Les skieurs à suivre pour la saison 2019-2020

La coupe du monde de ski alpin 2019-2020 va débuter sérieusement à Levi les 23 et 24 novembre avec des slaloms après trois semaines de pause suite aux géants de Sölden. Cette année, on notera le départ de la légende Marcel Hirscher qui devrait considérablement changer la donne dans les disciplines techniques et sur le général.

 

 

⭐⭐⭐ Les outsiders devenus favoris

Henrik Kristoffersen (Norvège)

Le technicien Norvégien était l’un des rares à contrecarrer les plans d’Hirscher en slalom ou en géant sur ces dernières années. Champion du monde en à Åre, Henrik n’avait malheureusement pas la constance de l’Autrichien pour pouvoir le gêner dans la lutte au petit globe. Son salut ? Une année entière au top surtout qu’un Français aura à cœur de s’imposer sur le grand globe ! Kristoffersen doit absolument se ressaisir après son démarrage poussif (18e à Sölden).

Alexis Pinturault (France)

Le Français a connu un début d’hiver délicat en 2018 pour monter en pression à l’approche des Mondiaux. Décomplexé, Alexis est très régulier entre les piquets en slalom et en géant. Le maître du combiné va devoir débuter fort pour espérer glaner un autre globe de cristal qu’en combiné. Déjà vainqueur à Sölden, Alexis a parfaitement lancé sa saison avec sa 24e victoire en carrière.

 

⭐⭐ Des pépites et des valeurs sûres

Marco Schwarz (Autriche)

Un futur Kaiser ? En tout cas, il a démontré des choses très intéressantes l’hiver dernier avec ses victoires sur le City Event d’Oslo et sur le combiné de Wengen. À 24 ans, il va encore devoir s’aguerrir pour résister à la pression du peuple Autrichien surtout après le départ de Hirscher.

Clément Noël (France)

Le talentueux slalomeur Vosgien a explosé aux yeux des spectateurs du Cirque Blanc la saison dernière avec ses trois succès en slalom. Encore en quête de régularité sur tout un hiver, normal vu sa jeunesse, Clément va devoir confirmer ces victoires ce qui n’est pas chose facile. S’il y arrive, quelques succès sur les piquets serrés pourrait lui permettre d’être dans les trois premiers dans la lutte au globe.

Dominik Paris (Italie)

Dominik a été cherché sept succès lors du précédent exercice sans oublier son titre mondial en Super G. Paris devrait être un des principaux adversaires de Feuz en descente et pourrait aller chercher un globe en Super G. Des gros points sur les épreuves de vitesse peuvent lui permettre de monter sur la boîte sur le général.

Beat Feuz (Suisse)

Le très régulier descendeur Suisse – 1 victoire et 7 podiums – visera un nouveau globe dans sa discipline de prédilection. Vainqueur à Beaver Creek , il est vraiment capable de prendre des gros points sur toutes les descentes du circuit. Le leader des Suisses en vitesse ! Objectif : un troisième globe consécutif !

 

 

⭐ On attend mieux en 2019-20

Adrien Théaux (France)

Adrien doit oublier l’hiver précédent et retrouver les sensations qui ont fait de lui un sérieux outsider en vitesse. Clarey ne restera pas sur les pastules des années encore, Clarey doit être le leader de l’équipe de France masculine de vitesse et guider les jeunes.

Les Autres Géantistes Français

Avec le départ à la retraite de Thomas Fanara, ils vont devoir seconder sérieusement Pinturault dans une discipline phare des Tricolores. Les Mathieu Faivre (3e à Sölden), vont devoir clairement hausser le ton pour monter sur la boîte.

Ramon Zenhäusern (Suisse)

La grande tige Helvétique est le leader de l’équipe Suisse de slalom. Vainqueur de son premier slalom à , comme Noël, il va devoir confirmer cette saison pour un jour succéder à Hirscher.

Vincent Kriechmayr (Autriche)

Deuxième des deux dernières Coupes du monde de Super G, le gagnant de la descente de Wengen veut clairement son globe.

Mauro Caviezel (Suisse)

Le natif de Valbella a clairement passé un cap cet hiver en montant sur la boite à quatre reprises ainsi que de nombreuses places dans les 10. Son principal objectif sera d’enfin remporter une course.

Les Norvégiens en vitesse

Certes Aleksander Aamodt Kilde a gagné à Val Gardena en descente et Kjetil Jansrud en Super G à Lake Louise. Mais, on attend quand même plus de ces Scandinaves surtout en terme de succès surtout avec le départ de Svindal. Jansrud voudra sans doute reprendre son globe en Super G.

On pourrait également citer Žan Kranjec avec son septième podium sur la piste de Sölden ou encore Daniel Yule pour les confirmations.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

accumsan lectus ut leo massa non ut diam dolor mattis Donec consequat.