Football

Ligue 1 (J15) : le DFCO impuissant face aux offensives du LOSC (0 – 2)

Lors de la première partie de soirée de cette quinzième journée de Ligue 1, le DFCO n’a pas été en mesure de concurrencer le LOSC. Impuissants face aux offensives des Nordistes, les hommes de David Linarès continuent de s’enfoncer dans le bas de tableau. Les Dogues, eux, confortent leur place en haut du classement.

Un premier quart d’heure étouffant pour les Dijonnais, Yazici ouvre le bal

La rencontre démarre sur les chapeaux de roues. Après trente secondes de jeu, Lille s’octroie un coup franc lointain, dégagé par Chafik devant son gardien à proximité de la ligne de but. La première occasion arrive trois minutes plus tard en faveur du DFCO avec un tête de Konaté qui manque de lober Maignan qui doit s’étendre pour repousser le ballon. A la suite de cette occasion, Yazici tente sa chance sur coup franc mais le ballon finit directement dans les gars de Racciopi. Deux minutes plus tard, le milieu turc est lancé dans la surface mais bute devant le portier dijonnais. Lille continue d’attaquer et tente de crever l’abccès tôt dans la rencontre, avec Jonathan David qui rate son contrôle dans la surface. L’attaquant canadien retente sa chance peu après mais est une nouvelle fois contré par le portier Suisse.

Les Bourguignons manquent de discipline dans le premier quart d’heure et plusieurs coups francs sont donnés à Yazici, qui n’est pas récompensé de ses efforts. Néanmoins, le compteur se débloque pour lui à la 18è minute. Servi par son compatriote Celik devant le but, il trompe Racciopi et donne l’avantage aux Dogues (1-0).

Après cette ouverture du score, Dijon tente de se projeter vers l’avant. Le jeu se resserre sans pour autant se procurer d’occasions. Après quelques minutes de flottement, il faut attendre la 29è minute pour voir une nouvelle occasion dans la rencontre. David sert Ikoné dans la surface, mais ce dernier manque son contrôle et le cadre. Du côté dijonnais, Celina tente sa chance des 25 mètres, mais passe à ras du poteau droit de Maignan. Les visiteurs continuent de pousser devant la défense des Chouettes, sans pour autant trouver le cadre. Un dernier corner en faveur du DFCO renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Une seconde période plus calme et un but en fin de match pour clouer le suspense

De retour sur le terrain, les 22 acteurs de la rencontre tentent de retrouver le rythme. Néanmoins, le jeu est coupé régulièrement par des fautes à répétitions venant des deux camps. Aucune des deux équipes ne prend le dessus sur l’autre et le ballon circule d’un côté du terrain à l’autre par intermittence. Les phases de jeu n’arrivent pas à terme. De ce fait, Lille ralentit le rythme et décide de jouer plus court tandis que Dijon préfère multiplier les incursions dans l’axe du terrain.

Une bourde de Botman à destination de Maignan aurait pu permettre à Dijon d’égaliser. Le ballon, redonné à bout portant des cages, était à deux doigts de rentrer naturellement dans le but à la 60è minute. Pour retrouver une occasion dans la rencontre, il faut attendre la 70è minute et un long ballon dans la surface à destination d’Ikoné qui est capté au dernier moment par Racciopi. Quelques minutes plus tard, le portier international M21 Suisse doit s’employer pour capter un ballon de la tête devant la lucarne gauche. Dijon tente de trouver la faille, et après un corner repoussé par la défense lilloise, Muzinga aligne une frappe à l’entrée de surface, complètement dévissée. Le latéral congolais retente sa chance à la 80è minute, mais pour le mêm résultat.

Sur la fin de match, le LOSC se retranche dans son camp et calme complètement le jeu. Toutefois, le DFCO essaie d’en profiter pour arracher le match nul. Néanmoins, le manque de communication des attaquants et le bon positionnement défensif des hommes de Christophe Galtier vont empêcher les coéquipiers de Moussa Konaté d’atteindre leur objectif. Pourtant, le but aurait pu venir du coup franc de Celina à la 86è minute qui passe juste à côté de la lucarne de Maignan.

Quelques secondes après ce coup franc, Ecuele Manga fauche Burak Yilmaz dans la surface et Monsieur El Hadj accorde un pénalty qui est finalement annulé par la VAR. Cela motive Dijon à continuer de pousser dans les derniers instants du match. Finalement en vain, puisqu’à la 93è minute, Weah intercepte une passe en retrait dijonnaise devant la surface et trompe la vigilance de Racciopi sur une frappe lobée (0-2) . Cette action viendra clôturer une victoire lilloise sans réel encombre.

Suite à ce résultat, Dijon reste à la dernière place du classement et profite de la défaite de Nîmes pour ne pas être distancé dans la course au maintien. Du côté du LOSC, les Nordistes prennent la tête du classement en attendant le résultat de Lyon face à Brest à 21h.

Crédit photo : LOSC (Twitter)

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire