Championnats Etranger

Ligue Europa : Villarreal prend une option sur la finale

Surclassés pendant une grande partie de la rencontre, les Gunners y croient encore grâce à un penalty généreux transformé par Nicolas Pépé dans le dernier quart d'heure. Villarreal prend malgré tout l'avantage après une partie presque totalement maîtrisée (2-1).  

Villarreal prend la tête avec panache !

C'était l'occasion de prendre une belle option sur la finale qu'avaient devant eux les Submarinos et les Gunners lors de cette demi-finale aller. À l'Estadio de la Ceràmica de Villarreal, les observateurs s'attendaient à une rencontre équilibrée, mais cette dernière réservait bien des surprises. Dès le départ de la partie, les deux équipes tentent d'exercer un pressing haut et tentent également de redoubler les passes loin de leur but pour contrer ce pressing et créer des décalages. Dès la 5e minute, l'ancien de Tottenham, Juan Foyth est trouvé sur son côté droit. Il exploite l'espace laissé par Arsenal et sert Chukwueze. Le Nigérian fait la différence et tente de servir Alcácer. Le ballon, contré par la défense anglaise, finit sa course dans les pieds de Manu Triguieros. L'expérimenté milieu de terrain espagnol ne se pose pas de question et frappe fort au sol. Leno est battu (1-0, 5e).

Piqués au vif, les Gunners tentent de réagir, mais leur domination reste stérile et laisse des opportunités aux locaux. À la demi-heure de jeu, les joueurs d'Emery prennent un avantage encore plus important sur un coup de pied arrêté. Le corner de Pajero trouve Moreno qui dévie le ballon au deuxième poteau pour le capitaine Raúl Albiol. Bien placé, il profite de cette offrande et pousse le ballon tranquillement dans les filets (2-0, 29e). Le sous-marin jaune n'a pas eu besoin de beaucoup d'occasions pour trouver les filets durant cette première période.

Arsenal surpris tactiquement

Comme lors de l'ouverture du score, Arsenal fait le siège de la surface des joueurs espagnols et sur une action bien menée par Nicolas Pépé, le club de la capitale anglaise obtient un penalty. La vitesse de l'Ivoirien a fait la différence, mais le penalty est annulé suite à une main de l'ancien Lillois pendant sa course. Cruel pour Arsenal qui est breaké à la pause (2-0).

Avec un visage pâle, Arsenal est surclassé tactiquement par une équipe de Villarreal mieux organisée et davantage mobile. Arteta avait pourtant fait des choix forts en titularisant Ceballos, Ødegaard et les Baby Gunners (Saka et Smith Rowe). Tous étaient décevants lors de cette première période et n'ont rien montré de leur talent. Seul Pépé s'est battu, mais esseulé, l'ex-Angevin n'a rien pu faire.

Les Gunners s'en sortent bien

Plusieurs fois dans cette rencontre, Arsenal est passé tout près de la correctionnelle. Moreno manque d'abord l'opportunité de prendre trois buts d'écart dans un face-à-face avec Leno, puis le Nigérian Chukwueze ne se montre pas efficace devant une défense londonienne peu inspirée ce soir. Les joueurs d'Arteta sont surclassés tactiquement et techniquement et terminent la rencontre à 10 après l'exclusion de Ceballos (65e). L'Espagnol, totalement absent des débats ce soir, laisse ses coéquipiers à 10.

Mais les Gunners ont des ressources puisque lors de l'une de leurs rares offensives, l'arbitre de la rencontre Artur Soares Dias indique le point de penalty. Une opportunité généreuse que Nicolas Pépé ne va pas manquer. L'Ivoirien inscrit son penalty et remet Arsenal dans la course à la finale plus que jamais dans cette partie (2-1, 72e). En fin de match, Étienne Capoue est lui aussi expulsé laissant les deux équipes à égalité numérique pour la fin de cette rencontre. Arsenal finit mieux la rencontre et reste proche d'égaliser par l'intermédiaire des entrants Aubameyang et Martinelli, mais l'ancien gardien montpelliérain Gerónimo Rulli veille.

Score final 2-1 pour Villarreal qui s'impose à domicile, mais rien n'est fait. Arsenal a encore toutes ses chances de se qualifier pour une deuxième finale en trois ans. L'espoir est permis et le suspense sera à coup sûr au rendez-vous jeudi prochain à l'Emirates (21h). 

Crédit photo : Reuters 

Dernières publications

En haut