Ligue 1 Conforama : Si vous n’avez pas suivi la 22ème journée

Lille plonge un peu plus Marseille dans la crise, Strasbourg l’emporte à la dernière minute, Monaco ne réagit pas à Dijon, Denayer délivre encore l’OL et Guingamp ne sors pas la tête de l’eau : retrouvez votre rattrapage hebdomadaire, si vous n’avez pas suivi la 22ème journée de Ligue 1.

Marseille rechute face à Lille

Le succès à Caen n’aura donc été qu’un feu de paille pour l’OM. Moins d’une semaine après avoir retrouvé la victoire, Marseille a immédiatement rechuté face à Lille vendredi, dans une rencontre pour le moins compliquée. Ce sont bien les Lillois qui avaient ouvert le score par l’inévitable Nicolas Pépé juste avant la pause sur un nouveau penalty, continuant d’alimenter les tensions avec les supporters. Ces mêmes supporters qui, juste avant l’heure de jeu, ont décidé de lancer un pétard sur le terrain, provoquant un arrêt du match pendant une demi-heure. La suite ? Un carton rouge pour Thauvin à la 67ème, puis un doublé pour Pépé dans le temps additionnel (son quinzième but de la saison), un scénario catastrophique pour une équipe en perdition boudée par son public. Seule satisfaction, la bonne rentrée de Mario Balotelli, qui a d’ailleurs ouvert son compteur avec l’OM dès son premier match d’une belle tête sur un corner en toute fin de rencontre. L’Italien n’avait plus marqué depuis le 12 mai 2018 en Ligue 1 (!). Pour Marseille, ce nouveau revers ne fait que rendre la situation encore plus difficile, car les Phocéens pointent à neuf longueurs du podium (avec un match en moins). Pour le LOSC en revanche, bien accroché à sa deuxième place, il s’agit de la cinquième victoire consécutive toutes compétitions confondues.

Strasbourg peut dire merci à Lala

La météo est au beau fixe en ce moment en Alsace, du moins pour le RC Strasbourg. Car mis à part une élimination en Coupe de France à Paris la semaine dernière (2-0), les Strasbourgeois planent totalement en Ligue 1. Après avoir battu successivement Nice (2-0), Toulouse (1-2) et Monaco (1-5), le Racing voulait réaliser le quatre à la suite contre Bordeaux samedi. Cela n’a pas été simple du tout, avec un peu de fatigue dans les jambes et une équipe des Girondins déterminée à conserver le point du nul, mais la lumière a fini par venir – comme bien souvent – de l’homme providentiel : Kenny Lala. A la 93ème minute, alors que l’arbitre s’apprête à siffler la fin du match, Pablo Martinez centre pour son coéquipier, qui reprend de l’extérieur du pied en demi-volée pour envoyer le ballon dans les filets de Costil. Un but magnifique et ô combien important, permettant aux Alsaciens de conserver leur cinquième place à quatre points de l’Europe. A ce rythme-là, le latéral droit risque rapidement de frapper à la porte de l’Equipe de France, lui qui compile quatre buts et sept passe décisives en championnat cette saison.

Dijon aussi se paye Monaco

Semaine mouvementée pour Monaco, après une fessée à Louis II contre Strasbourg (1-5), une élimination en Coupe de France contre Metz (1-3) et le licenciement de Thierry Henry, remplacé par… son prédécesseur Léonardo Jardim. En déplacement à Dijon, autre équipe mal classée, la donne était claire pour les Monégasques : gagner. Seulement les Dijonnais se sont reboostés en Coupe en allant battre St Etienne (3-6), et cela s’est vu sur le terrain. Changhoon Kwon a d’abord ouvert le score pour le DFCO à la 24ème minute, un coup de bambou pour l’ASM qui n’a pas su revenir avant la mi-temps. Après la pause, Monaco a continué de couler, avec un nouveau carton rouge pour Naldo, son deuxième en Ligue 1 après celui reçu la semaine dernière (un record), puis le deuxième but dijonnais à la 69ème de Naïm Sliti. Déjà impressionnant à Geoffroy-Guichard avec un triplé et trois passes décisives, le Tunisien s’est à nouveau illustré en délivrant Dijon. Cette victoire permet aux Bourguignons de souffler un peu, en prenant deux points d’avance sur le barragiste Amiens. Pour Monaco en revanche, la situation est toujours critique, avec quinze petits points au compteur. Jardim va devoir cravacher…

