Rugby

Le Tournoi des VI nations : à la découverte d’une compétition pas comme les autres

Elle se joue chaque année et réunit six nations et pas des moindres du rugby mondial. Le nom interpelle et le tournoi n’en est pas moins enthousiasmant. D’où tire-t-il ses sources, quels sont les pays qui y participent et quelle est sa texture et sa portée? On vous dit tout.

L'ancêtre des tournois de rugby au monde,

La plus ancienne et la plus célèbre des compétitions internationales de rugby au monde a commencé avec la première rencontre entre nations britanniques remportée par l'Écosse devant l'Angleterre en 1871 (ce match conserve une aura particulière puisqu'il donne lieu, chaque année, à la mise en jeu de la Calcutta Cup entre les deux équipes). Pour la petite histoire, la présente rencontre faisait suite à la fondation de la Football Rugby Union. Mais c'est seulement à partir de 1883 que le fameux tournoi des IV, des V puis des VI nations prit forme sous le nom d’International Championship, en opposant tout d'abord les quatre nations britanniques (Angleterre, Écosse, Irlande, pays de Galles). La Triple Couronne est alors décernée à l’équipe qui remporte ses trois matchs.

 

L'extension à la France,

En 1910, le tournoi va s'étendre à la France. Malgré une victoire précoce sur l’Écosse dès 1911, à Colombes, par 16 à 15, la première ère internationale du rugby français est marquée par de très lourdes défaites, l'équipe nationale manquant cruellement à cette époque de joueurs expérimentés. Les incidents du match France-Écosse du 1er janvier 1913 au parc des Princes où l'arbitre anglais échappe de peu au lynchage par une foule vengeresse qui avait mal apprécié la subtilité des règles britanniques, provoquent une crise grave et une première rupture avec l'Écosse. Cette époque est dominée par le pays de Galles, qui réalise le grand chelem (c'est-à-dire remporte tous ses matches dans le tournoi des Nations) en 1908, en 1909 et en 1911, et par l'Angleterre, auteur des mêmes prouesses en 1913 et en 1914. Le tournoi sera interrompu de 1915 à 1919 pour cause de Première Guerre mondiale. Entre-temps, en l'occurrence après 1918, le rugby français connaît une profonde mue et de véritables mutations transformationnelles. Le rassemblement à Joinville des meilleurs joueurs sous les drapeaux nationaux permet de remarquables progrès, notamment chez les trois-quarts, où René Crabos, F. Borde et Adolphe Jauréguy sont considérés comme les meilleurs spécialistes d'Europe. Les victoires de 1920 à Dublin (première victoire à l’extérieur), de 1921 à Inverleith (Écosse), le match nul de 1922 à Twickenham illustre cet après-guerre. Un déclin se manifeste cependant par la suite mais très vite, la remontée refait surface. En 1927, la France bat l’Angleterre pour la première fois. Toutefois, peu après, la grisaille va une nouvelle fois s'installer et plusieurs évènements vont mettre à mal cette embellie.

L'exclusion des tricolores,

En 1931, l’équipe se fait exclure du tournoi pour manque de professionnalisme (paiement des joueurs, recrutement interclubs…) et en raison de son jeu violent lors de certains matches. Elle sera de nouveau admise dans la compétition en 1939 après qu'un accord a été trouvé entre la Fédération française de rugby et les autres délégations en 1932. Les années qui vont suivre vont cependant réinstaller une cancérigène léthargie. La Seconde Guerre Mondiale ne permet pas au tournoi d’avoir lieu jusqu'en 1947.

Le tournoi ne s’est pas toujours joué entre six Nations,

Comme évoqué plus haut, cette compétition au nom plus qu'évocateur n'a pas toujours réuni six équipes. A l’origine, elle s’appelait le ”Home Nations Championship” ou tournoi des Quatre Nations et opposait l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande. Un tournoi 100% britannique jusqu'à l'arrivée de la France dans la compétition en 1910. Le tournoi devient alors le tournoi des Cinq Nations. C’est en 2000, avec la première participation de l’Italie que ce rendez-vous historique change de nom à nouveau pour devenir le Tournoi des Six Nations.

Quid du fonctionnement?

 Le tournoi des Six-Nations se dispute tous les ans et oppose les équipes d'Angleterre, d'Écosse, d'Irlande, du pays de Galles, d’Italie et de France, qui se rencontrent chacune une seule fois. Le cas de l’Irlande est particulier : les joueurs de l’Irlande du Nord, britanniques, jouent avec ceux de l’Irlande du Sud, indépendante, défendant ainsi un pays qui n’existe pas. Curieux ! Traditionnellement, les lieux de rencontre changent chaque année, les hôtes de l'année précédente devenant les visiteurs l'année suivante. Chaque équipe jouait deux fois à domicile et deux fois à l'extérieur mais cette égalité de traitement a pris fin avec le passage à six équipes lorsque l'Italie a rejoint le tournoi en 2000. Une victoire vaut 2 points, une défaite 0 point et, en cas d'égalité, chaque équipe marque 1 point. La différence entre les points marqués et les points encaissés (le goal-average) départage les équipes ayant obtenu le même nombre de points. Le grand chelem récompense l'équipe qui a battu tous ses adversaires. On décerne la « cuillère de bois » à l'équipe qui a perdu tous ses matchs.

Les autres données qui font du tournoi des Six Nations ce qu'il est,

 L'édition 2021 de la compétition était la 127e de l'histoire. Deux nations se partagent les premiers rôles au registre des pays les plus titrés du tournoi : l'Angleterre et les Pays de Galles sacrés à 39 reprises chacune. Les irlandais Brian O'Driscoll et Ronan O'Gara sont respectivement meilleur marqueur avec 26 essais et meilleur réalisateur avec 557 points. Le record du nombre d'apparitions revient à l'italien Sergio Parisse avec 69 matchs. Pour des raisons de sponsoring, le tournoi des VI Nations est appelé officiellement en anglais depuis 2019 Guinness Six Nations.  Guinness restera le sponsor officiel de la compétition jusqu'en 2024.

A quelques exceptions près, tous les matches se sont déroulés dans les mêmes stades depuis le lancement du tournoi. Ils se déroulent comme chaque année dans les enceintes que voici :

– Stade Twickenham à Londres (82 000 places)

– Stade de France à Saint-Denis (81 338 places)

– Millennium Stadium à Cardiff (74 500 places)

– Stade olympique à Rome (72 698 places)

– Murrayfield Stadium à Édimbourg (67 130 places)

– Aviva Stadium à Dublin (51 700 places).

L'édition 2022, la 128e du nom du tournoi des Six Nations se tiendra du 5 Février 2022 au 19 mars 2022. Le rendez-vous est donc pris pour de nouvelles chaudes empoignades où le ballon ovale reste roi.

Dernières publications

En haut