Ligue des Champions : Lyon : Manita, remontada, o se queda ?

Barcelone – Lyon. Si lors du tirage, beaucoup pensaient que les Lyonnais seraient assommés avant même d’arriver en terre catalane, aujourd’hui ce sont tous les Gones, voire même de nombreux fans de foot qui sont en droit de rêver. Ultime représentant français encore en lice dans la plus belles des compétitions, Lyon peut créer l’exploit. Et faire chavirer les catalans. Pour cela, il faudra marquer au moins un but dans l’enceinte du Camp Nou.

Barcelone, l’année ou jamais

Chaque année, Barcelone croit fort en ses chances de remporter de nouveau la Ligue des Champions. En effet, le Barca sort de trois revers cuisants ces trois dernières années dans la compétition reine. Et ceux-ci furent exacerbés par le fait que son ennemi juré, le Real Madrid, ait remporté les trois dernières éditions. Depuis 2015 et sa victoire face à la Juve (3-1), les Blaugrana restent sur trois défaites donc. En 2016, ils sortent face à l’Atlético Madrid en quart. En 2017, c’est la Juventus qui les stoppe. Et l’année dernière, l’AS Roma les crucifia. Autant de défaites cruelles pour les Blaugrana, qui se consolèrent seulement en enchaînant les Liga. Mais, désormais, c’est la Ligue des Champions qu’ils veulent à tout prix remporter.

« Barcelone est l’une des toutes meilleures équipes européennes » J.-M. Aulas

Cette année donc, avec l’élimination précoce du Real Madrid, qui faisait malgré tout figure de favori, et dans une moindre mesure celle du PSG, c’est l’année ou jamais pour Barcelone. S’il faudra probablement composer sans Ousmane Dembélé, très incertain pour le match, l’équipe n’en reste pas moins très belle. En tout cas, Ernesto Valverde ne prendra aucun risque avec le Français. Cela pourrait être l’occasion de revoir Coutinho sur le terrain, en association avec les indéboulonnables Suarez et Messi en attaque.

Et puis, l’autre homme en forme du côté catalan, c’est leur gardien. Ter Stegen réaliser une saison magistrale avec les siens. Il est un des grands artisans de la réussite de son club cette année. S’il faudra marquer au moins une fois pour Lyon, la tâche ne semble pas forcément aisée.

Pour Lyon, il n’y aura rien à perdre (ou presque)

Comme le soulignait Nabil Fékir, le capitaine lyonnais, les joueurs n’ont « pas de pression. Cela reste du foot. C’est un match très spécial mais on a hâte de jouer cette rencontre ». Pas de pression, peut-être. Mais derrière, leur président espère tout de même un résultat. Rappelons qu’il y a 10 ans, après avoir fait le nul 1-1 sur ses terres, l’ogre lyonnais en avait pris 5 au Camp Nou. Henry en avait d’ailleurs planté deux en deux minutes à peine. Autre époque …

Alors, pour faire un bon résultat, et espérer passer, il faudra marquer. Un but, un match nul, et les Lyonnais passeraient. Avec le retour de leur capitaine (absent au match aller), la donne va forcément changer un peu. Cependant, on peut toujours parler d’un éventuel exploit. Non pas que la qualité ne soit pas présente du côté lyonnais. On l’a vu contre City, les Gones peuvent sortir de gros match.

Génésio va-t-il encore nous ressortir l’assurance tout risque Cornet ?

Le fin tacticien lyonnais a des plans précis pour passer en quarts de finale de cette Ligue des Champions édition 2018-2019. Et il les a quelque peu étayé hier après-midi en conférence de presse. Il y explique que « beaucoup de choses dépendent de Messi. On va mettre au point un plan de jeu pour réduire son influence. Le président a construit ce club pour que l’on soit là ce soir. Je ne pense pas que le match se terminera à 0-0 ». Et on veut bien le croire.

Ce soir se dérouler au Camp Nou un match de gala opposant donc Barcelone à Lyon pour une place en quarts de finale de Ligue des Champions. Rappelons que le score est resté nul et vierge au Groupama Stadium, et que Lyon a donc statistiquement 34 % de chances de se qualifier. Sauf qu’il faudra donc se frotter aux Messi, Suarez, Rakitic, Piqué et consorts. Lyon peut créer l’exploit, mais il devra s’en donner les moyens pur parvenir à ses fins. Le coup d’envoi sera donné à 21h par M. Marciniak qui sera l’arbitre pour ce match.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

venenatis ut commodo facilisis consequat. venenatis, at