Football

Ligue 1 : le Onze type de la quatrième journée

Première journée d'un enchaînement de trois salves de matchs consécutives entre ce week-end et le week-end prochain en raison de la journée en semaine, la quatrième journée a été riche en très belles affiches mais également en buts avec de belles victoires larges et des matchs spectaculaires. Zoom sur le Onze que l'on pourra retenir de ce quatrième journée de Ligue 1 2022/23. 

Paul Bernardoni, la muraille étrillée des Angevins

Malgré trois buts encaissés face à Troyes, le gardien angevin a réalisé une très belle performance pour repousser les assauts des joueurs de l'Aube. Auteur de huit arrêts et décisif sur ses sortis lors des coup de pied arrêtés, le gardien de 25 ans est dans la continuité de son début de saison avec notamment un très beau match face à Nantes lors de la première journée.

Les autres gardiens du week-end :

  • Benoit Costil – AJ Auxerre : Déjà très rassurant à Montpellier lors de la dernière journée, le gardien auxerrois a assuré ce que l'on demande souvent à un gardien de but : garder ses cages inviolées. Face à une équipe de Strasbourg que l'on sait très joueuse, il aura fallu quatre arrêts à l'ancien international français pour assurer la victoire des siens lors d'une prestation pleine des Auxerrois.
  • Mory Diaw – Clermont Foot : A l'image de Paul Bernardoni, c'est un gardien s'étant incliné qui est nommé parmi les portiers de la semaine. Gardien de la semaine lors de la dernière journée, il a réédité une très grande performance dans les buts clermontois. Face au quatuor offensif Ouattara, Ponceau, Laurienté, Moffi, le Français a réalisé sept arrêts dont cinq sur des frappes de l'intérieur de la surface de réparation, une nouvelle grande performance pour celui qui fut formé par le Paris Saint-Germain.

Nuno Tavares, encore et encore

Avec trois buts marqués sur les quatre premières journées, l'expérience du latéral portugais prêté par Arsenal en Ligue 1 débute sur les chapeaux de roues. Aussi important pour déborder sur son côté que pour se montrer dangereux en déclenchant des frappes qui peuvent être létales comme ce week-end pour Kasper Schmeichel, il rayonne par son physique qui lui permet d'enchaîner les efforts et d'apporter beaucoup de solutions pour l'attaque marseillaise.

Les autres défenseurs latéraux gauche du week-end :

  • Nuno Mendes – Paris Saint-Germain : un des rares éléments satisfaisants dans le match nul des Parisiens face à Monaco, le latéral gauche portugais du Paris Saint-Germain continue à être très intéressant pour les velléités offensives des joueurs de la capitale. Aux affaires défensivement quand il le fallait et capable de se projeter lorsque Paris a repris la main dans la rencontre, Nuno Mendes confirme son rôle essentiel dans le dispositif parisien.
  • Alexander Djiku – RC Strasbourg : Positionné à gauche d'une défense à trois depuis désormais une saison, Alexander Djiku a réalisé un très bon match malgré la défaite strasbourgeoise face à Auxerre. Auteur de huit dégagements pour 80% de duels gagnés, il a été une aide précieuse pour le milieu alsacien qui n'aura finalement pas fait plier la défense auxerroise.

Nicolas Cozza, un match référence

En difficulté dans son début de saison avec le MHSC, le défenseur central Nicolas Cozza, formé au club, vient déjà d'être décisif pour la deuxième fois de la saison. Passeur décisif lors de la victoire inaugurale face à Troyes, il s'est mué en buteur dans la victoire fleuve des siens à Brest. Avec cinq dégagements réalisés, il a permis aux Montpelliérains de réaliser un clean sheet en ne permettant pas aux Bretons d'infliger la moindre frappe cadrée à Jonas Omlin.

Thiago Djalo, solide et décisif

Titulaire indiscutable la saison dernière avec les Dogues, le Brésilien a réalisé une excellente partie à Ajaccio sur une pelouse compliquée. Buteur et indispensable dans la charnière lilloise avec son compère José Fonte, il a du céder sa place après 80 minutes d'une très belle intensité. Capable de faire remonter son bloc en portant le ballon ou en proposant de belles ouvertures pour Jonathan Bamba notamment, il est essentiel à l'assise défensive et la relance du LOSC.

Les autres défenseurs centraux du week-end : 

  • Jonathan Gradit – RC Lens : Aligné à droite du trio défensif central lensois, le défenseur central de 29 ans a réalisé une très belle prestations dans la victoire lensoise face à Rennes. Avec trois interceptions, trois tirs bloqués et une passe décisive, c'est une nouvelle performance pleine pour celui qui a fait preuve d'une extrême régularité la saison dernière.
  • Alexandre Coeff – AJ Auxerre : Opposés à des Strasbourgeois entreprenants sur le plan offensif, les Auxerrois ont pu compter sur l'expérimenté défenseur central pour repousser les assauts alsaciens. Auteur de neuf dégagements et très sérieux en défense, il semble avoir gagné sa place de titulaire et a encore progressé si on compare sa prestation avec celle de la semaine dernière à Montpellier.

Malo Gusto, une activité hallucinante

Avec 130 ballons touchés dans un rôle de piston droit malgré la défense à quatre de l'Olympique Lyonnais, le latéral droit de 19 ans n'a peut-être jamais semblé aussi rayonnant dans le jeu lyonnais. Pourvoyeur de ballons pour Tetê sur les derniers matchs, il affiche également une très belle complémentarité avec Jeff Reine-Adélaïde et s'inscrit complètement dans le projet de jeu lyonnais concocté par Peter Bosz.

Les autres défenseurs latéraux droit du week-end :

  • Paul Joly – AJ Auxerre : Concentré dans un rôle très défensif et face à un duo Liénard – Ajorque très remuant dans leur couloir gauche, le jeune défenseur de 22 ans formé à Amiens a une nouvelle fois rendu une copie très propre à l'image de la semaine dernière à Montpellier. Il devient indispensable aux Auxerrois qui ont fait éclore un talent qui devrait s'installer sur le long terme sur les pelouses de Ligue 1.
  • Falaye Sacko – Montpellier HSC : Aligné d'abord à deux reprises dans l'axe de la défense héraultaise, Falaye Sacko a été décalé dans le couloir droit pour deux prestations sur les deux dernières journées qui ont été bien meilleures que les deux précédentes. Dans la victoire très large de son équipe à Brest, il a eu un rôle assez offensif qui lui a permis de réaliser deux passes décisives et un premier match référence sous ses nouvelles couleurs.
  • Achraf Hakimi – Paris Saint-Germain : Présent à plusieurs reprises dans l'équipe type des premières journées, le Marocain a, à l'image de son homologue Nuno Mendes, réalisé une très belle rencontre. Toujours presque plus dans un rôle d'ailier que de latéral, il s'intègre très bien au milieu de terrain parisien en amenant souvent le danger en provoquant le surnombre sur son côté droit.

Youssouf Fofana, un numéro 6 rayonnant

Décisif dans le match face au Paris Saint-Germain avec l'AS Monaco, le joueur formé à Strasbourg vit un début de saison très intéressant avec le club de la principauté. Exclu lors de la deuxième journée, il a purgé sa suspension pour revenir et réaliser quatre interceptions, créer une occasion franche pour son équipe et quadriller très bien le milieu de terrain monégasque face au club de la capitale.

Les autres milieux défensifs du week-end :

  • Marshall Munetsi – Stade de Reims : indispensable au milieu de terrain rémois depuis son arrivée à Reims, le numéro 6 champenois a réalisé une performance pleine face à l'Olympique Lyonnais. Malgré l'expulsion de son coéquipier, Dion Lopy, après l'heure de jeu, il a ratissé dans l'entrejeu rémois pour permettre aux siens de glaner un point face à l'une des équipes les plus dangereuses de ce championnat.

Seko Fofana, nouvelle masterclass pour le Lensois

Nouvelle journée et nouvelle grande performance pour le milieu de terrain du RC Lens. Annoncé sur le départ, il est pour le moment annoncé comme restant dans le Nord, malgré des intérêts en Premier League notamment. Avec son milieu, le RC Lens de Franck Haise rayonne et c'est une nouvelle fois une performance saluée par un but et seulement huit pertes de balle en 90 minutes qu'a signé l'Ivoirien. Bien épaulé par le nouvel arrivant Abdul Samed qui lui apporte un bel appui défensif, le milieu “box to box” lensois effectue un début de saison exceptionnel.

Les autres milieux relayeurs du week-end :

  • Valentin Rongier – Olympique de Marseille : aligné dans un nouveau système qui allait requérir des tâches plus défensives et des transitions rapides vers le duo Sanchez – Payet, l'ancien Nantais a été précieux dans l'entrejeu marseillais. Positionné plutôt à droite d'un Jordan Veretout qui prend ses repères, le vice capitaine de l'Olympique de Marseille efut essentiel à la victoire des Olympiens.
  • Rominigue Kouamé – Troyes : arrivé la saison dernière dans l'Aube en provenance de Lille, le milieu de terrain a gagné sa place aux côtés de Florian Tardieu pour l'aider dans la projection offensive. Bien soutenu dans les tâches défensives par les trois défenseurs centraux de la défense troyenne, il se permet de se projeter et ainsi donner de très bons ballons aux ailiers Ripart et Lopes qu'il a très bien servi avant d'offrir une passe décisive à Mama Baldé pour le but du 2-0.

Alexis Sanchez, une adaptation express

Aligné pour la première fois avec le meneur de jeu vedette de l'Olympique de Marseille : Dimitri Payet, le Chilien a une nouvelle fois montré son talent à 33 ans. Dans un rôle hybride entre un numéro 9 et une position de numéro 10, appelé parfois neuf et demi, l'ancien joueur d'Arsenal s'est offert un doublé en première mi-temps qui a mis les Marseillais sur orbite face à Nice.

Les autres milieux offensifs du week-end :

  • Wahbi Khazri – Montpellier HSC : dans la démonstration de Montpellier à Brest (7-0), il est l'un des artisans clés du milieu et de l'attaque héraultaise. Buteur et passeur avant sa sortie prématurée peu avant l'heure de jeu, l'ancien stéphanois a été la plaque tournante d'une équipe de Montpellier irrésistible.
  • Muhammed Cham – Clermont Foot : déjà cité à plusieurs reprises comme l'un des meilleurs milieux offensifs depuis le début de la saison, Muhammed Cham a marqué le seul but des siens dans la défaite à Lorient, malgré une belle prestation des Auvergnats, gâchée par le carton rouge reçu par le latéral Borges peu après le retour des vestiaires.
  • Yusuf Yazici – Lille OSC : il a peut-être marqué l'un des buts de la saison. En se retournant sur lui-même pour catapulter la balle d'une reprise instantanée dans les filets de l'AC Ajaccio, son but n'aura été que la récompense d'une rencontre très réussie. En l'absence de Rémy Cabella, il a pris ses responsabilités à un pote qui lui laisse beaucoup de liberté et où son épanouissement semble total

Faitout Maouassa, artisan de la démonstration montpelliéraine

Létal dans le succès des Héraultais en Bretagne, Faitout Maouassa a fait preuve d'un réalisme exceptionnel pour se montrer décisif. Avec un but sur son seul tir cadré et une passe décisive à son actif, il a également été impressionnant de qualité pour permettre aux Montpelliérains de se projeter en attaque sur le couloir gauche. Loin d'être flamboyant depuis le début de saison, il lance enfin son nouvel exercice avec un très beau match à Brest.

Les autres ailiers gauche du week-end :

  • Armand Laurienté – Lorient : déjà cité la semaine dernière parmi les ailiers de la troisième journée, Armand Laurienté a réalisé une nouvelle très belle performance sur son couloir gauche. Remuant, percutant, dangereux, il a causé beaucoup de maux de têtes à un Alidu Seidu qui a eu du mal à le contenir.
  • Jonathan Bamaba – Lille OSC : de retour à un niveau très honorable après une saison compliquée, Jonathan Bamba semble retrouver des couleurs et se fondre très bien dans l'effectif des Dogues. Auteur d'un but dans la victoire lilloise à Ajaccio, il est de nouveau percutant et capable de servir dans de très belles positions Jonathan David notamment.

Junya Ito, la recrue phare rémoise convainc déjà

Arrivé en provenance de La Gantoise, l'ailier japonais avait montré beaucoup de qualités en Belgique avant de rejoindre le Stade de Reims. Aligné à gauche de Balogun face à Lyon, il a ouvert son compteur but en Ligue 1 et a donné de très bons ballons à Folarin Balogun.

Recrue la plus chère de l'histoire du Stade de Reims, il semble déjà confirmer tous les espoirs placés en lui pour dynamiter cette attaque rémoise.

Les autres ailiers droit du week-end :

  • Florian Sotoca – RC Lens : comme à son habitude depuis le début de saison, l'expérimenté milieu lensois est assez exceptionnel sur son côté droit. Juste, capable de déborder, de centrer, il a une activité folle qui permet au RC Lens de surfer sur la vague de victoires et s'afficher dans le Top 3 de la Ligue 1.
  • Rony Lopes – Troyes : passé par Monaco et Lille notamment, Rony Lopes vit une seconde jeunesse après une dernière année compliquée à Séville. Auteur d'une passe décisive et précieux dans un rôle d'ailier gauche qui s'autorise d'entrer dans le coeur du jeu, il est une arme offensive non négligeable pour Troyes.

Terem Moffi, le retour en grâce

Peu en réussite depuis le début de la saison avec deux matchs décevants en pointe de l'attaque lorientaise, le doublé marqué face à Clermont vient confirmer qu'il est celui qui est le plus à même d'occuper le poste de numéro 9 à Lorient. Le Nigérian de 23 ans adore profiter des espaces et des ballons de ses partenaires et s'est offert un magnifique doublé pour assurer, en première mi-temps, le deuxième succès de la saison de Lorientais qui restent invaincus.

Les autres attaquants de pointe du week-end :

  • Kevin Volland – AS Monaco : sur le banc pour les deux derniers matchs de Ligue 1, Kévin Volland a une nouvelle fois répondu présent lorsque son coach a fait appel à lui. Auteur du l'ouverture du score face au Paris Saint-Germain, il a réalisé un match plein en servant de point d'appui pour jouer en remise et se rendre utile dans le cœur du jeu dans une rencontre où les occasions de s'illustrer furent rares.
  • Sepe Elye Wahi – Montpellier HSC : avec deux buts et une passe décisive sur ses 19 ballons touchés, le ration d'efficacité et d'actions décisives du Montpelliérain est assez exceptionnel sur la rencontre. En assumant totalement son poste de numéro 9 qui lui est donné, il donne pour la première fois satisfaction et pourrait être amené à occuper ce rôle dans la durée.
  • Evann Guessand – FC Nantes : mis en concurrence avec Mostafa Mohamed qui s'est également illustré en rentrant dans cette parti, Evann Guessand avait d'abord égalisé pour les Canaris. S'il reste encore du déchet dans son jeu, son adaptation au collectif nantais progresse et il s'impose peu à peu comme le numéro 1 à ce poste.

Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut