France

Ligue 1 : L’OM obtient un match nul miraculeux face à Bordeaux !

Réduit à neuf en moins de cinq minutes après les cartons rouges de Balerdi et Benedetto, Marseille décroche le point du match nul sur la pelouse de Bordeaux (0-0). Les Phocéens grimpent à la neuvième place du championnat tandis que les Girondins restent onzièmes.

Les années passent et la malédiction semble s’éterniser. Depuis près de 44 ans, l’Olympique de Marseille ne s’est plus imposé sur la pelouse des Girondins de Bordeaux. Incapables de gagner en championnat depuis plus d’un mois, les Phocéens, amoindris par de nombreuses absences (Alvaro, Caleta-Car, Sakai, Payet et Milik), se devaient de retrouver le goût de la victoire face à une équipe de Bordeaux survoltée.

« Circulez y’a rien à voir » !

Les Bordelais débutent parfaitement ce classique du football français. Les hommes de Jean-Louis Gasset s’installent dans le camp marseillais et monopolisent le ballon. Pourtant, malgré les offensives menées par Hatem Ben Arfa et Hwang, les Girondins peinent à inquiéter Steve Mandanda. Bien servi par Rémi Oudin dans la surface, Hwang est à l’origine de la première frappe du match, mais l’attaquant sud-coréen manque son face-à-face avec le gardien marseillais (23e).

Du côté olympien, les stigmates de la crise sportive actuelle sont bien présents. Regroupés dans leur moitié de terrain, les joueurs de Nasser Larguet œuvrent en contre-attaque sans pour autant se montrer dangereux.

Résultat, à la pause, les deux équipes se séparent sur un triste match nul (0-0) sans la moindre frappe cadrée à se mettre sous la dent.

Crédits Photo : Icon Sport

 

Marseille voit rouge !

Au retour des vestiaires, les Marseillais tentent d’emballer la rencontre. Après un coup franc très bien tiré par Florian Thauvin, Laurent Koscielny dévie le ballon vers ses propres buts obligeant Benoît Costil à une belle parade (50e).

Les Phocéens poursuivent leur marche en avant. Idéalement servi dans la profondeur, Valère Germain se troue complètement devant le portier bordelais. Immédiatement, les Girondins lancent la contre-attaque. Leonardo Balerdi, le défenseur central marseillais, accroche Rémi Oudin, qui partait seul au but. La décision de l’arbitre Jérôme Brisard est irrévocable. L’Argentin écope d’un carton rouge (55e).

Revigorés, les hommes de Jean-Louis Gasset se ruent vers les buts de Steve Mandanda. Une nouvelle fois servi par Rémi Oudin, Hwang décoche une lourde frappe qui trouve le poteau du gardien de l’OM.

Réduits à dix, les Phocéens se replient dans leur camp. La tension est palpable et Dario Benedetto, l’attaquant olympien, perd complètement les pédales. Après une perte de balle anodine, l’Argentin cisaille Laurent Koscielny et est logiquement expulsé (59e). En grande difficulté, les Marseillais vont terminer ce match électrique à neuf contre onze Bordelais.

Acculés devant les buts de Steve Mandanda, les Phocéens souffrent, mais ne rompent pas. Malgré leur supériorité numérique, les Bordelais ne trouvent pas la solution. Les Girondins s’en remettent essentiellement à leur chef d’orchestre Hatem Ben Arfa, qui ne parvient pas à régler la mire malgré de nombreuses tentatives.

Crédits Photo : Icon Sport

 

Finalement, les Marseillais ont fait preuve d’une grande solidarité pour décrocher le point du match nul (0-0) face à une équipe de Bordeaux décevante. Seule satisfaction côté Bordelais, les coéquipiers d’Hatem Ben Arfa conserve leur invincibilité face à l’OM à domicile.

 

Crédits Photo de l’image de Une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire