Ligue 1 2020/2021 : Dijon FCO : Rêver plus grand

0
Crédit photo : LFP
Ligue 1

Après deux années compliquées en championnat, le DFCO a enfin la possibilité de rêver plus grand. Avec un mercato intéressant et une base solide, l’équipe bourguignonne a toutes les clés en main pour jouer autre chose que le maintien.

Une saison 2019/2020 compliquée malgré les arrivées

La saison dernière, le DFCO s’est fait peur. Avec des départs importants (Said, Abeid, Sliti, Haddadi, Kwon, Rosier) pourtant remplacés à certains postes de la bonne manière (Mama Baldé, Mavididi, Chouiar, Ndong, Ecuele Manga, Gomis) et d’autres pas toujours (Muzinga, Benzia, Matheus, Cadiz), l’effectif a eu beaucoup de mal à se réinventer.

Avec un départ catastrophique en championnat et une première victoire à la 8è journée contre Reims après 5 défaites, 2 nuls et trois buts marqués, le DFCO a trusté la zone rouge pendant une grande partie de la phase aller. A partir du mois de novembre, le club va retrouver une forme irrégulière mais plus rassurante avec enfin l’apport des recrues de manière satisfaisante. Néanmoins, avec le retard pris en début de saison, le club n’a pas réussi à aller au dessus de la seizième place sur la phase retour et termine à cette place à l’arrêt du championnat. Un maintien acquis avec douleur malgré un magnifique Alfred Gomis aux cages.

Un pari sur la jeunesse et l’international et des départs regrettables

Autant Dijon a été capable pour le moment de conserver ses meilleurs éléments, autant certains départs auraient pu être évités. Mais restons dans le positif qui prédomine dans un mercato bien géré côté Dijonnais par le nouveau directeur sportif Peguy Luyindula.

Départs

Côté départs, Nayef Aguerd, qui a su montrer son plein potentiel après deux premières années compliquées, s’envole pour Rennes contre un chèque de 4M€. Une belle vente qui possède déjà son remplaçant.

Le club peut s’en vouloir pour trois joueurs : Stephy Mavididi, Hamza Mendyl et Enzo Loïodice. Le premier cité, auteur d’une superbe saison en Côte d’Or, a demandé à ce que son option d’achat ne soit pas levée pour espérer retrouver un club Outre-Manche. Sauf qu’il est allé vers la Méditerranée et Montpellier. Hamza Mendyl, lui, était en instance de résiliation à Schalke pour revenir à Dijon, mais ceci ne s’est jamais fait, un beau coup qui tombe.

Et le dernier et plus regrettable reste Enzo Loïodice. Étincelant sous Olivier Dall’Oglio, l’international U19 français quitte son club formateur, ne voyant pas de place de titulaire possible depuis deux ans, pour Las Palmas gratuitement. Une très mauvaise affaire.

Dans le reste des départs, Florent Balmont prend sa retraite sportive, Jhonder Cadiz retourne au Benfica, Mickaël Alphonse va chercher une place de titulaire à Amiens et deux prêts de jeunes sont à noter : Théo Barbet à Bastia-Borgo et Bryan Soumaré à Sochaux.

Départ à venir prochainement : celui de Julio Tavares, qui irait en Arabie Saoudite. Une page qui se tourne dans l’histoire du club, mais un cycle qui devait se terminer au vu des dernières prestations du buteur cap-verdien.

Arrivées

A l’heure où l’article est publié, le club peut encore réaliser deux coups en attaque : Bersant Celina (Swansea) et Famara Diedhiou (Bristol City). (EDIT : Bersant Celina vient de signer pour quatre ans)

Les arrivées renforcent tous les secteurs de jeu et sont très intéressantes. Notamment le secteur offensif, qui voit pas mal de potentiel arriver.

Dans ce secteur justement, on retrouve un très gros coup avec la venue de Roger Assalé, un des meilleurs buteurs en Raiffeisen Super League avec les Young Boys de Berne, contre un chèque de 4M€, bien en dessous du prix du marché. Pour l’épauler sur les ailes, Alex Dobre, espoir roumain de 21 ans, est acheté contre 1M€ à Bournemouth pour jouer les sorties de banc. Enfin, le jeune Parisien Eric Ebimbe est prêté avec option d’achat. Ailier droit, il a su montrer de réelles qualités au Havre la saison dernière.

Au milieu de terrain, une seule recrue pour le moment. Il s’agit de Pape Cheick Diop, milieu de terrain espagnol en provenance de Lyon. Barré par la concurrence dans le Rhône et un retour infructueux au Celta Vigo, ce dernier arrive en prêt avec obligation d’achat de 5M€ en cas de maintien. Un pari qui peut s’avérer bon comme mauvais.

Enfin, en défense, deux nouvelles têtes sont arrivées. Le premier est un prêt avec option d’achat, Anibal Chala. Défenseur international équatorien, il va connaître sa première expérience européenne ici, lui qui appartient au Deportivo Toluca. Enfin, le jeune espoir anglais Jonathan Panzo, désireux de quitter Monaco, vient chercher une place de titulaire en défense centrale contre 3.4M€.

Un effectif intéressant qui doit progresser individuellement

La force du DFCO depuis quelques années est le jeu collectif. Ce dernier peut encore être amélioré mais est toujours passé prioritaire devant les individualités de chacun. Dans ce contexte, la donne va peut être se changer au vu du changement de qualité dans l’effectif.

On devrait voir quelques changements dans le onze de départ, mais il restera toujours des indéboulonnables comme Alfred Gomis, Mounir Chouiar, Didier Ndong, Bruno Ecuele Manga ou encore Wesley Lautoa.

Dans ce contexte, la bataille pour les places restantes s’imposent. En attaque, le duel Scheidler-Assalé s’annonce intéressant, également sur l’aile droite entre Mama Baldé et Eric Ebimbe. Il reste également à savoir qui sera le nouveau capitaine de l’effectif dès que le départ de Julio Tavares sera acté.

Le joueur à suivre : Roger Assalé

Auteur de très belles saisons du côté de la Suisse avec les Young Boys de Berne, Roger Assalé peut montrer qu’il a le niveau pour faire trembler les filets de Ligue 1. Prêté cet hiver à Leganes, il n’avait pas pu montrer tout l’étendue des talents qu’il possédait à Berne. Néanmoins, avec 31 buts et 25 passes décisives en 94 matchs de championnat, il sait montrer du tempérament dans la surface, ce qui manque cruellement à Dijon ces derniers temps.

Pronostic : pas de bataille pour le maintien au moins

Avec un recrutement intéressant et de nouvelles ambitions, Dijon monte au créneau. Même si le club vient de subir deux défaites de suite, il n’en reste pas moins que le club est capable d’éviter de jouer le bas du classement. Dès qu’une synergie se créera, le club pourra jouer le ventre mou, sans réelles convictions. Stéphane Jobard doit sortir le plein potentiel de l’équipe.

Pronostic classement : 11-14ème

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here