Champions League

Ligue des Champions 2016/2017 : PSG – Barcelone (4-0), les notes du match

Durant toute la semaine, RMC Sport diffuse à raison d’un match par soir les exploits des clubs français en Ligue des Champions. L’occasion pour nous de vous faire (re)découvrir ces matchs par l’intermédiaire de nos traditionnelles notes de match. Et ce soir, on débute avec le match des huitièmes de finale aller de 2016/2017 entre le PSG et le FC Barcelone. Ce soir-là, le PSG l’avait emporté 4-0 !

 

Les joueurs du PSG

Trapp (7) : En tout cas, il n’a pas aTrappé beaucoup de ballons.

Meunier (7) : Il aime toujours autant travailler le blé.

Marquinhos (8) : On retrouve Marqui en chair et en Nhos.

Kimpembe (9) : Le maestro a réalisé une performance exceptionnelle pour sa première titularisation dans cette compétition.

Kurzawa (7) : Il fut une lointaine époque où Kurzawa savait jouer au football.

Rabiot (7) : Pourquoi les rats respectent l’environnement ? Car ils mangent bio.

Verratti (8) : Une machine au milieu de terrain. Malheureusement, il doit céder sa place sur blessure.

Matuidi (10) : Un vrai patron. Au four et au moulin. Surement l’un des meilleurs matchs de sa carrière.

Di Maria (10) : L’ange était bien présent au Parc des Princes. Deux buts magnifiques, que demander de plus ?

Cavani (8) : Tu veux une glace à la (ca)vanille ou au chocolat ?

Draxler (8) : Draxleurre va se faire une partie de pêche. Il pourra manger des abricots.

 

Les joueurs de Barcelone

Ter Stegen (3) : On ne s’inquiète pas, il va vite retrouver la Ter ferme.

Alba (3)  : L’animal qui lui ressemble le plus : l’Albatros.

Umtiti (2) : On ne sait pas ce qu’il a cassé, mais en tout cas, ce n’est pas la démarche.

Piqué (2) : La vanne précédente n’est pas piquée des hannetons.

Roberto : Ce n’était pas Roberto mais Robertard.

Busquets (3) : Le foot ce n’est pas pour lui. Devrait se mettre au Busquets-Ball.

Gomes (4) : Une lueur d’espoir. Le seul à avoir légèrement tiré son épingle du jeu.

Iniesta (3) : L’âge n’excuse pas sa performance, à l’image de son équipe.

Neymar (3) : 80 minutes au sol et 10 minutes debout. Un ratio habituel.

Messi (2) : Mais non. Un classique immortel.

Suarez (2) : Invisible est le bon mot pour le décrire.

Crédits Une : We Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire