Europa League

Ligue Europa : Arsenal qualifié au bout du suspens

Grâce à Saka et Aubameyang notamment, Arsenal poursuit son aventure européenne. Au terme d’un match très serré, les Gunners ont su revenir dans la partie et mettre le troisième but qui leur permet de se qualifier. Victoire 3-2 à Athènes.

 

Les gunners surpris

Globalement dominateur, avec quelques incursions dans la surface lisboète, les joueurs d’Arsenal pensaient avoir fait le plus dur en marquant le premier but. Sur un service dans l’intervalle de la part de Saka, Aubemeyang fini l’action avec une balle piquée au dessus de Leite. Les londoniens ont eu plusieurs fois l’occasion de prendre l’avantage, avec Saka à la baguette. Malheureusement, le dernier geste et la dernière passe étaient souvent imprécis. Très dense au milieu du terrain, Benfica empêche Arsenal de développer proprement son jeu, alors que Ceballos, Smith-Rowe et Ødegaard sont associé au milieu. En revanche, les joueurs de Benfica ont beaucoup de mal à se créer des occasions franches, autre qu’une tête de Vertonghen sur coup franc. C’est justement sur coup franc que les coéquipiers de Taarabt égaliseront en fin de première période, avec un très beau coup de patte en pleine lucarne de la part de Diogo Goncalves. Le milieu portugais égalise et remet les équipes à niveau avant la pause.

 

La doublette magique

La deuxième mi-temps s’est jouée sur des histoires de hors-jeux. Buteur en début de deuxième mi-temps, Aubameyang pensait avoir repris l’avantage mais le but est annulé à la VAR. Quelques minutes plus tard, le gardien lisboète dégage le ballon en profondeur. Ceballos, qui pensait être seul, fait une passe en arrière vers Leno, qui se transforme en passe décisive pour Rafa Silva. 2-1, Benfica qualifié. Heureusement, Arsenal a un sursaut d’orgueil et grâce à Tierney, ils reviennent dans la partie. Les portugais défendront leur avantage de buts à l’extérieur tant bien que mal, mais c’est bien Aubameyang qui a le dernier mot. Un autre super centre de Saka, à la limite du hors-jeu, met l’avant-centre dans les conditions parfaites pour finir le boulot et permettre à Arsenal de se qualifier. À force de défendre à 11 derrière, les portugais sont piégés et repartent bredouille après un match tendu jusqu’au bout.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire