Ligue 1 Conforama : Si vous n’avez pas suivi la 32ème journée

Lille explose le PSG, Lyon coule à Nantes, St Etienne et Marseille se rapprochent du podium, Guingamp arrache un nul inespéré à Strasbourg et Dijon et Caen ratent une nouvelle opportunité : retrouvez votre rattrapage hebdomadaire, si vous n’avez pas suivi la 32ème journée de Ligue 1.

Lille inflige une manita au PSG

Jamais le PSG version QSI n’avait connu une telle humiliation en Ligue 1. Il y avait bien eu un 3-0 subi au Vélodrome en novembre 2011, puis un nouveau 3-0 à Montpellier en décembre 2016, mais quatre buts d’écart et cinq buts encaissés, ça, jamais ! Lille a donc frappé un grand coup hier soir, avec une part de réussite certes, contre le champion en titre. Menant rapidement au score avec un csc de Thomas Meunier à la 7ème minute, le LOSC s’était pourtant fait rejoindre quatre minutes plus tard avec l’égalisation de Juan Bernat (11ème). Mais les blessures successives de Thiago Silva et Thomas Meunier (sans compter celles de Marquinhos, Neymar, Di Maria), combinées à l’expulsion de Bernant à la 36ème ont totalement fragilisé les Parisiens. A tel point qu’ils ont vu une tornade leur tomber dessus en seconde période. Nicolas Pépé (51ème), Jonathan Bamba (65ème), Gabriel (71ème) et José Fonte (84ème) se sont chargés tour à tour de faire exploser Paris, démontrant ainsi que la deuxième place de Lille n’est absolument pas usurpée. Les Nordistes ont à nouveau retardé l’échéance pour le sacre du PSG, qui n’avait plus essuyé une manita depuis décembre 2000 à Sedan (!).

Lyon à nouveau battu à Nantes met sa 3ème place en danger

Depuis la victoire à Rennes fin mars, l’OL s’est complètement effondré. Entre l’élimination en Coupe de France face à ces mêmes Rennais et la défaite contre Dijon la semaine dernière, les Lyonnais sont tombés dans une spirale négative. Vendredi à Nantes, les Rhodaniens comptaient bien réagir, mais cette réaction n’a pas eu lieu. Pire même, les Nantais ont réalisé le coup parfait grâce à des buts de Kalifa Coulibaly (11ème) et Anthony Limbombé (83ème), pour enfoncer un peu plus leurs adversaires. L’égalisation de Martin Terrier à la 41ème n’avait rien changé, même si elle démontre le très bon état de forme de l’international français, auteur de son quatrième but consécutif sur les quatre derniers matchs. Il n’empêche que Lyon a subi un troisième revers d’affilée, et voit ses concurrents se rapprocher de plus en plus derrière, au point de mettre en danger sa troisième place. A la suite de cette déconvenue, Bruno Génésio a annoncé son départ de l’OL à la fin de la saison. Peut-être que cela remotivera un effectif qui avait clairement lâché son coach, en tout cas il est encore temps de réagir, à six journées de la fin.

St Etienne et Marseille toujours dans la course au podium

Avec les déboires récents de l’OL, St Etienne et Marseille ont peu à peu repris espoir d’accrocher le podium en mai prochain. St Etienne a obtenu sa troisième victoire en quatre matchs face à Bordeaux hier, grâce à une grosse deuxième période. Wahbi Khazri a ouvert le score sur penalty à la 55ème, puis Mathieu Debuchy s’est lui offert un doublé (74ème, 90ème) pour définitivement sceller le succès des siens. Les Verts n’ont plus que trois longueurs de retard sur leur rival historique. Concernant Marseille, la tâche s’est avérée un peu plus compliquée face à des Nîmois accrocheurs. Mais les Marseillais ont fait plier les Crocodiles en deux minutes par l’intermédiaire de Valère Germain (72ème) et Luiz Gustavo (73ème). Nîmes a repris espoir sur un penalty de Téji Savanier à la 82ème, et aurait même pu (dû ?) bénéficier d’un second sur une main de Bouna Sarr dans le temps additionnel. L’OM a tout de même assuré le coup, et reste à deux points de l’ASSE. Le suspense est donc toujours de mise pour cette troisième place, difficile de savoir qui l’occupera à la fin du championnat.

Guingamp va chercher un nul au mental à la Meinau

Pour la revanche de la finale de Coupe de la Ligue, remportée par Strasbourg, le spectacle a été au rendez-vous. Reboostés par leur titre, les Strasbourgeois restaient sur une déculottée infligée à Reims (4-0), et un nul à Paris (2-2) la semaine dernière. Solide donc, comparé à des Guingampais qui n’ont plus gagné à l’extérieur en Ligue 1 depuis décembre (0-2 à Monaco). Contre toute attente, ce sont les Bretons qui ont frappé les premiers, avec l’ouverture du score de Marcus Thuram à la 37ème minute. Un avantage qui n’aura pas duré longtemps, puisque Ludovic Ajorque égalisait deux minutes plus tard. Après la pause, tout s’est accéléré après l’heure de jeu, avec dix minutes de folie. Lucas Deaux offrait le deuxième but à l’En Avant à la 63ème, avant que Sanjin Prcic (69ème) puis Ajorque pour le doublé (73ème), ne remettent le Racing sur les bons rails. Les Alsaciens pensaient tenir leur victoire, mais c’était sans compter sur Jérémy Sorbon (86ème), qui permettait à Guingamp d’arracher un point au mental. Si les Strasbourgeois ont officiellement assuré leur maintien (non pas qu’on en doutait), ce nul ne fait en revanche pas les affaires des Guingampais, qui restent avant-dernier à un point du barragiste.

Dijon et Caen grillent une nouvelle cartouche à domicile

Plus les journées passent et plus cela se précise : Guingamp, Dijon et Caen seront les membres du trio de bas de tableau. Dans quel ordre ? Il est impossible de le dire, tant cela change à chaque semaine. Une seule chose est sûre, il reste très peu de matchs pour faire la différence, et les rencontres à domicile revêtent une importance cruciale. Dijonnais et Caennais avaient la chance de recevoir lors de cette journée, des adversaires prenables de surcroît, mais ne sont pas parvenus à en profiter. Le DFCO a dû se contenter d’un 0-0 face à Amiens, malgré plusieurs occasions, dans un match marqué par des cris de singe adressés à l’Amiénois Prince Gouano, qui ont contrait l’arbitre à stopper le jeu quelques minutes. Du côté de Caen, la scénario a été plus cruel, avec une défaite 0-1 contre Angers, sur un but de Jeff Reine-Adélaïde à la 63ème minute. Bref, on est toujours plus au moins dans un statut quo en queue de classement, et les journées qui arrivent permettront d’avoir une idée plus précise de qui finira dans la charrette, avec Caen / Dijon et Guingamp / Caen aux 34ème et 35ème journées.


Les résultats

  • Dijon 0 – 0 Amiens
  • Nantes 2 – 1 Lyon
  • Marseille 2 – 1 Nîmes
  • Caen 0 – 1 Angers
  • Monaco 0 – 0 Reims
  • Strasbourg 3 – 3 Guingamp
  • Montpellier 2 – 1 Toulouse
  • Rennes 0 – 0 Nice
  • St Etienne 3 – 0 Bordeaux
  • Lille 5 – 1 Paris

Retrouvez le classement sur ce lien.

Prochaine journée : 

Vendredi 19 avril : Dijon / Rennes, Lyon / Angers

Samedi 20 avril : Guingamp / Marseille, Nice / Caen, Nîmes / Bordeaux, Strasbourg / Montpellier

Dimanche 21 avril : Nantes / Amiens, Toulouse / Lille, Reims / St Etienne, Paris / Monaco

Matchs reportés :

J28 :

Mercredi 17 avril : Nantes / Paris

 

Source image : goal.com

Poster un commentaire

dictum mattis adipiscing nunc consequat. id, Curabitur