Liverpool/OL : Lyon ne rassure pas

Pour son quatrième match de préparation, l’Olympique Lyonnais défiait Liverpool ce mercredi soir à Genève. Une rencontre qui s’est soldée par une défaite pour les Rhodaniens (3-1), malgré une entame de match idéale et un penalty inscrit par Memphis Depay. Il y a encore du boulot pour l’OL, avant la reprise de la Ligue 1 dans dix jours.

 

Après deux défaites contre le Servette de Genève et le Genoa, l’OL s’était quelques peu rassuré avec une victoire face à Arsenal lors de l’Emirates Cup dimanche dernier. Ce mercredi, les hommes de Sylvinho s’attaquaient à un autre grand club du championnat anglais, Liverpool. Champions d’Europe en titre, les Reds se présentent avec une équipe de qualité, comptant dans ses rangs Alisson, Keita, Salah ou encore Firmino. De leur côté, les Lyonnais alignent eux aussi une équipe quasi-type avec la titularisation de la charnière centrale Denayer-Andersen ou encore celles de la triplette Memphis-Dembele-Traoré devant.

Une rencontre qui démarre de la meilleure des manières pour l’OL. En effet, suite à une faute de main, Alisson touche Dembele qui tentait de reprendre le ballon, et concède le penalty. Memphis Depay ne se fait pas prier en ouvre le score d’un penalty limpide qui prend le portier brésilien à contre-pied (1-0, 4′). Malgré quelques assauts supplémentaires dans le dos d’une défense anglaise approximative, les Gones vont peu à peu reculer, et subir les attaques répétées des joueurs de Klopp sur les ailes. C’est ainsi que Firmino dans un premier temps (17′) puis Andersen contre son camp (21′) permettent rapidement à Liverpool de reprendre l’avantage au tableau d’affichage (2-1). Les Lyonnais sont statiques et ont plus de mal à ressortir proprement les ballons, et sont logiquement menés à la pause.

 

Une deuxième mi-temps à sens unique

En seconde période, on assiste comme souvent lors des matchs de préparation à plusieurs changements des deux côtés.

Alors que la rencontre redémarre sur des bases plutôt calmes, le jeune Wilson déclenche une frappe limpide qui trompe Ciprian Tatarusanu (également entré à la pause), et permet aux siens de mener 3 buts à 1 (53′). Le break est fait, et les partenaires d’Houssem Aouar ne parviendront pas à inverser la tendance. L’entrée des jeunes de l’académie OL (Caqueret, Fofana, Kitala, Solet, Gouiri) a confirmé que ceux-ci avaient de belles années devant eux, mais qu’ils étaient encore un peu tendres pour évoluer ensemble au très haut niveau. Liverpool maîtrise presque intégralement cette deuxième période, et sécurise un succès qui va assurément faire du bien pour la confiance après le lourd revers concédé face à Naples (0-3). Les 45 dernières minutes auront de surcroît permis à Klopp d’effectuer une dernière revue d’effectif avec les entrées de Van Dijk, Robertson, Fabinho, Alexander-Arnold ou encore Origi.

 

L’OL concède donc une troisième défaite en quatre matchs de préparation, et ne se rassure pas. Le dernier match amical face à Bournemouth ce week-end sera important pour la bande à Sylvinho, qui devra vite régler les derniers détails si elle veut être prête pour une saison de tous les dangers, où le projet lyonnais doit prendre un nouveau départ, et où les départs de Fekir, Ndombele et Mendy doivent être comblés.

 

Crédit photo de l’image en Une : The Independent

 

Grégoire ALLAIN 

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

vulputate, Aliquam mi, consectetur amet, vel, ut