Denayer offre la victoire à Lyon

Pour la quatrième confrontation de la saison entre Amiénois et Lyonnais, la balance a une nouvelle fois penché du côté des Rhodaniens. Car après avoir remporté les trois oppositions précédentes, dont la dernière jeudi dernier en Coupe de France (0-2), l’OL a remis ça hier à la Licorne. Cela n’a certes pas été simple, car Amiens a été plus entreprenant en première période, obligeant Anthony Lopes à rester vigilant, mais les hommes de Bruno Génésio ont comme bien souvent accéléré après la pause, une manœuvre payante. C’est une nouvelle fois Jason Denayer qui a délivré les Lyonnais, comme lors du derby aller contre St Etienne (1-0), en reprenant de la tête un centre millimétré de Memphis Depay à la 50ème minute. Lyon a tenté d’enfoncer le clou par la suite, mais Régis Gurtner a empêché son équipe de repartir avec une valise. Les Amiénois auraient presque pu aller chercher un nul à la dernière seconde sur un contre, mais l’OL a tenu bon. Un succès important dans la course au podium, qui maintient les Rhodaniens à la troisième place, trois points derrière Lille. Amiens en revanche est toujours dans une position délicate de barragiste, et n’arrive encore pas à retrouver son efficacité offensive.

Guingamp toujours sous l’eau

Monaco et Guingamp ont un destin croisé cette année. Les deux derniers du championnat ont des résultats globalement similaires, comme nous avons pu le constater à nouveau ce week-end. En recevant Reims, l’En Avant espérait enchaîner une deuxième victoire consécutive au Roudourou après celle décrochée contre Rennes le 16 janvier (2-1), mais la rencontre a une nouvelle fois tourné au cauchemar. Mathieu Cafaro punissait les Guingampais juste avant la pause, un handicap au score qui aura été fatal. En deuxième mi-temps, Guingamp a même concédé un carton rouge, avec une faute grossière de Papy Djilobodji sur Pablo Chavarria, qui a même dû sortir (nez cassé). Les Bretons ont essayé de revenir, mais les Rémois ont gardé leur précieux avantage et ont plongé un peu plus la tête dans l’eau à l’En Avant. Toujours scotchés à la vingtième place, les homes de Jocelyn Gourvennec semblent bien partis pour une descente en fin de saison. A moins d’un miracle…


Les résultats

  • Marseille 1 – 2 Lille
  • Dijon 2 – 0 Monaco
  • Guingamp 0 – 1 Reims
  • Nice 2 – 0 Nîmes
  • Strasbourg 1 – 0 Bordeaux
  • Montpellier 2 – 0 Caen
  • Amiens 0 – 1 Lyon
  • Toulouse 0 – 0 Angers
  • Paris 4 – 1 Rennes

Retrouvez le classement sur ce lien.

Prochaine journée : 

Vendredi 1er février : Lille / Nice

Samedi 2 février : Angers / Dijon, Bordeaux / Guingamp, Monaco / Toulouse, Rennes / Amiens, Reims / Marseille

Dimanche 3 février : Nîmes / Montpellier, St Etienne / Strasbourg, Lyon / Paris

Mercredi 13 février : Caen / Nantes

Matchs reportés :

J17 :

Mercredi 20 février : Paris / Montpellier

J18 :

Mardi 5 février : Marseille / Bordeaux

Mercredi 13 mars : Dijon / Paris

J22 :

Mercredi 30 janvier : Nantes / St Etienne

 

Source image : lavoixdunord.fr

Poster un commentaire

amet, Donec Praesent Aenean luctus consectetur accumsan felis libero. leo sed