Ligue 1 Conforama : Si vous n’avez pas suivi la 36ème journée

Lille décroche quasiment sa qualification pour la Ligue des Champions, Lyon s’offre à nouveau l’Olympico, Dijon et Caen ne lâchent rien, Monaco en position très délicate et Guingamp officiellement en Ligue 2 : retrouvez votre rattrapage hebdomadaire, si vous n’avez pas suivi la 36ème journée de Ligue 1.

Lille va retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine

Alors qu’il ne reste que deux journées à disputer lors de cet exercice 2018-2019, Lille a quasiment validé son billet pour les phases de poules de Ligue des Champions, un stade que le club n’a plus connu depuis 2011-2012. Il ne manque en effet plus qu’un point au LOSC (même si la différence de buts est largement favorable par rapport à Lyon) pour l’officialiser, et valider une saison tout bonnement exceptionnelle. Quand on revient un an auparavant, les Lillois luttaient pour le maintien. Hier, après la victoire obtenue contre Bordeaux grâce au but de Loïc Rémy, les Nordistes ont confirmé la trajectoire inverse, que personne n’avait vu venir. Logique, mérité, tant Lille a impressionné depuis le mois d’août 2018, porté par une équipe en feu. Si le départ de Nicolas Pépé est presque acté (destination à déterminer), il sera intéressant de voir comme le club va se renforcer cet été pour la compétition reine. En attendant, on peut s’attendre à une belle fête à Mauroy samedi face à Angers.

Lyon remporte l’Olympico et élimine Marseille de la course à l’Europe

Comme chaque saison, le choc entre Marseille et Lyon fait partie des matchs les plus attendus. Et comme à chaque fois en Ligue 1 depuis mai 2014, l’OL ne perd pas contre son rival historique. Après avoir passé un 4-2 aux Marseillais à l’aller, les Lyonnais se sont déplacés au Vélodrome pour prendre trois points, et le plan a fonctionné. Grâce à un doublé de Maxwell Cornet et un but de Moussa Dembélé, les Rhodaniens se sont à nouveau offerts un succès contre Marseille, pour la cinquième fois consécutive lors de leurs dernières confrontations. Certes le contexte compliqué pour les Phocéens a forcément joué, mais l’OL n’était pas au mieux non plus, surtout avec la pression de St Etienne derrière. Mais les Lyonnais ont été plus réalistes et dominateurs, et cette victoire logique a permis de mettre les Verts (battus face à Bordeaux) à quatre points derrière. La troisième place est donc en bonne voie pour Lyon, pour les Marseillais en revanche ce nouveau revers entérine définitivement la non-qualification en Coupe d’Europe l’an prochain. Catastrophique.

Dijon et Caen encore vivants

Que ce soit pour les Dijonnais ou pour les Caennais, cette saison aura été un long chemin de croix. Mais pour les deux formations en difficulté, l’espoir d’un maintien est encore permis, et c’est bien là le principal. Pourtant les rencontres de ce week-end auraient pu mal tourner, en particulier pour Dijon. Les Bourguignons recevaient Strasbourg, et ont dû batailler jusqu’au bout pour s’imposer (2-1) grâce à un but libérateur de Kwon Chang-Hoon à la 93ème minute. Libérateur car le DFCO est revenu à deux points du barragiste et de la 17ème position, ce qui paraissait encore compliqué la semaine dernière. Caen a réalisé la bonne opération également, en prenant le meilleur sur Reims (3-2), mais en souffrant jusqu’au bout puisque les Rémois avaient réduit la marque à la 82ème minute. Actuellement barragistes, les Normands peuvent encore croire au maintien direct, surtout au vu de la dynamique catastrophique de Monaco (voir ci-dessous).

Monaco en grand danger

On pensait que le retour de Leonardo Jardim sur le banc avait “guéri” l’ASM, force est de constater quelques mois plus tard que le mal est bien plus profond que ça. Car à l’aube de la 37ème journée, Monaco pointe à une pitoyable 17ème place, avec seulement 33 points au compteur. Au vu de l’effectif et des moyens du club, cette situation est inexplicable, même si elle met en lumières les limites du système achat/revente des talents chaque saison. Samedi, les Monégasques ont à nouveau perdu pied à Nîmes, défaits 1-0 sur un but de Renaud Ripart, constituant leur septième match consécutif sans victoire. L’heure est donc grave sur le Rocher, clairement menacé d’une relégation. Le prochain match contre Amiens, concurrent direct, et le derby à Nice ensuite revêtent une importance capitale pour le club de la Principauté, qui va devoir réagir pour sauver sa place dans l’Elite.

Guingamp officiellement relégué

Finalement ce qui devait arriver arriva : Guingamp est officiellement relégué à l’échelon inférieur. Il n’y aura jamais vraiment eu de sursaut d’orgueil significatif pour les Guingampais, même avec le retour de Jocelyn Gourvennec, et la finalité est logique. L’En Avant est passé complètement à côté de sa saison, et va devoir repartir sur un nouveau cycle pour parvenir à retrouver sa place en Ligue 1. Le derby à Rennes hier est symbolique : mené 1-0 dès la 15ème minute sur un but d’Ismaïla Sarr, Guingamp est parvenu à recoller au score à la 87ème grâce à Alexandre Mendy, avant de bénéficier d’un penalty à la 92ème, raté par Marcus Thuram. Si ce tir au but n’aurait sûrement fait que retarder l’échéance, il n’empêche que cela traduit toutes les difficultés rencontrées par l’En Avant cette année. Cinq petit succès, vingt défaites, le bilan est édifiant. Six ans après, les Guingampais retrouvent donc la Ligue 2.


Les résultats

  • St Etienne 0 – 1 Montpellier
  • Angers 1 – 2 Paris
  • Amiens 0 – 0 Toulouse
  • Caen 3 – 2 Reims
  • Dijon 2 – 1 Strasbourg
  • Nice 1 – 1 Nantes
  • Nîmes 1 – 0 Monaco
  • Rennes 1 – 1 Guingamp
  • Lille 1 – 0 Bordeaux
  • Marseille 0 – 3 Lyon

Retrouvez le classement sur ce lien.

Prochaine journée : 

Samedi 18 mai : Bordeaux / Reims, Guingamp / Nîmes, Lille / Angers, Lyon / Caen, Monaco / Amiens, Montpellier / Nantes, Paris / Dijon, St Etienne / Nice, Strasbourg / Rennes, Toulouse / Marseille

 

Source image : les-transferts.com

Commentaires

Poster un commentaire

libero risus sed eget at Praesent efficitur. Lorem Donec