Football

Lens-Lille, malheur au vaincu

Qualification européenne inespérée ou titre de champion de France, tels sont les enjeux du passionnant Lens-Lille de ce soir.

À l’aube de la saison 2020/21, qui avait imaginé un tel enjeu dans le derby du Nord de la 36ème journée ? Ce soir, au-delà de la rivalité historique, l’affrontement entre sang et or et dogues sera crucial. Leaders avec un point d’avance sur le PSG à trois journées du terme, les lillois n’ont pas le droit à l’erreur s’ils veulent renouer avec le titre, dix ans après. De l’autre côté, cinquièmes ex-æquo avec l’OM, les lensois aussi ne doivent pas flancher, au risque de voir la potentielle qualification en Coupe d’Europe s’envoler.

Burak Yilmaz prévient Gaël Kakuta

Ligue 1 - Lille - Ligue 1 : Burak Yilmaz, le mâle alpha de l'attaque lilloise - France Football

© France Football

7 matchs sans défaites à Bollaert pour le Racing, 12 victoires sur les 12 derniers déplacements en Ligue 1 pour le LOSC. Si le match aller s’était clôturé sur une victoire nette et sans bavure de la bande de Christophe Galtier (4-0), la confrontation de ce soir a tout de l’affiche de rêve entre deux des équipes les plus en forme du championnat.

Mardi, Jonathan Gradit allume la première mèche dans les colonnes de l’Équipe. « Si on peut priver Lille du titre, ce serait beau ». En conférence de presse, Gaël Kakuta surenchérit : « Je préfère que ce soit Paris champion ». Pas tombée dans l’oreille d’un sourd, la déclaration du numéro 10 lensois a le don d’agacer Burak Yilmaz. « Il (Gaël Kakuta) aurait dû le garder pour lui et ne pas le dire publiquement. En plus, ils viennent de jouer à Paris où ils ont perdu. Je n’ai rien d’autre à ajouter » déclare l’attaquant lillois jeudi. De quoi faire monter encore un peu plus la pression. Désormais chef de la meute de Christophe Galtier, l’international turc compte bien porter son équipe sur ses épaules comme il l’a fait lors des deux derniers matchs à Lyon (2-3) et face à Nice (2-0). Il faut dire que les derbys tendus, Burak Yilmaz connaît. Passé par le Besiktas, Fenerbahce ou encore Galatasaray, le natif d’Antalya sait à quel point il est interdit de perdre ce genre de matchs.

Franck Haise temporise

RC Lens : Franck Haise pour douze matchs et pour retrouver une dynamique « qui avait volé en éclats »

© La Voix du Nord

« On va essayer de contrer l’équipe la plus solide de Ligue 1. Ils ont fait toute la saison en tête. Ce serait une déception pour eux de ne pas être champions. Moi, je veux que Lens soit le mieux classé possible. On est humbles mais on n’a jamais été timides et complexés cette saison. On n’est pas battus d’avance » a de son côté déclaré Franck Haise. Si le LOSC bénéficierait d’un boulevard pour décrocher le titre après une victoire ce soir, le Racing devra encore se défaire Monaco lors de la dernière journée pour obtenir sa qualification européenne. Pour ce sprint final à couper le souffle, le technicien artésien pourra compter sur les retours de Jean-Louis Leca, Loïc Badé ou encore Florian Sotoca, tous absents à Paris  le week-end dernier.

Les compositions probables 

Lens (3-5-2) : Leca – Fortes, Badé, Gradit – Michelin, Fofana, Doucouré, Cahuzac (c), Clauss – Kakuta, Ganago

Lille (4-4-2) : Maignan – Reinildo, Botman, Fonte (c), Celik – Bamba, Soumaré, Xeka, Ikoné – David, Yilmaz

 

Coup d’envoi 21h sur Canal +

 

Crédits image une : Top Mercato 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire