Football

Ligue 2 : Quels jeunes ont le mieux réussi depuis 5 ans ? Année 2015-2016

Tous les ans, des jeunes joueurs en devenir quittent les clubs de Ligue 2 pour s’aguerrir et écrire une belle histoire. Certains touchent au but, alors que d’autres explosent en plein vol. We Sport vous propose du 13 au 17 novembre une liste de trois joueurs par année depuis 2015-2016.

Pour réaliser cet article, nous avons posé des conditions de sélection

  • Le joueur doit avoir été dans un club ayant joué en Ligue 2 avant le mercato où il part
  • Le joueur a rejoint un club n’étant pas en Ligue 2
  • Les joueurs prêtés en Ligue 2 ne sont pas acceptés
  • Trois joueurs sont sélectionnés par année – de 2015-2016 à 2019-2020 – par les rédacteurs
  • Les jeunes doivent avoir au maximum 23 ans à leur départ (sauf exception rare)

Sehrou Guirassy (19 ans, Laval)

Le destin d’un joueur qui perce l’écran en quelques touches de balle. Après quelques bouts de match pour son arrivée chez les pros à Laval, le jeune Sehrou Guirassy passe la seconde en 2014 – 2015. En effet, tout au long de la saison, le pur produit du centre de formation empile les rencontres. Avec six buts en 29 rencontres, les projecteurs sont rivés sur lui. Lors du mercato estival de 2015, Lille le recrute pour 500K€. Un prix assez faible mais relatif au peu de contrat restant.

Dès son arrivée dans le Nord, l’international Espoirs fait face à une grosse concurrence. Peu de matchs joués, il faut impérativement qu’il retrouve du temps de jeu. En janvier 2016, Auxerre décide de le prendre en prêt et c’est une véritable réussite : 8 buts, 2 passes décisives en 16 rencontres, la machine est lancée. Tellement bien lancée que Cologne aligne 4M€ pour le signer dès son retour de Bourgogne.

Néanmoins, après trois ans et des soucis de blessures, l’ex-Espoirs ne peut montrer l’étendue de son talent. C’est pourquoi il rejoint Amiens à l’hiver 2019 et se refait une santé. Avec la saison arrêtée, l’attaquant termine à neuf buts et une passe décisive en 23 matchs son exercice. Assez pour que Rennes l’attire dans ses filets.

Toutefois, ces péripéties ont fait de Sehrou Guirassy un joueur avec un énorme mental et une vraie détermination. Si on excepte Lille, tous les clubs où est passé le grand gaillard d’1m87 ont pu voir à un moment ou un autre son vrai niveau. C’est un joueur élégant, efficace devant le but, et avec une grand humilité.

Sébastien Haller (21 ans, Auxerre)

Il n’est pas anodin de retrouver un joueur issu de la formation Auxerroise. Et ce joueur a peut-être le récit le plus tiré par les cheveux de tous. Arrivé très tôt dans la rotation de l’AJA en Ligue 2, le géant (1m90) Rissois est titulaire durant plusieurs rencontres. Néanmoins, ses lacunes techniques combinées à des rendements faible en attaque le poussent vers la sortie.

C’est pourquoi Utrecht décide de lui donner une seconde chance en lui proposant un prêt en Eredivisie. Et le pari est un succès véritable. Son talent est montré aux yeux de tous et Haller affole les compteurs. En six mois aux Pays-Bas, il score onze buts et cinq passes décisives en dix-sept rencontres. Au mercato estival 2015, le chèque de 750K€ est sorti instantanément. Durant trois ans, toute l’Eredivisie n’a d’yeux que pour lui. En quasiment 100 matchs, il score 51 fois et délivre 17 passes décisives. Au point même de devenir capitaine le temps d’une rencontre.

Toutefois, il était temps pour Sébastien Haller de viser plus haut. Son équipe n’arrivant pas à se qualifier pour l’Europe, il décide de rejoindre une équipe avec laquelle il est capable d’y arriver. Francfort pose 7M€ sur la table et l’international Espoirs français signe en Allemagne. Et le conte de fées continue pour lui. Avec des prestations XXL et une hausse de son jeu technique, il parvient à s’imposer comme une valeur sûre de Bundesliga. Avec son collègue Luka Jovic, le duo propulse Francfort en demies-finale d’Europa League perdue contre Chelsea.

Après ce parcours, West Ham décide de sortir le grand jeu et signe le joueur, alors aux portes de l’Equipe de France, pour 50M€. Plombé par des résultats d’équipe catastrophiques, l’attaquant peine à être régulier. Un début de saison canon et ensuite des difficultés à faire la différence. Hier, il a honoré sa première sélection avec la Côte d’Ivoire. Entré à la 23ème minute, il marque le but de la victoire contre Madagascar dans les qualifications pour la prochaine CAN. Une belle histoire qui continuera encore pour lui.

Lucas Tousart (18 ans, Valenciennes)

Jeune, précoce, et considéré comme un talent pur. Alors qu’il était en train de monter en grade au sein de Rodez, Lucas Tousart se fait remarquer par les recruteurs de Valenciennes. Son contrat pro signé très tôt, il devient titulaire en seconde partie de saison 2014-2015 et crève l’écran en tant que milieu défensif. L’OL ne se fait pas attendre, et s’adjuge les services du jeune talent pour un peu moins de 3M€

Toutefois, les débuts sont compliqués dans un effectif où sa place est compliquée à prendre. Il faut attendre la saison 2016-2017, après une belle campagne de Youth League, que Tousart gagne des minutes. Il est propulsé directement titulaire et fait forte impression à Bruno Génésio qui décide d’en faire son titulaire indiscutable pour les saisons qui suivent.

Habile, capable de développer un gros volume de jeu, il reste limité dans sa prise de décision et son jeu de passes, qui est très critiqué par les fans. De plus en plus contesté, il décide, dans les derniers jours du mercato 2020, de signer au Herta Berlin contre 25M€ et reste jusqu’à la fin de la saison au club. Avec Lyon, il prendra part aux épopées en Ligue Europa, Ligue des Champions (demies-finales) et la finale de Coupe de France contre le PSG.

A 23 ans, Lucas Tousart a encore beaucoup de belles années devant lui. Le départ pour l’Allemagne est un choix osé, mais peut être le plus adapté pour sa carrière. Il quitte un Lyon en fin de cycle pour de nouvelles aventures à venir.

Ils auraient pu être dans cet article

  • Jordi Quintilla
  • Kenny Lala
  • Yoann Barbet
  • Ibrahim Amadou
  • Rémi Walter

Demain, trois joueurs de la saison 2016-2017 seront mis à l’honneur !

Crédit photo : LFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
dapibus ipsum porta. dictum libero tempus sed libero. velit,