Football

Ligue 1 : Paris s’adjuge le Classique et enfonce Marseille un peu plus dans la crise

Le centième classique de l’histoire était peut-être déjà historique avant le début de la rencontre. Dans un contexte extrêmement tendu du côté olympien, avec une semaine agitée sur la Canebière qui a vu l’agression violente de supporters au centre d’entraînement être suivie par la démission de l’entraîneur André Villas-Boas, c’est un Olympique de Marseille blessé qui reçoit le Paris Saint-Germain dans son antre vide. Malgré ce contexte, la rencontre nous a offert un spectacle relativement intéressant malgré un suspense rapidement effacé. Le Paris Saint-Germain s’offre le centième classique et prépare de manière presque idéale son huitième de finale face au FC Barcelone dans moins de dix jours.

Le Paris Saint-Germain sérieux, garde le rythme dans le haut du classement

C’était une mission obligatoire pour les joueurs de la capitale, revenir rapidement sur leurs concurrents directs pour le titre Lyon et Lille, tous deux vainqueurs ce week-end.

Ce succès met très peu de temps à dessiner suite à une récupération des Parisiens qui lancent la fusée Kylian Mbappé à qui il ne faut que quelques secondes pour crucifier un Steve Mandanda impuissant. Le PSG prend déjà les devants, mais c’est Marseille qui fait le jeu.

C’est par un coup du sort et une tête avec beaucoup de réussite que Mauro Icardi vient lober Steve Mandanda et faire le break pour les Parisiens.

Sans trop de suspense jusqu’à l’épilogue de la rencontre, on retiendra surtout de la seconde période les retrouvailles entre Neymar et Alvaro Gonzalez, le second ayant dû céder sa place en raison d’une intervention sur le Brésilien à une vingtaine de minutes de la fin de la rencontre.

Au-dessus techniquement, les Parisiens ont pu compter sur une grande performance défensive notamment grâce à la présence de Marquinhos mais également à un bon match de Kylian Mbappé qu’on semble avoir retrouvé à son meilleur niveau.

Seul point noir de la soirée, la sortie prématurée sur blessure d’Angel Di Maria qui pourrait le priver des huitièmes de finale face à Barcelone. L’Argentin devrait passer des examens dans la journée de mercredi pour évaluer la gravité de la blessure.

Des Olympiens dépassés malgré un bon état d’esprit

On attendait des Olympiens vaillants, combattifs à défaut d’être favoris pour ce Classique, et il faut avouer que les hommes du nouveau duo Anziani-Larguet ont fait preuve de beaucoup de bonne volonté pendant plus d’une heure et demi.

Dominés dans le jeu mais loin d’être stériles offensivement, les marseillais font presque jeu égal en terme d’occasions avec Paris et peuvent même se targuer de rivaliser au milieu de terrain avec un duo qui commence à en impressionner plus d’un, Gueye – Kamara.

Sur le plan comptable, ce n’est très certainement pas cette rencontre qui va arranger les affaires marseillaises avec une neuvième place qui commence à inquiéter malgré les deux rencontres en retard. L’Europe s’éloigne un peu plus pour un effectif, un staff et un club qui débute sa reconstruction.

L’Olympique de Marseille n’a pas nécessairement montré son meilleur visage pour aborder sa reconstruction, mais cette rencontre est le nouveau signe que le Paris Saint-Germain n’est plus tout-puissant en Ligue 1. Dominateurs mais pas hégémoniques, les joueurs de la capitale devront montrer un tout autre visage en Ligue des Champions, mais également en Ligue 1 s’ils veulent espérer décrocher deux titres qui ne leur ont jamais paru aussi loin que cette année.

 

Crédits Image à la Une: J.E.E. Sipa

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire