Champions League

Ligue des champions : Manchester City renverse Paris et prend une option sur la finale

Après avoir éliminé le Bayern Munich, le Paris Saint-Germain accueillait Manchester City ce soir pour la demi-finale aller de Ligue des champions. Résumé d’un match renversant.

Paris prend l’avantage à la pause

La première tentative du match est parisienne. Sur un pressing haut de Di María, Mbappé et Neymar se projettent, mais le Brésilien achève l’action en tirant dans les gants de son compatriote Ederson (3e). Paris continue d’attaquer. Neymar et Verratti combinent dans la surface jusqu’à une frappe du numéro 10, détournée par le portier de City. Malgré une possession imposante de Manchester (70%), les seules occasions dans le premier quart d’heure sont pour Paris (12e, 14e). Finalement Marquinhos ouvre le score (15e). Sur corner, le défenseur parisien enfonce le ballon dans le petit filet opposé d’une tête surpuissante. 1-0 pour Paris.

Manchester est installé depuis le début dans le camp adverse, mais les Parisiens sont solidement regroupés pour bloquer les Skyblues. La première occasion de City (20e) se crée par une longue passe dans la profondeur que Silva reprend difficilement, désaxé dans les six mètres. Solide défensivement, le PSG excelle également ballon au pied et surtout sur coup de pied arrêté. Sur corner encore, Paredes s’était débarrassé de Dias et manque de peu le cadre. Par la suite, le PSG manque plusieurs fois l’occasion de creuser l’écart à cause de petites imprécisions ou des mauvais choix aux abords de la surface (34 et 35e). Pour autant, le club de la capitale ne cède pas la possession comme on a pu le voir face à Barcelone ou au Bayern. À la demi-heure de jeu, la possession de balle s’égalise presque alors que Manchester dominait largement les quinze premières minutes. La mi-temps se conclue sur un tir de Foden qui, seul dans l’axe de la surface, bute sur Navas (42e) et manque la plus grosse occasion des Citizens.

C’est une première mi-temps aboutie pour Paris, autant défensivement qu’offensivement. Encore une fois, Gana Gueye apporte énormément en défense, tout comme Di María dont le replacement est irréprochable. Du côté de Manchester City, les joueurs n’ont presque pas exercé de pressing haut auquel Pep Guardiola nous habitue. Devant, les ailes sont bien fermées par les pistons parisiens et trop peu de joueurs se proposent autour du porteur. Une mi-temps a oublié pour les Citizens.

Manchester renverse le PSG en seconde période

Manchester City donne le coup d’envoi et reprend sa domination. Cependant, l’équipe entreprend un pressing plus important qu’en première période. Mbappé, inexistant depuis le début du match, fait la différence devant Stones et centre fort vers Verratti qui manque de pousser le ballon au fond des filets. L’attaquant français est lancé pour la première fois dans la profondeur, mais Ederson sort loin de ses buts pour dégager le ballon (59e).

La tendance s’inverse à l’heure de jeu. Manchester City pousse, notamment par De Bruyne qui tente une reprise acrobatique (61e) qui passe juste au dessus de la cage de Navas. Quelques minutes plus tard, le Belge trompe le gardien et toute la défense parisienne avec traversant la surface et s’achevant lentement dans les filets du Costaricien (64e). Une grossière erreur de Paris qui a baissé de rythme. Le réveil sera difficile, voire impossible pour Paris, puisque City a retrouvé son jeu de possession habituel, baladant les joueurs de Pochettino. Les Skyblues achèvent les espoirs parisiens, en partie à cause de Gueye. Le Sénégalais offre un coup franc très bien placé aux abords de la surface. Mahrez s’en charge et mystifie les parisiens. 1-2 au tableau d’affichage à la 71e. Le moral craque et les fautes parisiennes pleuvent jusqu’à ce que Gueye soit expulsé pour un geste très dangereux sur Gündoğan (77e). Le PSG ne revient pas et perd donc deux buts à un face à un Manchester City puissant en deuxième période.

Paris a été impuissant en seconde période. Une prestation qui peut s’expliquer par l’absence totale de ses deux stars, Mbappé et Neymar, invisibles en deuxième mi-temps.

Crédit photo : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire