Rugby

Le Racing 92 veut pendre la direction de Saint-Denis

Les joueurs des hauts de seine peuvent croire en un avenir glorieux

Dans un championnat joué au coude à coude, Toulouse et La Rochelle, les premiers au classement général, sont suivis de très près par le Racing 92. Sur ces trois équipes favorites en vue de la fin du championnat, lesquelles obtiendront la qualification directe ?

 

Le Racing impressionne chaque week-end par la qualité de ses prestations mais aussi par la continuité de ses résultats. C’est principalement avec son quinze de classe mondiale que l’équipe francilienne parvient à poursuivre son parcours sur les premières positions du championnat de France. 

 

La clé : des joueurs décisifs

On retrouve plusieurs joueurs clés aux multiples postes du quinze francilien, souvent occupés par des joueurs internationaux. Le quinze titulaire inquiète ses rivaux à domicile comme à l’extérieur. Laurent Travers a trouvé le bon équilibre entre expérience et jeunesse pour créer la meilleure dynamique possible. Cela commence par un pack très solide. 

Le jeune Hassane Kolingar ne fait pas exception en termes de talent au sein du huit de devant. De retour de blessure, Camille Chat ou encore Gomes Sa sont à la hauteur d’une mêlée de cette ampleur. En seconde ligne, l’irremplaçable Bernard Le Roux est aligné avec le Néo-Zélandais Dominic Bird ou encore l’ancien Munsterman Donnacha Ryan. 

Mais la force du Racing 92 réside aussi dans la ligne de trois-quarts. La concurrence entre Teddy Iribaren et Maxime Machenaud permet d’avoir une bonne continuité au poste de demi de mêlée. Le recrutement de Emiliano Boffelli a aussi bousculé la hiérarchie sur les ailes. L’arrivée en milieu de saison de l’international argentin permet au Racing de consolider encore plus son arrière garde. Venu des Jaguares, Boffelli a rapidement impressionné sur ses premières prestations en marquant un essai notamment dès son arrivée dans l’hexagone. Avec lui, plus besoin de présenter Teddy Thomas ou encore Virimi Vakatawa, deux des meilleurs franchisseurs de France. 

 

Le Racing performant à l'extérieur

Si la victoire n’est pas toujours au rendez-vous à domicile, la formation francilienne parvient à rapporter des points précieux de ses matchs à l'extérieur. La belle prestation sur la rade de Toulon montre bien le panache des joueurs du Racing. Ils sont passés près d’une victoire face à un adversaire lui aussi prétendant aux qualifications. 

Leur troisième place à égalité avec le Stade Rochelais les place dans la course à la qualification directe pour les demi-finales. La fin de championnat devrait sourire au Racing 92 : seul un déplacement en terre toulousaine relèverait d’un véritable exploit en cas de victoire. Pas d'inquiétude pour le reste, les Franciliens ne devraient pas trembler face aux clubs de bas de classement. Le derby de la capitale et la réception de Clermont pourraient toutefois réserver leur lot de surprises.

Teddy Thomas est l'un des facteurs X de l'équipe © Icon sport

 

L'Europe comme répétition générale

La Coupe d’Europe, bien que bouleversée cette saison, est aussi un bon terrain de jeu pour le Racing. Les huitièmes de finale commenceront avec la réception des Écossais d'Édimbourg. Les Racingmens, vice-champions d’Europe en 2020, avaient effectué un beau parcours avant d’être privés de trophée par Exeter en finale. Le bouleversement de la compétition et le retour imminent aux phases éliminatoires pourrait être le moyen idéal de se préparer aux futurs matchs couperets. 

 

Crédit pour l'image mise en avant : © Icon sport


Benoît Lesaulnier

Etudiant en journalisme à Vichy. Je fais du vélo et je suis supporter de l'ASM Clermont.

Dernières publications

En haut