Europe

La Rochelle – Toulouse : rendez-vous entre titans

Rochelais et Toulousains se retrouvent ce samedi après-midi à Twickenham pour la finale de la Champions Cup, dans un duel franco-français qui s’annonce passionnant.

Gloucester, Sale et le Leinster d’un côté. Le Munster, Clermont et l’UBB de l’autre. À La Rochelle comme à Toulouse, l’identité des adversaires éliminés sur la route de la finale de la Champions Cup suffit pour donner la mesure du choc qui attend les téléspectateurs ce samedi, à 17 h 45. Les deux clubs vont se disputer à Twickenham le plus prestigieux des trophées européens – ce serait le cinquième pour les Rouge et Noir, le premier pour les Maritimes – et, peu importe le résultat, au fond, c’est déjà le rugby français qui sort vainqueur de l’événement.

Les deux équipes ont en effet affiché un niveau exceptionnel tout au long de la compétition et bien malin qui pourrait se risquer à désigner un favori avant la rencontre. Solidement installés aux deux premières places du Top 14 depuis de longs mois, Toulousains et Rochelais réalisent une saison de haut vol et s’avancent pleins de certitudes vers ce rendez-vous décisif.

La puissance rochelaise face au flair toulousain

À chacune de ses sorties européennes cette année, La Rochelle a impressionné par sa puissance. Portés par un paquet d’avants monumental (Will Skelton, Victor Vito, Grégory Alldritt, Uini Atonio, Pierre Bourgarit…), les Jaune et Noir parviennent systématiquement à faire craquer leurs adversaires, avant de profiter des brèches ouvertes grâce à des attaquants de talent comme Brice Dulin, Raymond Rhule, Dillyn Leyds ou Levani Botia. Un temps incertain, ce dernier est bel et bien titulaire, tandis que le centre Pierre Aguillon sera absent après sa blessure contre Agen.

À Toulouse, les deux principaux coups durs concernent le talonneur Julien Marchand, dans une forme éblouissante mais suspendu pour la finale, et le centre ou ouvreur australien Zack Holmes, touché aux ischios face à Bayonne. Les Stadistes pourront toutefois compter sur le reste de leurs cadres, de Cyril Baille à Jerome Kaino en passant par les frères Arnold en deuxième ligne, la charnière bleue Antoine Dupont-Romain Ntamack ou les flèches Cheslin Kolbe et Matthis Lebel.

Pour contrer la puissance rochelaise, les hommes d’Ugo Mola devront s’appuyer sur leur traditionnel jeu offensif léché, dont le désordre a fait exploser de nombreuses défenses cette saison. L’efficacité dans les zones de rucks et en conquête sera également un facteur important pour espérer décrocher le Graal.

Avec des internationaux à la pelle, une opposition de styles et deux équipes qui marchent sur l’eau depuis le début de la saison, cette finale de Champions Cup constitue l’un des rendez-vous les plus attendus de la planète rugby. Rendez-vous à partir de 17 h 45 sur France 2 et beIN Sports !

Crédit photo en une : L’Équipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire