Le Poinçonnet – Limoges : Jérôme Mainard conclut le travail d’équipe

Epreuve Elite Nationale ce samedi, avec la course Le Poinçonnet – Limoges, longue de 159 kilomètres. Le CR4C Roanne a dominé l’épreuve avec son collectif. Jérôme Mainard a finalement converti le travail de groupe en victoire.

L’allure est particulièrement vive en début de course, pour tenter de s’immiscer au sein de l’échappée. Quelques offensives, mais personne n’arrive à réellement prendre le large en ce début de course. Il faut attendre 70 kilomètres d’épreuve pour voir un trio se dessiner. Celui-ci est composé de Sébastien Fournet-Fayard (Team Pro Immo Nicolas Roux), Pierre-André Fayette (Team U Cube 17) et Arthur Bauchaud (Océane Top 16). Les trois hommes ne prennent cependant pas une très grande avance.

A tel point que tout ce beau monde est vite rappelé à l’ordre par le peloton, qui accélère de nouveau. Les tentatives de contre sont encore avortées. C’est à 50 kilomètres du terme que la course bascule. Un groupe conséquent se dégage, avec : Yoann Paillot (St-Michel-Auber 93), Kevin Inkelaar, Théo Nonnez (Groupama-FDJ Continental), Julien Buisson (UV Limoges-Team U 87), Simon Combes, Jérôme Mainard, Eliot Pauchard, Nathanaël Géry (CR4C Roanne), Léo Boileau, Louis Richard (EC Saint-Etienne Loire), Olivier Le Court De Billot (GSC Blagnac Vélo Sport 31), Pierre Almeida, Boris Orlhac, Maxime Urruty (Team Pro Immo Nicolas Roux), Kévin Besson (Occitane Cyclisme Formation) et Nicolas Thomas (Team Cycliste Azuréen). Le dernier cité lâche rapidement prise.

Succession d’attaques

La dernière partie de course est alors enflammée. Les équipes en surnombre tentent à tour de rôle d’envoyer un homme devant, notamment le CR4C Roanne qui profite de sa supériorité numérique pour imprimer un rythme infernal. Pourtant, aucun coureur ne se détache. C’est dans le final que la décision va alors se faire. Yoann Paillot, vainqueur sortant et seul membre de son équipe, fait beaucoup d’efforts pour ramener le groupe à chaque fois, ou tenter lui-même sa chance.

Profitant alors d’un moment d’accalmie à 8 kilomètres du terme, Jérôme Mainard attaque. Suivi par un coureur dans un premier temps, le Roannais part seul. L’ancien coureur de l’Armée de Terre prend alors une avance conséquente, qui lui permet de gérer les derniers hectomètres. Jérôme Mainard peut alors savourer sa victoire en solitaire. Derrière, Maxime Urruty et Boris Orlhac complètement le podium à 3 secondes.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

accumsan porta. vulputate, fringilla sit consectetur Aliquam mattis massa velit,