Les Lyonnaises pour la passe de 5 !

0
Ligue 1

Ce dimanche 30 août 2020, les Lyonnaises affrontent les Allemandes de Wolsfburg en finale de ligue des champions et peuvent, en cas de victoire, réaliser un coup historique, gagner cinq fois consécutivement la coupe aux grandes oreilles.

Leurs parcours

À peine arrivées dans le pays basque, les filles de Wolsfburg ont étrillé Glasgow City, 9-1, avec un quadruplé de leur attaquante Pernille Harder. La meilleure attaquante européenne de l’année 2018 a réitéré en demi-finale face à Barcelone en inscrivant l’unique but du match. Pour les Lyonnaises, c’est d’abord le Bayern Munich qui a subi leurs assauts en perdant 2-1. Les Lyonnaises ont ensuite battu le Paris SG par le plus petit des scores dans un magnifique duel franco-français.

Les équipes

Côté allemand, on devrait retrouver le même onze que face à Barcelone à une exception près. En défense centrale, Lena Goessling remplacera vraisemblablement Kathrin Hendrich. Sinon, on devrait retrouver Alexandra Popp aux côtés d’Ingrid Syrstad Engen dans le cœur du jeu. Pernille Harder et Ewa Pajor animeront le front de l’attaque.

Côté lyonnais, en plus de l’absence de longue date d’Ada Hederberg, blessée au genou et de Griedge Mbock blessée au tendon d’Achille, elles devront faire sans Amandine Henry, blessée au mollet contre le Bayern et Nikita Parris, exclue face aux Parisiennes. Eugénie Le Sommer devrait quant à elle retrouver le onze titulaire. Renard, Bronze tiendront leur place en défense tout comme Kumagai et Gunnarsdottir au milieu de terrain. Sur les ailes, Amel Majri et Delphine Cascarino devraient faire mal à la défense adverse.

Les facteurs X

Tout d’abord, il y aura pour la première fois de l’histoire du football féminin, l’assistance vidéo. Après plusieurs polémiques lors des demi-finales, cette apparition pourrait aider l’arbitre sur quelques situations litigieuses.

Les Lyonnaises peuvent également écrire une nouvelle page de l’histoire, ce qui peut amener une pression supplémentaire. En effet, les filles de Jean-Luc Vasseur peuvent égaler le grand Real Madrid de Di Stéfano en remportant cinq ligues des champions consécutives.

Enfin, il y a la milieu de terrain lyonnaise Sara Bjork Gunnarsdottir qui était encore du côté de Wolsfburg il y a quelques semaines. L’Islandaise aura forcément à cœur de se montrer face à ses anciennes coéquipières. Wolsfburg aussi a dans ses rangs un ancienne lyonnaises en la personne de Lara Dickenmann, partie du Rhône en 2015, mais qui devrait rester sur le banc.

Ce soir, les Lyonnaises pourront marquer encore un peu plus l’histoire du football français en remportant pour la septième fois cette ligue des champions. Pour cela, elles devront disposer des Allemandes de Wolsfburg bien décidées à renverser la hiérarchie de ces dernières années.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here