Les 30 moments qui ont fait 2018 : la Coupe Davis

Des cris de joie ou de rage. Nos larmes de bonheur ou de tristesse. Des heures passées devant des matchs. C’est ça le sport. La rédaction de WeSportFr revient pour vous sur les 30 événements sportifs qui ont fait l’année 2018. A consommer avec deux étoiles dans les yeux (et sur le maillot). Aujourd’hui, retour sur le parcours tricolore dans la déjà regrettée Coupe Davis…

 



Image associée

 

Emmenée par Yannick Noah, l’Equipe de France de tennis rentre dans la Coupe Davis en tant que tenante du titre après sa sacre acquis l’année dernière face à la Belgique. Tous les adversaires de cette édition la voient comme l’équipe à battre.  Les tricolores réussissent à se hisser en finale après avoir éliminé les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne en demies, privée de leur superstar Rafael Nadal. Ils rencontrent donc la Croatie en finale, qui arrive au Stade Pierre-Mauroy (Villeneuve d’Ascq). Les Croates sont au complet, avec ses deux phénomènes Marin Cilic et Borna Coric. Une occasion pour les hommes de Zeljko Krajan de venger leurs compatriotes footballeurs, défaits en finale de Coupe du Monde par les Bleus. Yannick Noah devra faire son équipe sans Gaël Monfils, touché au dos et décide ne pas sélectionner Benoît Paire, qu’il avait pourtant pris pour la demi-finale.


La Croatie se repose donc sur ses deux cadors et a eu raison : Coric remporte son premier match face à Jérémy Chardy avant que Cilic ne s’impose face à Jo-Wilfried Tsonga pour donner un avantage de 2-0 à l’équipe du Damier. Le duo Mahut-Herbert permet aux Bleus de revenir dans la confrontation après leur victoire en double face à Dodig-Pavic, mais le 7ème mondial n’offre la Coupe Davis en effaçant Lucas Pouille. Les Croates remportent ainsi leur deuxième trophée après celui de 2005, avec la belle performance de n’avoir cédé aucun set en simples, ce qui démontre la supériorité de l’adversaire. La France perd sa deuxième finale dans les années 2010, après celle de 2014 perdue face à la Suisse.

Yannick Noah aurait désiré remporter sa dernière finale en tant que capitaine, mais le Français aura marqué le tennis français, en ayant glané trois Coupes Davis comme capitaine (1991, 1996, 2017). Il est donc remplacé par Amélie Mauresmo, qui quitte son poste de capitaine de l’Equipe de France féminine. Mais là aussi, coup de théâtre : elle a annoncé aujourd’hui qu’elle renonce au capitanat pour devenir coach de Lucas Pouille. Un p’tit tour et s’en va…



A propos de l'auteur

Passionné du MHSC et du FC Barcelone, mon joueur préféré n'est pas Laurent Blanc, j'aime pas trop les 3-5-2, contrairement à Laurent Blanc...

Poster un commentaire

libero ipsum accumsan odio mattis dictum