Europa League

Ligue Europa : le LOSC doit montrer les crocs sur la scène européenne

Le LOSC se déplace sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam en seizième de finale retour de Ligue Europa. Proches du hold-up à l’aller, les Dogues ont été renversés en toute fin de match par des Amstellodamois dominateurs. Ce soir, ils devront s’imposer et marquer au moins deux buts s’ils veulent poursuivre l’aventure européenne.

Lille domine la Ligue 1 mais Lille patauge en coupe d’Europe. Les Dogues ont deux visages. Autoritaires en championnat, ils mordent leurs adversaires et surnagent pendant le week-end. En milieu de semaine, c’est une autre histoire. D’un coup tout penaud et craintif, le LOSC se débat comme un petit chien dans le grand bassin européen. Une bipolarité flagrante la saison passée en poules de Ligue des champions où les Nordistes n’avaient pas existé.

Cette année, les Dogues sont qualifiés pour la “petite Coupe d’Europe”, une compétition plus abordable pour un effectif qui revient au très haut niveau et qui peut espérer un retour parmi l’élite européenne en 2021-2022. Après avoir infligé une correction à Lille en phase de groupes en C1 l’an passé, l’Ajax Amsterdam a repris l’ascendant au match aller la semaine dernière. Christophe Galtier a pourtant cru durant quelques minutes au hold-up dans son stade Pierre-Mauroy. Le tacticien français espère désormais un miracle au sein de la Johan Cruyff Arena.

“Repartir sur nos standards”

Ses joueurs doivent s’imposer par au moins deux buts d’écart s’ils veulent poursuivre l’aventure européenne. L’entraîneur leur fait confiance. “Je suis convaincu qu’ils sont capables de faire beaucoup mieux.” Il a livré ses consignes avant le match retour, qui débutera à 18h55. “Je demande à mes joueurs d’effacer de leur mémoire ce qui s’est passé la semaine dernière et de repartir sur nos standards.”

En championnat, le LOSC développe un jeu fondé sur la contre-attaque et crucifie ses adversaires grâce à ses fulgurances offensives. Au match aller, ces standards semblaient avoir été oubliés dans le vestiaire. Les Lillois n’ont pas osé, n’ont pas essayé, n’ont pas réussi à mettre en place leur système de jeu. Ils ont balancé le ballon et abandonné le contrôle aux Amstellodamois. Galtier tient à remplir deux objectifs : “plus jouer, moins subir” et “se livrer sans aucune retenue”. Il espère ainsi franchir un nouveau cap, lui qui n’a jamais dépassé les seizièmes de finale en coupe d’Europe.

Trop dociles la semaine dernière, les Dogues doivent lâcher les chiens et sonner la révolte pour renverser une soirée qui est loin d’être écrite à l’avance. Alors que le combatif Burak Yilmaz est toujours blessé, le capitaine José Fonte est incertain en raison d’une gêne musculaire. L’expérimenté Benjamin André est heureusement de retour de suspension. Le coach lillois pourrait basculer au dernier moment sur un 4-3-3 mais s’en tient pour l’instant à son habituel 4-4-2.

Lâcher les chiens

Les attaquants ne s’étaient pas (assez) montrés à domicile, à l’image d’un Yusuf Yazici inhabituellement transparent en Ligue Europa. Ils doivent aujourd’hui aboyer et marquer leur territoire à l’extérieur. Dernier représentant français en C3, le LOSC tient à s’illustrer à deux échelles : en France et en Europe. Mais dans quel ordre de préférence ? L’équipe assure jouer chaque match avec le même objectif de victoire, à l’image d’Isaac Lihadji qui “a la dalle et [qui] a envie de gagner”. On comprend cependant que le staff vise avant tout le titre national, synonyme d’accession directe aux phases de groupes de la Ligue des Champions.

Une qualification pour les huitièmes de finale marquerait un grand résultat pour le club en pleine renaissance. Une défaite s’avèrerait plus mitigée. Tout dépendra de la qualité du jeu proposé ce soir. Pour résumer, voici la mission des Nordistes : la qualité en Ligue Europa avant la quantité de matches dans un calendrier national chargé. Avec, là encore, des doutes quant aux priorités établies. Lille joue sur plusieurs tableaux et va devoir faire des choix. Quelles compétitions les Dogues vont-ils vouloir inscrire à leur tableau de chasse ?

Les compositions probables

Ajax : Stekelenburg – Blind, Martinez, Timber, Rensch – Gravenberch, Alvarez – Neres, Klaassen, Antony – Tadic (Erik Ten Hag en 4-2-3-1)

LOSC : Maignan – Reinildo, Botman, Fonte, Çelik – Bamba, Sanches, André, Weah – Ikoné, David (Christophe Galtier en 4-4-2)

Le coup d’envoi sera sifflé par William Collum à 18h55 à la Johan Cruyff Arena.

Crédits photo en une : RMC Sport / BFM TV

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire