En équipe

Ligue 2 BKT (J26) : Preview multiplex

Après l'affiche entre Valenciennes et Troyes à 15h00, la Ligue 2 BKT nous offre son traditionnel multiplex ce samedi à 20h00, avec 8 rencontres au programme. 

Déplacements périlleux pour les cadors…

Dauphin de l'ESTAC, le Téfécé se rend à Rodez (15e, 27pts), avec l'ambition de suivre le rythme infernal imposé par les Aubois. Les Ruthénois n'ont cependant perdu qu'une fois lors de leurs 11 derniers matchs de championnat (face au leader la semaine passée), et luttent toujours pour le maintien. On peut s'attendre à une formation difficile à manœuvrer, mais Toulouse (2e, 49pts) dispose d'un certain nombre de certitudes, dont celle d'être la meilleure équipe de Ligue 2 hors de ses bases (seulement 2 défaites en 12 sorties, pour 6 victoires et 4 nuls). De plus, en cas de contre-performance de Troyes au Hainaut, les Toulousains pourraient potentiellement reprendre le fauteuil de leader, une motivation supplémentaire.

Plus en forme en 2021, Ajaccio (12e, 32pts) a effectuée une belle remontée au classement après trois premiers mois de compétition compliqués. Pas non plus au point de se mêler à la lutte pour les playoffs, mais plus de jouer un rôle d'arbitre entre les favoris. Défaits largement à Toulouse lundi (3-0), les Ajacciens entendent bien rectifier le tir contre Clermont (3e, 46pts) à François Coty, où ils n'ont plus perdu depuis le 31 octobre dernier. Pour autant, les Clermontois se présenteront en Corse avec l'ambition de ramener des points, afin de ne pas être distancés par les deux premiers.

Invaincu sur ses 9 derniers matchs de Ligue 2, Nancy (14e, 28pts) a su s'extirper de la zone rouge, alors qu'on pensait le club en perdition avant la trêve hivernale. Même si le maintien n'est encore pas acquis, l'ASNL a repris confiance, et est devenue compliquée à jouer. De quoi faire douter Grenoble (4e, 45pts), qui a repris du poil de la bête après un mois de janvier difficile ? Rien n'est moins sûr, car les Isérois se sont replacés dans la course à l'accession directe à la faveur de 3 succès sur leurs 5 derniers matchs de championnat. L'opposition risque d'être serrée, entre des Lorrains qui voudront faire un pas supplémentaire vers le maintien, et des Grenoblois qui peuvent rester au contact de leurs concurrents directs.

Légèrement distancés par les 4 premiers, les Auxerrois semblent connaître un petit trou d'air actuellement, avec un seul succès en cinq matchs de Ligue 2. Légèrement préoccupant, avant un déplacement périlleux à Chambly (18e, 23pts), une équipe en cruel manque de points. D'autant plus que les Camblysiens n'avaient pas pu lutter à armes égales à Clermont la semaine passée, avec une dizaine de cas positifs au Covid déclarés au sein de l'effectif professionnel. Le FCCO aura donc envie de se rattraper ce samedi, pour tenter de quitter la place de barragiste. Auxerre (5e, 41pts) est donc prévenu, ce ne sera certainement pas une promenade de santé, surtout quand on connaît les difficultés des Bourguignons a l'emporter hors de leurs bases (3 succès en 12 matchs, le dernier remontant à décembre).

… mais également pour les formations à la lutte pour le maintien

Toujours au contact des places qualificatives pour les playoffs, le Paris FC (6e, 38pts) reçoit la lanterne rouge Châteauroux (20e, 18pts) ce samedi. Une rencontre déséquilibrée sur le papier, mais qui l'est moins dans les faits. En effet, les Parisiens n'ont plus gagné depuis le 23 janvier, et n'ont récemment pas réussi à s'imposer face à des mal classés tels que Pau (1-1) ou Nancy (1-1). De quoi apporter un surplus de motivation aux Castelroussins, qui risquent de se faire réellement distancer en cas de contre-performance à Charléty. Avec seulement 18pts au compteur, la Berrichonne doit impérativement aligner une série de résultats positifs pour croire à un éventuel maintien, qui semble loin actuellement. Pour le PFC, un succès permettrait de se rapprocher de la 5ème place, un objectif clairement annoncé.

Après une série catastrophique de 6 défaites consécutives entre le 18 décembre et le 23 janvier, les Palois sont parvenus à redresser la barre grâce à des succès salutaires à Guingamp (2-3) et contre Amiens (2-0). Ils restent néanmoins en position de relégable, et auront fort à faire à Niort (13e, 30pts), une formation bien ancrée dans le ventre mou. Pau (19e, 21pts) peut tout de même nourrir des espoirs, car les Chamois n'ont plus gagné en Ligue 2 depuis le 12 décembre (7 nuls, 4 défaites). Le promu Béarnais n'a surtout pas le choix, laisser filer des points précieux pourrait s'avérer rédhibitoire en mai prochain.

Nouvelle saison de transition pour Le Havre (11e, 33pts), qui tout comme Niort est bien installé dans le ventre mou. Les Havrais viennent tout de même d'enchaîner 6 matchs sans défaites en championnat, et restent sur 2 succès consécutifs dont l'un face au Paris FC (1-0). De quoi aborder sereinement la réception de Dunkerque (16e, 26pts), même si les formations qui luttent pour leur survie en Ligue 2 sont toujours compliquées à jouer. Les Dunkerquois n'échapperont sûrement pas à la règle, surtout qu'ils n'ont que trois longueurs d'avance sur la zone rouge. L'ambition sera donc de ramener au moins un point du Stade Océane, afin de se rapprocher un peu plus du maintien. Pour les Havrais, un succès pourrait permettre de revenir à 6 points des playoffs.

Enfin, affiche du Top 10 intéressante entre Amiens (9e, 33pts) et Sochaux (7e, 35pts), avec une dynamique clairement du côté des Doubistes, qui restent sur 3 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Un nouveau succès à la licorne leur permettrait de continuer à rêver des playoffs, surtout avec les coups de mou des autres candidats.

Crédits photo : francebleu.fr

Dernières publications
To Top