Football

Ligue 1 : Lyon s’impose à Nîmes et s’offre un sursis

Lyon s’accroche à ses rêves de Ligue des champions. Vainqueurs 5-2 à Nîmes, les hommes de Rudi Garcia répondent au succès de Monaco contre Rennes (2-1) et peuvent encore croire au podium. 

 

Tout se jouera lors de la 38e et dernière journée. Alors qu’on pensait que la 37e journée de Ligue 1 livrerait son lot de d’enseignements concernant la qualification pour la prochaine Ligue des champions, elle a finalement accouché d’un statu quo entre l’Olympique lyonnais et l’AS Monaco. Condamnés à faire le job au stade des Costières pour entretenir leurs chances de podium, les Lyonnais n’ont pas flanché.

Malgré un énorme erreur défensive qui leur a coûté l’ouverture du score (1-0, 5e), les coéquipiers d’Anthony Lopes ne se sont pas laissés abattre, et ont très vite réagi. Grâce à deux réalisations de Lucas Paquetá et une de Memphis Depay, les visiteurs ont fait la différence avant même la demi-heure de jeu (1-3, 24e).

 

Paquetá porte l’OL

Très en vue en première mi-temps, les deux compères de l’avant-garde lyonnaise ont continué de martyriser les Nîmois en seconde période. Preuve en est, le quatrième but d’Houssem Aouar est arrivé à la suite d’une passe de Paquetá, qui avait lui même reçu le ballon des pieds de Memphis Depay (1-4, 55e).

Si Moussa Koné s’est offert un doublé peu après l’heure de jeu (2-4, 62e), Nîmes a définitivement vu son maintien en Ligue 1 s’envoler après le cinquième but lyonnais, signé Slimani de la tête (2-5, 87e). Ultra-dominateurs en première période, les Lyonnais ont géré leur avance en seconde pour dérocher un troisième succès consécutif en Ligue 1.

 

Avec cette large victoire, l’Olympique lyonnais condamne son adversaire du soir à la Ligue 2, et maintient la pression sur l’AS Monaco au troisième rang du classement. Dimanche prochain, les Lyonnais devront impérativement battre Nice à domicile et espérer un faux pas de Monaco à Lens pour voir la plus belle des compétitions européennes, la saison prochaine.

 

Crédit photo : Le Progrès

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire