Ligue 2

Ligue 2 : vers un changement de diffuseur ?

Le sujet des droits TV reste épineux du côté de la Ligue de football professionnel (LFP). Ce jeudi, RMC explique qu'un nouvel appel d'offres va être effectué concernant l'antichambre de la Ligue 1.

La Ligue 1 et la Ligue 2 n'ont toujours pas trouvé de diffuseur pour la période 2024/2029. Alors que la fin de saison approche à grands pas, le temps presse. Ce jeudi, RMC révèle que la LFP va relancer l'appel d'offres pour la Ligue 2 dès que le dossier Ligue 1 sera bouclé.

Les candidats concernant la Ligue 2 semblent être les mêmes que cette année. Selon RMC Sport, BeIN Sport et Prime Vidéo seraient intéressés dans un système similaire à cette saison. BeIN souhaiterait conserver au minimum deux matchs tandis que Prime veut réduire les couts. Les deux entités sont également sur le dossier de la Ligue 1, mais sans faire de folie.

DAZN revient à la charge pour la Ligue 1

Concernant l'élite du championnat de France, DAZN serait revenu à la charge et les discussions sont relancées avec la LFP. Une offre jugée insuffisante aurait été faite et les discussion sont toujours en cours. DAZN avait, selon RMC, fait une offre à 500 millions d'euros pour l'ensemble des matchs. La LFP estime que le championnat vaut environ 900 millions d'euros, droits domestiques et internationaux compris.

DAZN est une plateforme de streaming créée en Angleterre en 2015, s'impose petit à petit dans le monde du sport. Côté football, la plateforme possède déjà les droits de la Ligue des champions et de la Premier League au Canada et au Japon, ainsi que la Ligue des champions féminine et la Série A.

Elle a également acquis la Bundesliga en Allemagne jusqu'en 2025 et la Liga en Espagne jusqu'à 2027. En France, le marché est limité à quelques combats de boxe. Mais la boite évaluée à 3 milliards de Livres sterling en 2018 va s'imposer petit à petit dans l'hexagone.

Le deal CVC complique les choses

Le marché conclut avec CVC, il y a deux ans maintenant, complique également les négociations. La société luxembourgeoise avait offert du cash au club de Ligue 1 à la sortie du Covid en échange d'un pourcentage sur les droits TV en contrepartie (environ 18% selon les sources). Il faut donc que les droits soient supérieurs de 18% si les clubs veulent toucher la même somme qu'actuellement.

Côté Canal +, la chaine cryptée garde une relation compliquée avec la LFP et son président Vincent Labrune et ne devrait plus faire partie du deal.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut