Les 30 moments marquants de 2019 : le décès de Bjorg Lambrecht

0
Ligue 1

Il y a 19 ans maintenant, Nelson Mandela disait « Sport has the power to change the world ! » Impossible de le contredire après ce que tous les amateurs de sport et de sensations fortes ont vécu cette année. À l’instant même où vous êtes en train de lire cette phrase, Trent Alexander-Arnold s’apprête sans doute à tirer un corner et Julian Alaphilippe a sûrement eu le temps de se glisser dans une échappée. Mais qu’importe votre sport de prédilection, la rédaction de WeSportFr a fait de la place à tous, et revient sur les 30 événements sportifs qui ont fait 2019.

Aujourd’hui, le décès tragique de Bjorg Lambrecht en course, à la suite d’une chute sur le Tour de Pologne.

Tragédie au-delà du sport

Il y a de ces instants où le sport, en tant que performance, est bien dérisoire au regard des êtres humains qui le pratiquent. Ces instants où les cris en chassent d’autres, les larmes en appellent d’autres, les émotions ne se perdent pas mais se transforment. Le recueillement a remplacé la fête. Ces instants où les classements sont à jeter à la poubelle et que ce sont les cœurs qui partagent la pôle position. En bref, ces instants à part que l’on déteste, où le sport doit céder la place au drame.

Et l’année 2019 n’a pas échappé à ces instants. Le 5 août 2019, Bjorg Lambrecht, grand espoir belge du cyclisme, prend le départ de la 3e étape du Tour de Pologne. Il ignore alors qu’il ne verra jamais la ligne d’arrivée. Comme souvent sur les routes polonaises, la météo est capricieuse, et la pluie rend la chaussée glissante. Après 48 kilomètres de course, le coureur de la Lotto-Soudal chute violemment, et heurte une structure en béton sur le bord de la route. Le peloton défile à toute allure. Grosse inquiétude pour certains, désintérêt désintéressé pour d’autres, les chutes étant relativement courantes dans le cyclisme. Mais le staff, l’équipe médicale, et spectateurs sur le bord de la route, comprennent que l’accident est grave.

Les coureurs de la Lotto-Soudal rendent hommage à Bjorg Lambrecht au lendemain de son décès. Crédit : Getty Images.

Un espoir déjà parmi les meilleurs

Bjorg Lambrecht faisait partie des coureurs de moins de 23 ans déjà au top niveau. De nombreux accessits avec les professionnels, et notamment une 4e place à la Flèche Wallonne, ou 5e de l’Amstel. En plus de sa victoire d’étape sur le Tour des Fjords en 2018, année où il a décroché la 2e place des Mondiaux espoirs, derrière une autre pépite, Marc Hirschi. Loin l’idée de classer les morts, mais le jeune coureur belge était loin du coureur du quartier, il avait déjà toute la renommée d’un grand, notamment dans son pays. Un mythe qui n’aura pas eu le temps de devenir légende.

En ce mois d’août, Bjorg Lambrecht s’alignait en Pologne en guise de reprise après plus d’un mois d’arrêt. Tout s’arrête donc au cours de la troisième étape. Son état grave ne permet pas aux secours de l’héliporter. Il est transporté en ambulance pour ce qui sera son dernier voyage. Déchirure du foie, hémorragie interne, puis arrêt cardiaque. Lotto-Soudal annonce le décès de son coureur à 18 heures, après l’arrivée de la course. L’étape du lendemain est neutralisée, l’occasion pour le peloton de rendre hommage au jeune coureur de 22 ans (voir diaporama ici), qui a donc perdu la vie sur les terres polonaises de Rybnik.

Demain, nous reviendrons sur une histoire de ballon orange et d’équipe de France qui a mis fin à une invincibilité de treize ans.

Crédit : Belga.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here