En équipe

Ligue Europa : première étape diabolique vers un nouveau titre européen

Pour le retour ce soir de la petite sœur de la Ligue des champions, la Ligue Europa nous offre de très belles affiches pour le compte des 16es de finale de la compétition. Le match qui oppose la Real Sociedad à Manchester United fait partie des plus belles rencontres à voir. Voici les clés du match.

 

Sociedad, les outsiders basques

En début de saison, alors que Lille, Milan AC, Leverkusen et Tottenham étaient leaders, la Real Sociedad complétait ce groupe de 5 premiers inhabituels des meilleurs championnats européens. Les Basques roulaient sur l’or, avant même d’intégrer la nouvelle star de l’équipe, David Silva. Ils étaient leaders par intermittence, en attendant les matchs de l’Atlético Madrid, mais ils restaient au contact des Madrilènes. En enchaînant 6 victoires de rang, en ne concédant que 2 buts sur ces matchs-là, les Basques étaient partis pour défier les trois grands clubs de la Liga. Cependant, à partir de fin novembre, les résultats deviennent moins brillants, avec de nombreux nuls et surtout très peu de buts. Ils chutent jusqu’à la 6e place après avoir joué la première moitié du championnat, 14 points derrière les Colchoneros qui comptaient deux matchs en moins.

Pour démarrer l’année 2021, les hommes de Imanol Alguacil produisent 3 nuls et deux défaites. Heureusement, juste avant le retour des matchs européens, les Basques ont pu compter sur le retour en forme de Isaak pour gagner leurs deux matchs de février et se rapprocher de Séville, premier club qualifié pour la Ligue des champions. En Ligue Europa, ce ne fut pas glorieux non plus. L’équipe est celle qui a marqué le moins durant la phase de poule parmi les 24 qualifiées, inscrivant seulement 5 buts. En finissant 2es derrière Naples, ils se retrouvent face aux premiers de groupe ou alors, comme c’est le cas, l’une des 8 équipes reversées de la Ligue des champions. Le retour de blessure de Oyarzabal est crucial pour ce match, qui verra également Januzaj affronter son ancien club et David Silva un ancien rival. Malgré le peu de buts marqués, il y a eu de belles promesses avec cette équipe depuis le début de saison et elle fait partie d’un groupe restreint d’outsiders pour aller loin dans une compétition toujours pleine de surprises.

 

Les Diables ont-ils perdu la flamme ?

Leader également du championnat à un moment cette saison, les Mancuniens ont perdu un peu d’allant récemment. En dehors de leur victoire 9-0 contre Southampton, on ressent que quelque chose ne tourne pas tout à fait rond dans l’équipe. Concédant une défaite contre Sheffield, puis un nul contre Arsenal et plus récemment contre Everton et West Bromwich, les coéquipiers de Martial ont un cruel manque d’efficacité dans les deux surfaces. Pogba est blessé, certes, mais cela n’explique pas tout. On le sait, l’animation offensive est quelque peu dépendante de Bruno Fernandes et ce n’est pas surprenant vu le talent qu’il a. Mais lorsqu’il est moins bien, ou que Solskjær le fait souffler, il faut d’autres leaders pour reprendre le flambeau et apporter le danger dans la surface adverse.

Non seulement, c’est de plus en plus flagrant en championnat, mais leur élimination en Ligue des champions avait été quelque peu un choc. Après avoir bien démarré avec une victoire au Parc des Princes en octobre, puis une victoire 5-0 contre Leipzig, les Mancuniens se sont effondrés. Des défaites contre Başakşehir, Paris et surtout le crash pour la deuxième place lors de la dernière journée contre Leipzig ont fait très mal. Perdant 3-0 après 70 minutes de jeu, les Red Devils s’étaient presque relevés en marquant successivement 2 buts mais pas ce ne fut pas suffisant. Un club du standing de Manchester United ne devrait pas être en Ligue Europa et aurait dû utiliser leur expérience pour au moins prendre un point pour se qualifier. Cela étant dit, maintenant qu’ils y sont, il faut aller la gagner comme en 2017 sous Mourinho. Ce serait le premier titre sous l’ère Solskjær. Les deux clubs de Milan, Naples et Leicester seront probablement leurs principaux adversaires à la victoire finale, alors que Lille, Arsenal, Rome et Tottenham pourraient se mêler à la lutte.

 

Les compositions probables

Notre pronostic

Real Sociedad 1-2 Manchester United

Favoris à la victoire finale, les Anglais se doivent d’imposer dès le début de la phase finale leur patte et montrer ce qu’ils valent. Il y aura du beau talent offensif sur le terrain, on devrait assister à quelques buts. Même si le match est en terrain neutre, à Turin, dû aux restrictions de la COVID, les Espagnole voudront essayer de garder l’avantage avant le match retour, la semaine prochaine.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire