Football

Les enjeux de la 37e journée de la Ligue 1 Uber Eats

Les rencontres de la 37e journée seront décisives pour les places finales de la Ligue 1 Uber Eats. De la lutte au maintien à la course au titre en passant par la bataille pour l’Europe, la plupart des clubs devront faire le nécessaire pour décrocher un résultat favorable pour se mettre dans de meilleures dispositions avant la dernière journée.

La lutte pour le maintien

La bataille de bas de tableau concerne environ six clubs. Du Nîmes Olympique au Stade brestois, tous les points vaudront leur pesant d’or dans le décompte final. Malgré sa place de barragiste, les Canaris auront un coup à jouer face à la lanterne rouge Dijon lors de cette pénultième journée. En effet, le DFCO, déjà condamné, n’a plus rien à jouer en cette fin de saison ce qui est de bon augure pour les pensionnaires de la Beaujoire qui restent sur trois victoires de rang.

Quant aux autres clubs impliqués dans la lutte au maintien, la tâche risque d’être plus ardue. Néanmoins, il est impératif de faire un résultat aujourd’hui pour garder toutes les chances de rester en Ligue 1 Uber Eats l’an prochain.

La course à l’Europe

Si les quatre fantastiques de cette saison sont assurés d’être européen, deux places sont encore à pourvoir et la lutte fait rage entre l’Olympique de Marseille, le Racing Club de Lens et le Stade rennais. Les invités surprises de cette bataille sont les Sang et Or qui ont fait preuve d’une régularité remarquable depuis le début du championnat. Même si les hommes de Frank Haise restent deux défaites d’affilée contre le leader lillois et l’ogre parisien, le Racing devra relancer la machine au Matmut Atlantique s’il ne veut pas perdre gros lors de cette journée.

En ce qui concerne le Stade rennais, il faudra sortir une prestation de haut niveau au Louis-II pour garder le cap. L’accroc des Monégasques face aux Lyonnais relance la course au podium et les hommes de Niko Kovač, actuellement troisièmes, doivent impérativement l’emporter pour rester devant les Gones. Comme l’aurait dit Brennus, Vae victis puisque l’OL se déplace chez les Crocodiles, un adversaire qui lui a bien réussi au stade des Costières ces deux dernières années.

L’Olympique de Marseille, quant à lui, aura une belle carte à jouer. Opposés à Angers, les Phocéens peuvent reprendre leur marche en avant face à un adversaire qui n’a plus rien à jouer en cette fin de championnat. Les Angevins restent sur une victoire convaincante contre la lanterne rouge, mais c’est leur unique succès lors de leurs cinq derniers matches.

Qui pour décrocher le Graal ?

Avec trois points d’avance, le LOSC tient la corde pour décrocher un nouveau titre de champion de France, dix ans après le dernier. Les Dogues, pas programmés pour le titre cette saison, se retrouvent à cette place à cause de la cavalcade de contre-performances de l’ultra favori, le Paris Saint-Germain. En effet, le club de la capitale enregistre 8 défaites cette saison en championnat, le pire total sous l’ère QSI. De plus, depuis leur titre en 2013, les Parisiens ont l’habitude d’avoir un bilan comptable d’environ 90 points. C’est donc une saison galère et le LOSC a su saisir sa chance pour se positionner en pole avant les deux dernières échéances.

Pour cette journée, le LOSC recevra l’AS Saint-Étienne à Pierre-Mauroy et le PSG sera opposé au Stade de Reims au Parc des Princes. Paris n’a plus droit à l’erreur et, en cas d’un énième accroc, la bande à Christophe Galtier pourrait fêter le titre dès ce soir.

 

Crédit photo : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire