Le malaise Chiesa

0
Ligue 1

Considéré comme l’un des grands talent du football italien, Frederico Chiesa peine à confirmer les nombreux espoirs placés en lui. Âgé de 22 ans, l’ailier italien n’a pas encore franchi ce fameux cap surtout au niveau tactique et doit vite se reprendre pour passer d’espoir à joueur confirmé.

Un bilan mitigé

Titulaire indiscutable de la Fiorentina depuis maintenant près de trois ans, Chiesa a du mal à être régulier. Pourtant si on s’arrête aux statistiques, le natif de Gênes est en constante progression : 6 buts en 38 matches lors de l’exercice 2017-2018, 12 buts en 41 rencontres la saison suivante puis actuellement cette saison 7 buts en 26 matches. Mais en s’attardant sur le contenu, le jugement est nettement plus négatif. Ses défauts persistent et ne sont pas gommés: le numéro 25 florentin est très brouillon dans son jeu, partant de manière récurrente dans des grandes courses solitaires qui s’avèrent trop souvent inutiles. Une fâcheuse tendance rendant son jeu inoffensif et prévisible. Au niveau de l’intelligence de jeu, Chiesa est en retard.

Néanmoins, il est clair que le contexte florentin ne favorise pas son épanouissement. Certes Chiesa est critiquable au vu des attentes à son égard, mais l’animation autour de lui est très souvent inexistante. Sa puissance balle au pied et sa capacité à multiplier les efforts ont très souvent délivré la Fiorentina et donné la victoire comme face à la Sampdoria (2-1) ou encore le Napoli (2-0).

Avec trois entraîneurs en l’espace d’un an et demi, la Fiorentina manque de stabilité. Habitué à évoluer au poste d’ailier droit, Chiesa est utilisé cette saison dans une nouvelle position : celle d’attaquant de point au sein d’un 3-5-2. Un système mis en place par Montella que Iachini a gardé. Au début de saison, sa relation avec Ribery dans ce système fonctionnait à merveille, le match aller contre le Milan (3-1) en est l’exemple parfait. Mais depuis la blessure à la cheville de l’attaquant français, Chiesa peine à s’épanouir dans cette position. La mayonnaise avec Vlahovic ou Cutrone ne prend pas.

Depuis trois ans, le niveau affiché par Chiesa est insuffisant et son avenir en sélection reste aussi un point d’interrogation. Avec le maillot de la Nazionale, il ne s’est pas affirmé comme un titulaire en puissance. Le numéro 25 Florentin doit vite se ressaisir d’autant plus que la concurrence est importante à son poste: Berardi, Bernardeschi, Orsolini, Zaniolo entre autres.

Le grand départ cet été?

Frederico Chiesa sera l’une des grandes attractions du prochain mercato. Sous contrat jusqu’en 2022 et deuxième salaire le plus élevé du club (1,7M€ par an), l’international Italien est un cadre de la Fiorentina. Rocco Commisso s’est exprimé sur la situation de son ailier : «J’ai promis à Chiesa que si une offre juste arrive alors nous nous mettrons d’accord». Mais le propriétaire italo-américain souhaite avant tout garder son joyau «Cependant, je pense que la situation a changé aux yeux de Frederico et des autres, j’espère qu’ils resteront à Firenze la saison prochaine pour faire un meilleur championnat ».

Garder Chiesa sera une rude épreuve puisque les convoitises sont nombreuses. Deux clubs montrent un intérêt concret pour le joueur toscan : la Juve et l’Inter.
La Vieille Dame, après des approches sans succès lors des précédents mercato, souhaite grandement concrétiser cette affaire cet été. Évalué à 50M€, les dirigeants bianconeri ne souhaitent pas (totalement) débourser cette somme pour s’attacher les services de l’international Italien. Le plan est d’insérer Rolando Mandragora dans la transaction. L’actuel milieu de l’Udinese (où il est prêté) est un profil très apprécié par Daniele Pradè le directeur sportif toscan. Maurizio Sarri veut faire de Chiesa l’ailier droit titulaire de son 4-3-3 pour la saison prochaine. Un poste où les échecs sont cuisants : Bernardeschi, Cuadrado ou encore Douglas Costa.

Du côté de l’Inter aussi, l’idée d’un échange est aussi au goût du jour. Giuseppe Marotta offrirait 20M€ aux dirigeants florentins en ajoutant deux joueurs dans la transaction : Dalbert (prêté actuellement à la Fiorentina) et Nainggolan.

L’hypothèse de voir Frederico Chiesa rester en Toscane n’est toutefois pas non plus à exclure. Commisso, qui a racheté le club l’été dernier, souhaite ramener la Fiorentina sur les sommets du calcio italien et compte bien miser sur ses jeunes talents dont Chiesa. Sur le papier, le projet est séduisant reste à voir si l’ailier italien y adhère.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here