Football

Ligue 2 (J31) : Dunkerque ne gâche pas son joker et sort de la zone rouge

Dans cette rencontre en retard de la 31e journée entre l'USLD et l'Amiens SC, aucune des deux équipes n'a su faire la différence pour remporter les trois points. Grâce à ce point pris, Dunkerque laisse sa place de barragiste au Stade Malherbe de Caen et croit encore plus que jamais au maintien en Ligue 2 BKT.

C'était un derby des Hauts-de-France très important qui opposait Maritimes et Picards sur la pelouse du stade Marcel-Tribut, enceinte en pleine rénovation et malheureusement privée de son public pour aider les siens à aller chercher un maintien historique en Ligue 2 BKT. Dunkerque, 18e et barragiste, avait l'occasion de reprendre des points sur ses concurrents directs. Un nul permettrait aux joueurs de Fabien Mercadal de revenir sur Caen (17e) et une victoire les emmènerait rejoindre Niort et Pau, respectivement 15e et 14e. Face aux Maritimes, l'Amiens SC, 9e de Ligue 2 BKT et déjà presque en vacances après une saison en demi-teinte après une relégation forcée de Ligue 1 Uber Eats la saison dernière.

L'enjeu était donc crucial, mais seulement pour Dunkerque, qui sort d'une défaite cruelle à Auxerre (2-1) après une partie de grande qualité pendant les soixante premières minutes. Pourtant, Malik Tchoukounté avait ouvert la voie du succès en ouvrant la marque, mais le sériel buteur auxerrois Mickaël Le Bihan profitait de l'inexpérience nordiste pour inscrire un doublé et offrir le succès à l'AJA.

Jason Papeau et Amiens prennent le contrôle de la rencontre

Il fallait donc réagir, pour tenter de grappiller des points et de passer à la place du chassé plutôt qu'à celle du chasseur comme actuellement. Dunkerque montre d'entrée sa volonté de prendre le match à son compte en conservant le ballon. Placés dans le camp amiénois, les hommes de Mercadal peinent à trouver les bonnes passes et sont proches de se faire surprendre en contre. La menace devient réalité puisque l'Amiens SC ouvre le score à la 23e minute. Sur un centre bien dosé de Racine Coly, prêté par l'OGC Nice, l'attaquant Jason Papeau, seul au point de penalty, ouvre le score d'une tête imparable. Une ouverture du score méritée, car ce sont les Amiénois les plus dangereux devant les cages durant ce premier acte. Seul le feu-follet dunkerquois Illan Kebbal s'est essayé à la frappe, mais celle-ci n'a pas inquiété Coudert.

Kebbal sonne la révolte

Crispés par l'enjeu en première période, les Dunkerquois commencent cette deuxième mi-temps pied au plancher et cela porte rapidement ses fruits. Sur une erreur de Lomotey, Malik Tchoukounté reprend le ballon proche des buts, mais cafouille sa reprise. Le ballon retombe sur Kebbal qui finit tranquillement et égalise pour les Maritimes (1-1, 47e). Pas rassasiés, les joueurs du Nord de la France siègent les buts de Coudert et tentent d'aller chercher un succès précieux dans la course au maintien. Amiens aussi essaye de s'exprimer en contre, mais aucune des deux équipes ne semble avoir la qualité technique nécessaire pour remporter cette rencontre. Les passes sont ratées, les contrôles mal exécutés et la fatigue se fait sentir. À noter que Kevin Rocheteau, recrue du mercato estival dernier pour Dunkerque et blessé depuis, a joué son premier match sous ses nouvelles couleurs en entrant dix minutes avant le terme de la partie. Dunkerque exploite mal ses contres, avec notamment le symbole de cette rencontre, Illan Kebbal, dynamiteur du jeu maritime, qui s'est éteint au fil de la partie. Le score final reste de 1-1 et Dunkerque tient un point hyper précieux pour la suite du championnat. Le club promu aura l'occasion de bonifier ce point dès ce samedi contre Sochaux, toujours au Stade Marcel-Tribut.

Crédit photo : L'Avenir de l'Artois – La Voix du Nord

Dernières publications

En haut