La première étape pyrénéenne vers Loudenvielle

0
Ligue 1
Huitième jour de course et première des deux étapes pyrénéennes pour un itinéraire court et dense de 140 kilomètres avec au menu le col de Menté, le Port de Balès et le col de Peyesourde au programme pour aller jusqu’à Loudenvielle.

Profil Loudenvielle

Le départ sera ddonné à Cazères-sur-Garonne à 13h30 sur les rives de la Garonne pour 141 kilomètres de course en direction de Loudenvielle.

D’abord, les coureurs entameront cette étape par une cinquantaine de kilomètres en plaine pour rejoindre le pied du premier col du jour.

Dans cette portion, ils traverseront les villes de Roquefort-sur-Garonne, Salies-du-Salat, Figarol et Aspet, le long du Ger. À Sengouagnet, ils disputeront le sprint intermédiaire de la journée avant d’attaquer un faux plat montant de six kilomètres.

Carte Loudenvielle

Ensuite, il va falloir gravir le Col de Menté (11 km à 7 % – hors catégorie), une montée assez régulière avec des pentes entre 7 et 9 % en majorité avec une descente siutée dans le 4e kilomètre. Auparavant, les coureurs auront emprunté des routes plutôt rectilignes. La seconde moitié de l’ascension verra des lacets sur du plat tandis que les lignes droites sont bien plus pentues avant d’avoir une route rectiligne dans une forêt. Le dernier kilomètre sera le plus difficile sur une ligne droite pour atteindre une auberge. Une stèle à la mémoire de Serge Lapébie se trouve en haut du col. Le Tour de France a franchi le col à 21 reprises dont la première fois lors du Tour 1966.

Puis, les coureurs plongeront dans une descente rapide de 9 kilomètres avec trois épingles dans sa première moitié jusqu’à Saint-Béat dans la Vallée de la Garonne pour aller jusqu’à Mauléon-Barousse au confluent de l’Ourse de Sost. Cette section plutôt plate sera longue de six kilomètres.

Image

Puis, les coureurs emprunteront le versant le plus difficile du Port de Balès (11,7 km à 7,7 % – hors catégorie) avec de jolies ruptures de pente au milieu du col sur la D925. Pendant environ 9 kilomètres, la route va serpenter dans la forêt tantôt en lacets et en grande courbe. Les 3 premiers kilomètres seront au-dessus des 7 % avant une section roulante de 1000 mètres à 5,3%. Cependant, derrière, il y aura un kilomètre très dur à plus de 10 % avant un nouveau replat à moins de 4 %. Ensuite, la route commencera à nouveau à s’élever à un peu moins de 7 %. Les 4 derniers kilomètres seront encore difficiles avec environ 2000 mètres à plus de 9 % avant une fin de col entre 6 et 8 % sur un terrain découvert après l’Estive du Cardouet avec des virages serrés sur le haut. La Grande Boucle a gravi pour la première fois franchi le port de Balès lors de la 15e étape du Tour de France 2007. Cependant, cette ascension est également empruntée par la Route d’Occitanie. La route utilisée est une ancienne piste forestière goudronnée en 2007.

Par la suite, ce sera une descente de seize kilomètres sur une ancienne une piste pastorale sur le versant de la vallée d’Oueil.

Image

 

Ensuite, se présentera le Col de Peyresourde (9,7 km à 7,8 % – Catégorie 1), un col régulier entre 7,5 et 8,5 %. Cette ascension débutera par des rampes à près de 8 % jusqu’au village de Saint-Aventin avec sa chapelle sur plus de 2 kilomètres. Après, ce sera un petit replat avant Cazeaux-de-Larboust avant le troisième kilomètre d’ascension jusqu’à Garin stèle en l’honneur de Pierre de Gorsse. Sur la C1, il n’y a pas vraiment de portion raide. Elle est un peu ombragée mais cela restera dur. La fin de l’ascension semble interminable avec ses longues courbes sur une route assez large généralement bordée de feuillus. La fin d’ascension est marquée par quelques lacets.

Image

Pour conclure cette difficile journée, il y aura une descente dans la vallée du Louron jusqu’à Armenteule pour une arrivée à Loudenvielle là où s’était imposé en 2007 le Luxembourgeois Kim Kirchen. La descente sera rapide avec de nombreuses lignes droites et courbes. Quatre virages seront très techniques dont un pour virer à gauche sur Estarvielle à 1 kilomètre du bas de cette descente.

Enfin, la flamme rouge sera placée après un petit faux plat montant. Les coureurs arriveront entre 17h et 17h30.

Palmarès à Loudenvielle sur le Tour :

1997 : Laurent Brochard
2003 : Gilberto Simoni
2007 : Kim Kirchen

Image

Photo : https://www.mountnpass.com/

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here