Cyclisme

Les nouvelles règles pour la saison 2022

Nous sommes déjà en 2022, même si vous ne le savez peut-être pas encore : la saison de cyclisme sur route a en effet déjà commencé le 1er novembre et chaque nouvelle saison apporte des modifications aux règles de l'UCI. Voyons donc les principaux points des règles modifiées pour la nouvelle saison 2022 du cyclisme sur route.

Ordre des voitures des équipes lors de la première étape des courses à étapes du World Tour et du Women's World Tour

Dans une étape du Grand Tour, avoir sa voiture en tête du convoi ou à l'arrière peut faire une grande différence. Lors des étapes qui suivent l'étape d'ouverture, l'ordre des voitures est déterminé par le classement général du meilleur coureur de chaque équipe. Par exemple, si Pogacar a le maillot jaune, il aura toujours sa voiture en première position. Dans les classiques, au contraire, les voitures sont classées en fonction de la position dans le classement mondial UCI donc plus vous êtes bon, plus vous avez de chances d'avoir votre voiture en tête.

La même règle sera désormais appliquée à l'étape 1 de chaque course à étapes – auparavant, les voitures étaient tirées au sort. Si le Tour de France et la Vuelta ne seront pas affectés par cette règle en 2022 lors de l'ouverture avec un contre-la-montre, elle sera appliquée au Giro 2022. Le numéro 1 du classement est actuellement Tadej Pogacar et donc la voiture de l'UAE est susceptible d'être première dans la première étape de chaque course à étapes dont il va prendre le départ comme l'UAE (mais aussi dans les classiques comme le Sanremo ou le Ronde). En fait, la décision de faire participer Pogacar à la Ronde Van Vlaanderen peut avoir un impact direct sur la course, car le fait qu'il soit probablement le premier à cette date signifie que les UAE auront la première voiture derrière le jury dès que lui ou tout autre coureur des UAE fera partie du premier groupe.

Cette nouvelle règle sera appliquée uniquement pour les courses à étapes du World Tour et du Women World Tour, et non pour les ProSeries et les Continentaux. Le président du collège des commissaires aura également le pouvoir de rectifier la position des voitures s'il constate que certaines voitures ne sont pas à leur place.

Invitations aux courses de l'UCI Women World Tour

Le Women World Tour sera le reflet du World Tour : il comptera 15 équipes ayant le droit de participer à toutes les épreuves et donnera deux invitations obligatoires aux deux meilleures équipes continentales (les femmes ont le niveau ProSeries, mais seulement pour les courses, pas pour les équipes). À la différence du World Tour, les équipes du Women World Tour ne seront pas obligées de participer à des épreuves, mais elles recevront des invitations qu'elles pourront refuser (situation identique à celle des hommes d'Alpecin-Fenix) et il n'y a pas de distinction entre les courses à étapes et les courses d'un jour pour les deux invitations supplémentaires.

Licence UCI Women World Rankings sur critères sportifs

L'UCI va attribuer les licences UCI Women World Tour sur des critères sportifs comme cela se fera l'année prochaine pour les hommes. Pour ce faire, il y aura deux classements officiels à partir de l'année prochaine : le classement par équipe sur 2 ans et le classement par équipe sur 3 ans.

En 2024 et 2026, les 15 premières équipes de ces classements obtiendront le droit sportif d'être admises sur le circuit de l'UCI Women World Tour, ayant ainsi le droit d'obtenir une invitation obligatoire dans tout le calendrier du Women World Tour. Les licences 2024 seront attribuées pour deux ans, sur la base du classement mondial des deux années, les licences 2026 seront attribuées pour trois ans, sur la base du classement mondial des deux années et à partir de 2029, les licences seront attribuées tous les trois ans, en fonction du classement mondial des trois années.

Nouveaux critères pour les premières années des nouveaux événements

Jusqu'en 2021, si un organisateur souhaitait ouvrir un nouvel événement, celui-ci devait remplir certaines conditions. L'une d'entre elles est que l'événement doit être de classe 2, puis passer dans les années à venir de la classe 2 à la classe 1, puis aux ProSeries et au World Tour. L'ouverture directe de l'épreuve en Classe 1 est admise si vous avez déjà une autre épreuve Hommes Elite, tandis que l'ouverture directe d'une épreuve World Tour n'est pas autorisée par le règlement (le Tour de France Femmes est bien sûr une exception). Les organisateurs World Tour pourront donc demander d'inscrire un de leurs nouveaux événements directement au niveau ProSeries tandis que les organisateurs ProSeries Hommes Elite pourront ouvrir l'événement en Classe 1.

Divulgation des frais d'apparition pour les coureurs ProSeries

Jusqu'à la saison dernière, si une course du World Tour voulait payer un coureur du World Tour pour qu'il participe à sa course, la course devait divulguer ce fait à un auditeur financier nommé par l'UCI. Le nouveau règlement étend cette obligation aux UCI Pro Teams (et si vous pensez à un certain champion du monde de cyclo-cross, vous avez probablement raison) et désigne le commissaire aux comptes comme étant externe, ajoutant également une sanction pour non-divulgation de 10.000 à 40.000 CHF. Les honoraires ne seront de toute façon pas divulgués au public.

À lire aussi : Le Cyclo-Cross aux Jeux Olympiques, une réalité vraiment ?

Dernières publications

En haut