Ligue 1

Ligue 1 (J14) : Rennes se relance enfin face à Nice

Le duel entre Nice et Rennes, deux clubs en manque de vitesse, a finalement tourné à l’avantage du SRFC. Pourtant dominés dans le jeu en début de match, les Bretons ont su le prendre à leur compte au fil des minutes. Niang a donné un avantage certain et décisif à ses partenaires, alors que Nice a eu les occasion de mener, puis d’égaliser. Première victoire en Ligue 1 pour Rennes depuis le 31 Octobre (2-1 contre Brest). Pour le Gym, la série noir continue. Le club descend à la 11e place, à 4 points de son adversaire, 8e. 

Le film du match

Une 1ere mi-temps brouillonne 

L’OGC Nice et le Stade Rennais ont eu du mal à se créer des occasions franches et bien construites en début de partie. Les deux clubs, éliminés de toute Coupe d’Europe, comptaient sur ce match pour rebondir et arriver avec de bonnes intentions d’entrée. Finalement, ce sont les locaux qui se sont exprimé en premier, par l’intermédiaire de Claude-Maurice. Très actif dans son couloir gauche, l’ailier niçois a bien cru ouvrir la marque, sur une jolie passe de Reine-Adélaïde. Malheureusement pour lui, sa frappe passait juste à côté du poteau gauche de Romain Salin, battu sur le coup. Il récidivait 4 minutes après, mais le portier rennais s’imposait cette fois. Le match s’emballait un peu, et après un corner obtenu par Doku, Aguerd envoyait une tête puissante que Gouiri sortait in extremis.

Rennes, peu en vue depuis le début du match, à l’image de son attaquant Niang, sortait un peu la tête de l’eau. C’est d’ailleurs par son revenant que la lumière fut. Danilo manquait totalement sa relance, et l’ancien du Torino héritait du ballon à l’entrée de la surface. Sa frappe, loin d’être parfaite, trompait cependant Benitez, également fautif sur le coup. Nice, pourtant méritant, rentrait aux vestiaires avec un but à remonter. Gouiri, Claude-Maurice et Reine-Adélaïde pouvaient s’en mordre les doigts, tant le Gym n’a pas manqué d’occasion franche.

Une bonne 2nde mi-temps de Rennes

Revenus avec des intentions encore meilleures, les joueurs de Julien Stéphan ont semblé respecter les consignes de leur entraîneur. Heureux d’être rentrés avec un but d’avance à la pause, les Rennais ont mis un point d’honneur à conserver cet avantage. L’adage “la meilleure défense, c’est l’attaque” a été appliqué stricto sensu par des Bretons offensifs. Camavinga a retrouvé le rendement qui était le sien à la fin de l’été, et cela s’est vu. Bien plus à l’aise, il a réussi à casser les lignes adverses, se projetant vers l’avant. Doku a lui aussi semblé faire son match référence, avec de bons débordements. Du côté de Nice, on pourra regretter les nombreux ratés de Claude-Maurice, remplacé par un Dolberg fantomatique. Cette seconde mi-temps de bonne facture aura donc confirmé ce que l’on a pu voir en fin de première période : des Rennais offensifs et volontaires, et des Niçois maladroits et peu solidaires.

Jamais Nice n’aura paru être en mesure de revenir sur Rennes, qui triomphe enfin de nouveau en Ligue 1. Pour le Gym, l’état d’urgence commence à poindre. Incapable de sortir la tête de l’eau en Ligue Europa, il n’en est pas non plus question en Ligue 1. Vieira, limogé et remplacé par Ursea, n’était peut-être pas le seul levier qu’il fallait faire sauter. Il va falloir se reprendre, vite, pour ne pas sombrer. Sur le papier, l’OGCN était annoncé comme l’une des équipes les plus séduisantes de Ligue 1. Aujourd’hui, ce n’en est plus qu’un lointain souvenir.

Aguerd, enfin de retour

Recruté par Rennes cet été pour 4M€ à Dijon, Nayef Aguerd avait été pris à l’origine comme doublure de Rugani. Mais l’Italien, blessé pour une longue durée, a favorisé l’intégration dans le onze type du Marocain. Dernièrement, il avait beaucoup manqué à son équipe. Son retour dans le 11 a fait un bien fou à Rennes tant offensivement que défensivement. Da Silva, qui jouait tous les matchs à fond, va peut-être enfin pouvoir se reposer un peu. Et sur coup de pied arrêté, c’est une vraie machine. Lecture de balle, sens du jeu, anticipation… Nayef Aguerd est un vrai bon joueur de tête. Nul doute qu’il apportera le danger à nouveau pour Rennes.

En chiffres

  • Niang a marqué son 1er but de la saison avec Rennes cet après-midi, face à Nice.
  • Benitez a réalisé 5 parades, deux de plus que Salin, son homologue rennais.
  • Rennes, 8e, revient à 6 points de Paris, avec un match de plus. Nice est 11e, avec 18 points.
  • Camavinga a remporté 15 de ses 19 duels au cours du match, plus que tout autre joueur.
  • Rutter a disputé son second match de Ligue 1, après la minute jouée face à Saint-Etienne lors de la 5e journée de Ligue 1.

Pensées à l’arrière-pays niçois

Rennes et Nice, qui entretiennent une entente plutôt très cordiale, ont une nouvelle fois réalisé une action caritative pour venir en aide aux habitants des Alpes-Maritimes. Après les attentats du 14 Juillet de Nice, les deux clubs avaient organisé un match amical dont les profits étaient revenus aux familles des victimes. L’arrière-pays niçois, victime cet été d’inondations torrentielles, est cette fois au coeur du jeu. Les maillots du jour seront mis aux enchères à la fin du match, et l’argent récolté ira aux habitants des villes touchées par la catastrophe naturelle. Un beau geste de la part de ces deux clubs de football.

Rennes s’impose donc sur le plus petit des scores, mais qu’importe. Le SRFC a enfin relevé la tête, alors que les choses se compliquent encore un peu plus pour le Gym. Ursea, qui assure l’intérim après le licenciement de Patrick Vieira, va vite devoir trouver des solutions. Prochain match décisif face Nîmes, tandis que Rennes recevra Marseille pour ce choc de la 15e journée. 

Crédits photo Une : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire