Football

Ligue 1 : le Onze type de la deuxième journée

Après un premier week-end de reprise qui avait été très fructueux en terme de spectacle et de réalisations, la deuxième journée de Ligue 1 s'est révélée un peu plus calme avec notamment beaucoup de matchs nuls malgré des rencontres qui ont réservé beaucoup de suspense. 

Alexander Nübel, la réponse à ses détracteurs

Critiqué souvent à juste titre pour ses prestations qui ont maintes et maintes fois déçu les supporters de l'AS Monaco, il faut également reconnaître la capacité de l'Allemand à réaliser des matchs de très bonne facture comme celui de ce week-end face au Stade Rennais.

Auteur de sept arrêts, n'encaissant qu'un seul but malgré les multiples occasions rennaises et plutôt précis dans son jeu au pied avec plus de 38% de passes réussies, il a contribué grandement à la performance monégasque de remporter le point du match nul malgré l'expulsion de Fofana au bout de quinze minutes de jeu seulement.

Les autres gardiens du week-end :

  • Alban Lafont – FC Nantes : une nouvelle fois décisif, auteur de trois arrêts et trois dégagements au poing, il est un vrai artisan de la solidité défensive des Canaris
  • Jonas Omlin – Montpellier HSC : avant de sombrer et malgré cinq buts encaissés, il a notamment arrêté le penalty tiré par Kylian Mbappé et réalisé des arrêts importants pour tenter de retarder l'échéance en début de match
  • Ruben Blanco – Olympique de Marseille : discret en ce début de saison, il a réalisé une très belle partie ce dimanche avec beaucoup d'arrêts très compliqués réaliser et qui ont permis au club olympien de ne pas couler et voir le retour brestois avant l'heure de jeu

Quentin Merlin, l'éclosion

Déjà très intéressant lors de la première journée, le latéral gauche, désormais dans un rôle de piston gauche à part entière dans le système à cinq d'Antoine Kombouaré, a livré une très belle prestation ce week-end. En jouant au mieux avec ses qualités, il a su se projeter tout autant que faire preuve de solidité défensive face à un Jonathan David et un Rémy Cabella qui l'ont souvent sollicité.

Les autres défenseurs latéraux gauche du week-end :

  • Ismaily – Lille OSC : rentré en cours de jeu pour suppléer Thiago Djalo, le Brésilien arrivé il y a seulement quelques jours en a profité pour ouvrir son compteur but et permettre aux Dogues d'égaliser dans une rencontre où ils étaient mal embarqués.
  • Issiaga Sylla – Toulouse FC : de retour en Ligue 1 avec le Téfécé, le Guinéen a gagné en expérience et en maturité dans son jeu qui convient parfaitement avec les qualités de Rafael Ratao dans son couloir. Très offensif face à Troyes, il a tenté trois centres et touché près de 90 ballons, un très beau bilan pour son poste de défenseur latéral gauche.

Rasmus Nicolaisen, un libéro de qualité

Honneur au meilleur défenseur du week-end, le Danois de Toulouse qui a réalisé une très belle performance sur cette rencontre. Avec deux dégagements, trois tirs bloqués et une interception, il a très fortement contribué au “clean sheet” de son équipe qui sort pleine de confiance de cette large victoire chez le voisin troyen.

Andrei Girotto, le leader de la défense nantaise

Désigné comme le leader de la défense nantaise, aux côtés de Castelletto et Pallois, Andrei Girotto remplit son rôle à merveille en coulissant parfaitement dans cette défense à trois. Bien aidé par Chirivella et Moutoussamy dans leurs taches défensives au milieu de terrain, il est déjà bien installé dans la défense des Canaris.

Avec une passe décisive au compteur, il en a même profité pour se montrer précieux offensivement, un vrai repère pour le collectif nantais.

Les autres défenseurs centraux du week-end : 

  • Julien Jeanvier – AJ Auxerre : solide défensivement, décisif en marquant le premier but de la rencontre, Julien Jeanvier a réalisé une très belle performance en s'associant très bien avec son homologue dans l'axe, le Brésilien Jubal.
  • Jean-Clair Todibo – OGC Nice : avec sept dégagements dans la rencontre et une énergie qui permis de très bien contenir Habib Diallo, il a une nouvelle fois régné en patron sur la défense des Aiglons.
  • Achraf Dari – Stade Brestois : pour sa première titularisation avec les Brestois, le Marocain s'est offert un très beau match face à Marseille. Propre en défense, très bon à la relance, il démarre très bien la saison pour espérer gagner ses galons de titulaire.

Jonathan Clauss, une énergie et une qualité précieuse

Déjà exceptionnel lors de son premier match avec Marseille le week-end dernier, l'ancien Lensois a une nouvelle fois rayonné sur son couloir droit, apportant la vitesse demandée par son coach notamment en première mi-temps.

Bien pris ensuite, il avait eu le temps de contribuer à l'ouverture du score en offrant un bijou de centre au second poteau pour Nuno Tavares.

Les autres défenseurs latéraux droit du week-end :

  • Achraf Hakimi – Paris Saint-Germain : tandis que sa place grandissante au milieu de terrain fait de lui un vrai atout offensif pour les Parisiens, il a une nouvelle fois su contribuer aux velléités offensives tout en se montrant prudent et précieux en défense.

Johan Gastien, l'artisan de la remontée clermontoise

Installé dans le milieu clermontois depuis la saison 2018/19, il représente une partie de l'héritage des Auvergnats. En s'appuyant sur l'une de ses forces, la volonté de ne jamais rien lâcher, c'est grâce à cet état d'esprit que le milieu de terrain a porté les siens vers une victoire renversante quatre buts à deux. Avec une passe décisive au compteur, il a très bien assumé son rôle de capitaine et lance bien sa saison après le match compliqué face au Paris Saint-Germain.

Les autres milieux défensifs du week-end :

  • Jean-Ricner Bellegarde – Strasbourg : toujours aussi précieux pour ce qui est de la récupération du ballon, il agit également très intelligemment sans le cuir entre les pieds en pressant toujours avec beaucoup d'efficacité et donnant de bons ballons dans la profondeur à Dimitri Liénard ou Thomas Delaine notamment.
  • Branco van den Boomen – Toulouse FC : sans se montrer décisif ce week-end, il rayonne toujours autant à la récupération et sait remonter les ballons et transmettre vers ses attaquants. Dans la régularité, le Néerlandais est un gage de sûreté pour le Téfécé.

Pierre Lees-Melou, une reprise de génie et une activité décisive

Perdu de vue des suiveurs de la Ligue 1 après son transfert en Premier League la saison dernière, son expérience outre-Manche lui a permis de se renforcer physiquement et revenir encore plus fort dans l'hexagone.

Récupéré pour un peu plus de 2M€ par Brest, il a fait très fort dimanche soir avec près de 80% de passes réussies et un but dont il se souviendra longtemps en reprise depuis l'extérieur de la surface de réparation pour l'égalisation brestoise.

Les autres milieux relayeurs du week-end :

  • Hamza Sakhi – AJ Auxerre : décisif malgré un nombre de ballons touchés pas très important, le Marocain a délivré une deuxième prestation de haut vol en Ligue 1. Avec ses passes laser et une très belle conservation de balle sous pression, le milieu de terrain de poche est toujours aussi précieux dans le collectif auxerrois.
  • Nabil Bentaleb – Angers SCO : arrivé sans faire le moindre bruit à Angers, l'Algérien de 27 ans a connu une première demi-saison compliquée pour s'adapter à la Ligue 1. Suspendu lors de la première journée, il a débuté sa saison par un premier match sérieux dans un rôle de milieu relayeur plutôt sur le côté gauche.

Baptiste Santamaria, le discret rennais fait parler de lui

Aligné dans un rôle assez offensif, Baptiste Santamaria mérite sans aucun doute le titre de milieu offensif du week-end. Souvent dans un rôle hybride proche du numéro 10 organisant le jeu avec le trio offensif Terrier – Laborde – Bourigeaud, il a touché près de 130 ballons pour 14 passes en profondeur décisives, une vraie prestation de maestro.

Les autres milieux offensifs du week-end :

  • Lionel Messi – Paris Saint-Germain : magicien du jeu parisien, il a, avec son binôme Neymar, rayonné dans un rôle qui lui convient à merveille dans le nouveau système parisien. Alors qu'il semble presque trouver un rythme de croisière dans la capitale, le jeu de l'Argentin commence peu à peu se libérer.
  • Muhammed Cham – Clermont : arrivé en provenance d'Autriche cet été, le nouveau joueur clermontois semble être la pépite de ce début de saison en Ligue 1. A seulement 21 ans, son but et son activité dans un rôle de numéro 10 font de lui l'un des tous meilleurs meneurs de jeu de cette deuxième journée.

Neymar, un back-to-back qui en dit long

Avec une performance saluée lors de la première journée et un but ainsi que trois passes décisives, le Brésilien a remis le couvert pour cette deuxième journée en s'offrant un doublé dans un match plein pour lui. Avec près de 100 ballons touchés, des percussions qui ont mis à mal le côté droit de la défense parisienne et une justesse dans le dernier geste comme le démontre son premier but, il semble prendre une dimension encore jamais vue avec cette régularité à Paris.

Les autres ailiers gauche du week-end :

  • Rafael Ratao – Toulouse FC : arrivé en Haute Garonne il y a seulement un an, le Brésilien a vécu une progression fulgurante, encore observée ce week-end. En ouvrant son compteur dans l'élite, il vient récompenser un début de saison sérieux à gauche même si il est capable de percuter encore plus sur son côté et ainsi amener encore plus de danger chez les adversaires.

Benjamin Bourigeaud, percutant et décisif

Observé par beaucoup de clubs en cette fin de mercato, ce n'est pas la performance de ce week-end qui va rassurer les supporters rennais. Avec une passe décisive au compteur et beaucoup de réussite dans les débordements tentés, il s'est créé beaucoup d'occasions franches et a surnagé dans une prestation offensive rennaise plutôt décevante à onze contre dix.

Les autres ailiers droit du week-end :

  • Franck Honorat – Stade Brestois : à la différence de beaucoup des joueurs à son poste, l'activité défensive de l'ailier est une partie intégrante de sa valeur ajoutée. En alternant les taches défensives et sa capacité à se montrer dangereux dans la profondeur, il a une part importante dans la très belle prestation brestoise de dimanche dernier.

Komnen Andric, une précision clinique

Fraîchement arrivé en Auvergne, le Serbe a fait preuve de la qualité dont rêvent tous les buteurs : le réalisme. Avec à peine plus de 20 ballons touchés, il a marqué lors de deux de ses trois frappes pour permettre le beau retour clermontois face à Reims.

Les autres attaquants de pointe du week-end :

  • Rhys Healey – Toulouse FC : utilisé pour la seconde fois en tant que remplaçant, l'Anglais a frappé dès son entrée en jeu pour assurer le succès des siens. S'il continue à montrer cet état d'esprit et ce réalisme, il pourrait à terme faire de la concurrence à Thijs Dallinga, resté muet face à Troyes.
  • Folarin Balogun – Stade de Reims : avec un très début de match et un penalty obtenu et converti, il n'a malheureusement pas pu permettre aux siens de résister malgré un réalisme évident et de belles qualités montrées.
  • Kévin Gameiro – Strasbourg : toujours aussi réaliste et décisif lors du peu d'occasions qui s'offrent à lui, l'attaquant strasbourgeois a su se jouer du gardien Schmeichel en anticipant mieux le rebond que ce dernier le lober magnifiquement pour offrir un point à son équipe.
  • Breel Embolo – AS Monaco : souvent nommé parmi les très bons coups du mercato en Ligue 1, le Suisse a confirmé les promesses placées en lui en ouvrant son compteur et en signant un match très propre malgré le match nul des Monégasques.

Dernières publications

En haut