Lazio – OM : Les Olympiens sortent par la petite porte de l’Europa League

Crédit photo : S.Mantey/L’Equipe

Après leur défaite 2-1 sur le terrain de la Lazio Rome, les hommes de Rudi Garcia quittent l’Europa League en face de groupe. La même compétition qui il y a un an avait emmené les Marseillais au septième ciel en retrouvant pour la cinquième fois, l’OM en finale d’une Coupe d’Europe. Analyse d’un cataclysme phocéen. 

Rien ne va plus sur la Canebière. L’OM est en crise, pourtant la direction olympienne fait volte-face. 4. La bande de Capitaine reste sur quatre défaites de suite, une chose qui n’était plus arrivée depuis belle lurette. La série noire a commencé un jeudi soir d’Octobre au Vélodrome qui vibrait malgré le huit clos de ses deux virages. On peut perdre un match, mais le perdant de cette manière… Schéma tactique brouillon, manque d’envie et surtout d’amour du maillot. Les fadas du Sud n’ont pas apprécié. Résultat ? Défaite 3-1 face à une Lazio diablement efficace par l’intermédiaire notamment de son attaquant, Felipe Caicedo. C’est d’ailleurs ce qui manque à l’OM, un bon attaquant ! Dédicace à Valère et Kostas. 

Le match suivant s’annonce lui-aussi compliqué. C’était au tour de l’invaincu ogre parisien de venir à Marseille. Vous vous le doutez bien, pour ce clasico Mandanda et coéquipiers joueront à 845464 %. De toute façon, je ne pense pas qu’il avait le choix sinon ça allait grogner derrière eux. Comme depuis 7 ans, c’est le PSG qui ressort victorieux de cette confrontation. Mais tout n’est pas à jeter. L’équipe doit s’appuyer sur ce match s’exclame Rudi Garcia en conférence de presse. Malheureusement pour le coach français, ses hommes le feront vite déchanter en se faisant botter le c** à Montpellier (3-0). Difficile de s’en remettre, surtout pour Jordan Amavi. 

C’est donc dans le flou le plus total que l’OM s’est présenté sur la pelouse du stade Olympique de Rome pour jouer sa survie en Europa League, compétition qu’il lui a tellement réussi la saison dernière. Quelques jours avant la rencontre, Garcia a laissé croire qu’il y aurait beaucoup de changements dans le Onze de départ. L’ancien entraîneur lillois n’ayant pas apprécié la débacle de son équipe quatre jours plutôt, à la Mosson. Quelle fut la surprise de voir un tout nouveau 3-5-2, probablement travaillé à l’entraînement cette semaine avec un Ocampos arrière gauche. Cette technique aura diablement été efficace durant 45 minutes et 12 secondes, jusqu’à une nouvelle bourde. Mauvaise relance, Caleta-Car en manque d’agressivité et BUT. Punition immédiate. Le reste sera que néant. C’est la sortie. En interview de fin de match, le patron olympien Luiz Gustavo parle d’une remobilisation générale pour accrocher enfin le podium en Ligue 1. 

Les notes de SSC Lazio / OM : 

Yohann Pelé : 4 

Lucas Ocampos : 6

Duje Caleta-Car : 3 

Luiz Gustavo : 5 

Adil Rami : 3

Hiroki Sakai : 4

Morgan Sanson : 5

Kevin Strootman : 4 

Maxime Lopez : 6

Florian Thauvin : 4

Clinton Njie : 3

Coach/ Rudi Garcia : 3

A propos de l'auteur

Rédacteur Sports US et Olympique de Marseille pour We Sport Fr

Poster un commentaire

tempus mi, ut libero vulputate, et, nec leo. sed