Football

Ligue 1 : L’AS Monaco crucifie l’Olympique de Marseille

Menés au score à la pause, les Monégasques ont renversé facilement Marseille à l’issue d’une seconde période parfaite (3-1). Le club de la Principauté se rapproche du podium tandis que l’OM s’enlise dans la crise.

L’Olympique de Marseille (6e), en grande difficulté en championnat, se déplaçait ce soir sur la pelouse de l’AS Monaco (4e), étincelante depuis ce début d’année 2021.

 

Un éclair de Radonjić délivre l’OM

Les Marseillais débutent bien ce choc du Sud. Les hommes d’André Villas Boas effectuent un pressing haut et récupèrent de nombreux ballons dans la moitié de terrain monégasque. Les Olympiens sont rapidement récompensés. Sur une excellente ouverture de Duje Ćaleta-Car, Nemanja Radonjić prend de vitesse la défense de l’AS Monaco. Au terme d’une longue chevauchée, l’ailier serbe conclut l’action sans trembler (0-1, 12e).

Suite à l’ouverture du score marseillaise, les Monégasques peinent à réagir. Les hommes de Niko Kovač ne parviennent pas à mettre en danger une défense phocéenne solide et qui ne prend aucun risque. Sur une belle percée dans l’axe, Sofiane Diop décoche une belle frappe à l’extérieur de la surface. Steve Mandanda repousse la première occasion monégasque des deux poings.

Au fur et à mesure de cette première période, le club de la Principauté prend le jeu en main. Les joueurs de l’AS Monaco font souffrir la défense de Marseille. Malgré deux occasions nettes de Wissam Ben Yedder et Kevin Volland, les Monégasques ne parviennent pas à trouver la faille. A la pause, l’efficacité clinique de l’OM fait la différence (0-1).

 

Crédits Photo : Twitter Olympique de Marseille

 

Monaco déroule, l’OM coule

Dès le retour des vestiaires, l’AS Monaco repart tambour battant. L’entrée d’Aleksandr Golovin est décisive. Le talentueux milieu russe est à l’œuvre du premier corner de ce deuxième acte. Il délivre un superbe centre pour Guillermo Maripán qui catapulte ce ballon de la tête, au fond des filets de Steve Mandanda (1-1,48e).

Survoltés, les Monégasques font vaciller la défense marseillaise et se font de plus en plus pressants. Heureusement pour les Olympiens, Wissam Ben Yedder se heurte à un Steve Mandanda performant.

Pour relancer son équipe en grande difficulté, André Villas Boas fait rentrer Arkadiusz Milik, le buteur polonais recruté cet hiver, à la place de Dario Benedetto, qui a traversé cette rencontre tel un fantôme. A l’approche des vingt dernières minutes, les Monégasques baissent le pied et les débats s’équilibrent.

Une fois de plus, les hommes de Niko Kovač trouvent la faille sur un corner frappé par Aleksandr Golovin. Le milieu russe trouve Aurélien Tchouaméni qui profite de la sortie ratée de Steve Mandanda pour permettre à son équipe de prendre l’avantage (2-1, 75e).

Dans cette fin rencontre, Marseille tente de revenir au score, mais les offensives sont trop timides pour inquiéter la défense monégasque. Le club de la Principauté gère tranquillement son avantage et œuvre en contre-attaque. Dans le temps additionnel, Stevan Jovetić est à la baguette d’un coup franc bien placé. La frappe parfaite de l’attaquant monténégrin se loge dans la lucarne droite de Steve Mandanda et assomme les Phocéens (3-1, 92e).

Crédits Photo : Twitter AS Monaco

 

Finalement, l’AS Monaco a renversé une équipe de Marseille transparente en seconde période. Les hommes de Niko Kovač signent une nouvelle victoire prolifique et mettent la pression aux équipes de tête, en revenant à un point du podium. A l’inverse, les Phocéens ont sombré avec cette troisième défaite consécutive, une première depuis cinq ans.

 

Crédits Photo de Une : Twitter AS Monaco

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire