Football

Ligue 1 : l’OL, grâce à un doublé de Depay, l’emporte de justesse contre Lens (3-2)


Vainqueur de Lens (3 – 2), grâce aux 9e et 10e buts de Memphis Depay en Ligue 1 cette saison, l’OL continue de tracer sa route. Avec un Lucas Paqueta étincelant en première mi-temps, les Lyonnais conservent et accroissent leur avance en tête du championnat. 

Une trêve qui allait couper sa dynamique ? L’OL ne l’entend pas de cette oreille. Privé de Marcelo (suspendu), Moussa Dembélé (blessé au bras), Bruno Guimaraes et Karl Toko-Ekambi (testés positifs au Covid-19), Rudi Garcia conserve la majorité de ses ingrédients dans son habituel 4-3-3.

Même si Maxwell Cornet – titularisé à la place de Karl Toko-Ekambi – n’a pas la réussite de son coéquipier camerounais (9e), Aouar en remet une couche avec une frappe cadrée (24e). Jean-Louis Leca plie et finit par rompre face à Memphis Depay (1 à 0, 40e), très bien lancé par Lucas Paqueta. A un moment du match où l’OL marque le pas, c’est le numéro 12 rhodanien qui trouve la clé. Juste techniquement, le Brésilien fait tout dans ce premier acte : dribbler, remporter les duels avant de se muer en passeur pour son capitaine.

Une entame de seconde mi-temps fatale pour les Lensois

A la mi-temps, les Lensois sont restés au vestiaire et la sentence est immédiatement tombée. Steven Fortes dévie une relance de Jean-Louis Leca dans ses propres filets (2 à 0, 47e) puis Depay y va de son doublé en transformant un penalty (3 à 0, 52e). Un coup de massue qui a le don de réveiller les Nordistes. C’est en contre-attaque, leur principale arme offensive dans cette rencontre, que les hommes de Frank Haise retrouvent de l’énergie. L’une d’entre elles est concrétisée par la frappe enroulée de Florian Sotoca (3 à 1,56e).

Le match s’est complètement débridé dans la dernière demi-heure, le ballon naviguant d’une surface à l’autre. Gaël Kakuta et ses coéquipiers manquent de justesse pour mettre hors de position Anthony Lopes. Florian Sotoca a même effleuré, du bout de sa chaussure, le doublé (73e) avant de céder sa place à Simon Banza. Finalement, l’espoir est venu d’une tentative puissante et payante de Cheick Doucouré (3 à 2, 89e). Insuffisant pour faire revivre aux Lyonnais, la déception rencontrée face au Stade Brestois (2 – 2, le 16 décembre 2020).

Ainsi, l’OL étend sa série d’invincibilité à 15 matches et profite des contre-performances de Lille et du Paris Saint-Germain. Une victoire qu’il devra bonifier samedi à Rennes (21h). Côté nordiste la réception de Strasbourg devrait leur permettre de lancer cette année 2021.

 

Crédit image : Olympique lyonnais

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire