Ligue Europa

L’OM sauve la France d’un jeudi noir

Vainqueur du Shakhtar Donetsk ce jeudi soir (3-1) au Vélodrome, l'Olympique de Marseille verra les huitièmes de finale d'Europa League. Lens, Toulouse et Rennes sont tombés et l'indice UEFA français reste fragile.

Il reste 50% des clubs français en Europe cette saison. Ce jeudi 22 février, Lens, Rennes et Toulouse ont été éliminés de Ligue Europa dans des circonstances différentes. L'Olympique de Marseille quant à lui, a réussi à passer face au Shakhtar Donetsk. Ce vendredi, les Olympiens connaitront leur adversaire en huitième tout comme le LOSC en Conference League. Le Paris Saint-Germain, seul représentant français en Ligue des champions, se doit d'atteindre les quarts de finale lors de son match retour contre la Real Sociedad.

Gasset réussit sa première

Ce jeudi soir, Jean-Louis Gasset est devenu le premier entraineur à remporter son premier avec l'OM en Coupe d'Europe sur le banc depuis Rudi Garcia contre Ostende en 2017. Au vu du début de saison 2024, l'OM revient de loin. Hier, la cité phocéenne a tremblé lors de l'ouverture du score sur penalty de Georgiy Sudakov à la 12ᵉ. Mais derrière, le Shakhtar Donetsk s'est endormi et les Olympiens ont en profité. Égalisation de Pierre Emerick Aubameyang (22ᵉ) puis l'OM a pris les devants grâce à Ismaïla Sarr (76ᵉ) et Geoffrey Kondogbia (81ᵉ). Malgré une assistance vidéo à l'arbitrage qui pose parfois question, Marseille n'a pas tremblé et se hisse en huitième de finale dans un 3-5-2 réclamé depuis longtemps par les supporters

Aubameyang s'inscrit dans l'histoire

Grâce à sa 31ᵉ réalisation en carrière en Ligue Europa, l'international gabonais de 31 ans est devenu ce jeudi soir le meilleur buteur de l'histoire de la compétition depuis sa refonte en 2009. L'ancien Gunners a été décisif dans la campagne européenne de l'OM. Avec 7 buts en 7 matchs, il est le meilleur buteur de la compétition devant Romelu Lukaku (AS Rome) et Joao Pedro (Brighton).

“Il faut remercier le public, car les supporters n'ont pas lâché. Et ils nous ont aidé car on a mal commencé avec le penalty. Ils sont restés avec nous et on a changé la donne, on a su égaliser. Et après, en seconde période, les entrants ont fait des supers entrées, notamment Sarr qui marque le deuxième but, pour une belle victoire. On a suivi les fondamentaux, le coach a transmis ça par ses paroles et ça fait du bien. On avait peut-être besoin de ça. On a quand même une pensée pour Gattuso, car on a aussi une responsabilité, on l'a dit. Il faut se servir de cette victoire”, a confié le Gabonais pour Canal +.

Lens chute à Fribourg dans un scénario fou

Les Sangs et Or avaient tout pour rêver plus grand. Les hommes de Franck Haise menaient 2-0 à 25 minutes du terme de la rencontre après un 0-0 obtenu à Bollaert. Contre une équipe de Fribourg qui n'avait remporté aucun de ses cinq derniers matchs toutes compétitions confondues. Lens s'est écroulé et laisse une belle aventure européenne derrière elle. Après avoir été rejoint par les Allemands à la 91ᵉ minute, les Artésiens se sont écroulés en prolongation.

“Une déception profonde, évidemment, mais en même temps, quand on fait ce métier-là depuis longtemps, les joueurs, les membres du staff, les supporters, parfois on a la chance de vivre des moments exceptionnels et parfois des moments douloureux, c’est le monde du sport. Il faut les assumer, les vivre, et avec le courage nécessaire pour repartir dans deux jours et demi pour livrer un autre combat,” confié Franck Haise à la fin de la rencontre.

Rennes et Toulouse sortent sur une bonne note

“C’est peut-être la plus belle victoire de l’histoire européenne du Stade Rennais.” Malgré l'élimination, Julien Stéphan, l'entraineur Rennais était satisfait de la prestation de son équipe ce jeudi. Dans un Roazhon Park en feu, les Bretons se sont offerts un succès de prestige contre le Milan AC (3-2). Les Rennais sont passés totalement à côté du match aller (3-0) et espérés difficilement une qualification. Cependant, les hommes de Julien Stephan ont joué le coup à fond pour s'offrir une victoire de prestige.

“C’est vraiment une grande fierté d’avoir gagné contre Milan. C’est une victoire très prestigieuse pour le Stade Rennais. C’est quand même l’AC Milan, troisième du Calcio, dernier demi-finaliste de la Ligue des champions. C’est difficile de comparer les époques, les générations, mais c’est peut-être la plus belle victoire de l’histoire européenne du Stade Rennais. Sûrement. Aujourd’hui, il faut apprécier cela, ce que les joueurs ont fait.”

Toulouse surprise européenne

De son côté, Toulouse est sortie la tête haute contre le Benfica. Avec les nombreuses occasions ratées, les Toulousains pourront avoir des regrets face aux Lisboètes. Les Portugais passent au tour suivant grâce à leur victoire au match aller (2-1). À la fin de la rencontre, l'entraîneur du TFC était tout de même fier de son groupe :

“Je me sens un peu étrange, c'est étrange parce qu'on se sent un peu heureux, on peut dire qu'on est heureux. On pouvait être heureux en gagnant ce match, avec une victoire, et on pouvait imaginer que c'était faisable, on pouvait gagner. On aurait pu se qualifier mais on est dehors, c'est étrange. Je parlais avec les joueurs, je suis très heureux pour la ville, l'équipe technique, le staff, tout le monde. On aurait pu gagner, je suis très fier de notre travail. On y est presque arrivés, on était vraiment proches de marquer le but. On a eu des occasions, de bonnes occasions. C'était dur pour moi, j'ai dû faire deux changements en 5 minutes, ça a un impact vraiment différent sur le jeu. On a eu des occasions, des corners, des tirs. On n'y est pas arrivés, on n'a pas réussi.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut