L’Atalanta Bergame, future bête noire du PSG en C1 ?

0
L'Atalanta disposera pas de Josep Illicić, son meilleur buteur en Ligue des Champions. © Getty Images
Ligue 1

La bataille de ce quart de « Final 8 » sera à Lisbonne pour le PSG. La Dea a prouvé son haut niveau lors de ces dernières journées de Serie A. Notamment après le nul non mérité obtenu in extremis par la Juventus (2-2). Présentation tactique d’une équipe italienne très offensive avec quelques failles en défense. 

L’Atalanta Bergame joue en 3-4-2-1. Son dispositif annonce déjà la couleur : 3 défenseurs centraux pour deux latéraux offensifs. Comme le PSG, les joueurs de G. P. Gasperini proposent une attaque de feu cette saison avec 98 buts en championnat. L’envie d’avoir la possession est aussi similaire aux deux équipes. 

Ilicić comme Zapata font une très belle saison. Le Slovène a marqué 5 fois en Ligue des Champions. Son compère colombien, avec Luis Muriel, revenu mi-juillet de blessure comptent un tiers des buts en championnat. Ils devraient tenir leur place de titulaire. Le Serbe Ilicić est mal psychologiquement depuis peu et devrait être indisponible. 

L’équipe avance vite grâce à peu de touches de balle de chaque joueur. Il n’y a pas de Neymar. Au milieu, le porteur de balle est intelligent parce qu’il va attendre le timing parfait du démarquage de son coéquipier. Ses passes sont précises. Le porteur est marqué à son tour mais la balle est déjà partie. Grâce à cela, les attaquants commettent peu de hors-jeux. 

Ils n’ont pas d’individualités de percussion comme les stars de Paris que sont Mbappé et Neymar. Pourtant, les milieux offensifs parviennent à rentrer dans la surface. Lors d’une occasion, deux joueurs vont être proches dans un petit espace, un 3e sera excentré s’il doit centrer ou revenir derrière. Duvan Zapata va reculer pour prendre leur place, ce qui va déstabiliser le défenseur au marquage.  Leur jeu aux abords de la surface est intéressant contrairement à leurs centres. Peu de centres en hauteur atteignent leur cible.

© RMC Sport

Un pressing haut déjoué ?

Pas forcément. Verratti pourrait relancer l’équipe parisienne en attaque pour lancer Mbappé. Mais tactiquement, Bergame pourrait marquer à plusieurs joueurs les principaux dangers parisiens. Ils empêchaient De Ligt à la relance contre la Juventus.  Ce n’est pas dans leurs habitudes. Les joueurs marquent individuellement le porteur du ballon. Cela peut leur porter préjudice quand les défenseurs montent et dépassent la ligne du milieu. 

Des problèmes défensifs 

Contre Brescia (19e), lors de la dernière journée de Serie A, les bleus et noirs ont montré des failles dans la relance. Celles-ci ont amené au premier but des Biancazzuri. Face aux attaques rapides des Parisiens, l’équipe offensive pourrait céder.  Mais c’est aussi une équipe italienne donc avec de la discipline et peu de fautes. 

Contre l’Hellas Vérone, les joueurs de G.P. Gasperini n’ont pas été parfaits au marquage. Leurs adversaires ont eu des occasions de but sur coups de pied arrêtés. Le PSG n’est pas l’Hellas Vérone mais a des joueurs très rapides et des milieux offensifs avec une bonne vision du jeu. Comme montré contre le Celtic Glasgow, Neymar peut attirer le défenseur au marquage et le faire avancer. Pendant ce temps, un trou est crée dans la défense et Mbappé peut rentrer facilement grâce à sa technique et à sa vitesse. 

La récente blessure du jeune français peut augmenter les chances de qualification de l’Atalanta. Sans lui, les Parisiens étaient sans solution vers l’avant contre l’ASSE à 10 vendredi 24 juillet. De même contre le rival lyonnais ce vendredi 31 juillet lors de la dernière finale de Coupe de la Ligue. 

S’il est de retour, contrairement à P. Gollini blessé ce 1er août contre l’Inter, l’habituel gardien remplaçant devra faire grand match. Ce dernier a joué seulement 5 matches cette saison.   

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here