Euro

Les chapeaux des qualifications pour l’Euro 2024 sont connus !

C'est terminé, ou presque. Alors que les phases de groupes de la Ligue des Nations 2022-2023 sont désormais terminées, on y voit un petit peu plus clair sur le suite. L'Equipe de France, tenante du titre, ne pourra malheureusement pas conserver son titre lors du Final Four. Ce dernier mettra aux prises les Pays-Bas, la Croatie, l'Italie et l'Espagne, brillamment qualifiée après son succès 1-0 hier à Braga face au Portugal (but de Morata). Ces phases de groupes ont permis de déterminer les différents chapeaux qui donneront lieu au tirage au sort des qualifications pour l'Euro 2024. Ces chapeaux sont donc désormais officiels. 

Et il fallait s'y attendre, après leur année 2022 catastrophique (trois défaites en matchs officiels, pire bilan de leur histoire à égalité avec 1966, 1981, 2008 et 2010), les Bleus de Didier Deschamps seront donc reversés dans le chapeau 2, et auront forcément droit à un gros poisson lors du tirage qui aura lieu le dimanche 9 octobre, à Francfort.

Du lourd, et des frissons? 

Car si l'Allemagne, nation hôte de la compétition est d'ores et déjà qualifiée, le chapeau 1 a de quoi faire passer quelques sueurs froides, de l'Italie au Portugal en passant par l'Espagne ou la Belgique. Fort heureusement, les deux premiers de chacune des dix poules (composées de cinq ou six équipes) sont directement qualifiés, les trois derniers billets étant attribués aux vainqueurs des playoffs de la Ligue des Nations. A noter que la Russie ne participera pas aux qualifications, conséquence directe de la guerre qui sévit toujours en Ukraine. Ces éliminatoires auront lieu entre mars et novembre prochain.

Les chapeaux des qualifications à l'Euro 2024 en Allemagne : 

Chapeau 1 : Pays-Bas, Croatie, Espagne, Italie, Danemark, Portugal, Belgique, Hongrie, Suisse, Pologne

Chapeau 2 : France, Autriche, République tchèque, Angleterre, Pays de Galles, Israël, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Ecosse, Finlande

Chapeau 3 : Ukraine, Islande, Norvège, Slovénie, Irlande, Albanie, Monténégro, Roumanie, Suède, Arménie

Chapeau 4 : Géorgie, Grèce, Turquie, Kazakhstan, Luxembourg, Azerbaïdjan, Kosovo, Bulgarie, Iles Féroé, Macédoine du Nord

Chapeau 5 : Slovaquie, Irlande du Nord, Chypre, Biélorussie, Lituanie, Gibraltar, Estonie, Lettonie, Moldavie, Malte

Chapeau 6 : Andorre, Saint-Marin, Liechtenstein

Le pire tirage pour les Bleus : 

Belgique – Norvège – Turquie – Slovaquie

Si rien ne paraît insurmontable sur le papier, ce groupe aurait quand même de quoi faire passer quelques sueurs froides à Didier Deschamps et toute sa bande. Bon nombre d'équipes du chapeau 1 semblent capables de poser des problèmes aux Bleus, et notamment la Belgique, toujours revancharde. Après la Coupe du Monde 2018 et la Ligue des Nations 2021, les Diables Rouges en ont plus que marre d'être le bouc émissaire des champions du monde en titre et veulent enfin, le scalpe des Français. Tomber dans leur poule ne serait pas forcément chose aisée. Dans le chapeau 3, ce sont bien les pays Scandinaves qui ont la pancarte de têtes à abattre. Que ce soit la Suède ou la Norvège de Haaland. Le cyborg est capable de faire gagner des matchs à lui seul et l'éviter pourrait être une bonne chose.

Dans le chapeau 4, il faudra clairement éviter la Turquie. Bien que ces derniers ne soient plus que l'ombre d'eux-mêmes ces derniers temps, ils ont, par le passé, été capables de poser d'énormes difficultés aux Bleus. Et ils conservent malgré tout quelques bons joueurs de ballons, de Cengiz Under à Hakan Calhanoglu. Enfin dans le chapeau 5, rien de bien sensationnel mais la Slovaquie de Milan Skriniar apparaît comme l'adversaire le plus casse-patte.

Le meilleur tirage pour les Bleus : 

Danemark – Roumanie – Bulgarie – Malte

De la revanche et du petit déplacement, ce qui favorisera la forme physique. Si déjà, les Bleus peuvent s'éviter des voyages en Azerbaïdjan, au Kazakhstan ou en Arménie, ce sera une première victoire. Car les fenêtres internationales, souvent un calvaire plus qu'autre chose, peuvent laisser des traces. En affrontant des nations proches de l'Hexagone, les Bleus s'éviteraient déjà quelques mots de têtes. Dans le chapeau 1, une revanche face aux Danois, tombeurs deux fois des champions du monde 2018 lors de cette Ligue des Nations, aurait fière allure. Varane et les siens, en bons compétiteurs qu'ils sont, seraient plus que motivés à l'idée de prendre leur revanche (qui arrivera déjà on l'espère lors du mondial au Qatar). Dans le chapeau 3, la Roumanie et l'Arménie paraissent être les deux équipes les plus faibles sur le papier. Un déplacement à Bucarest, où les Bleus n'ont plus perdu depuis 1972 face à cet adversaire, paraît abordable, d'autant que la Tricolori ne s'est pas qualifiée pour une grande compétition depuis l'Euro 2016 et ce malgré le passage à 24 équipes.

La Bulgarie quant à elle n'a clairement plus son lustre d'antan et sa Ligue des Nations 2022 achevée loin du 1er de son groupe de Ligue C, la Géorgie, en atteste. Dans ce chapeau composé d'équipes très lointaines de la France géographiquement (Azerbaïdjan, Kazakhstan, Géorgie) et de chaudes ambiances (Grèce, Turquie), tomber sur la Bulgarie serait un moindre mal. Enfin, pourquoi ne pas retrouver Malte, que la France a affronté deux fois en phase qualificative, pour le compte de l'Euro 2004. Deux victoires nettes et sans bavure, 4-0 et 6-0. Un groupe de ce standing permettrait aux Bleus de voir l'avenir avec sérénité.

Crédit photo : FootNational


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut