Luxembourg 1-3 France : on retient que le résultat

Après la victoire de la Suède contre la Biélorussie (4-0), l’équipe de France était dans l’obligation de battre le Luxembourg pour reprendre ses distances en tête du groupe. Si le résultat est là, la manière laisse à désirer. Concèdent beaucoup d’occasions face à une équipe proche du néant, les bleus ont montré des difficultés sur le plan défensif.

Au coup d’envoi, du grand classique pour Didier Deschamps.

Matuidi et Giroud sont bien titulaires, première pour Mendy. Et le début du match est poussif, voir mauvais pour l’équipe de France. Après un quart d’heure de jeu en faveur du Luxembourg, les vice-champions d’Europe remettent le pied sur le ballon et se montrent dangereux avec Griezmann (16′). Les français poussent et ouvrent le score, à la demi-heure, grâce à Giroud, qui devient le dixième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France, sur un centre de Sidibé.

1

Les bleus ont fait le plus dur mais se font peur cinq minutes après. Matuidi attrape Da Mota dans la surface. Joachim transforme le penalty et permet au Luxembourg de rester dans le match et de continuer de croire à un exploit. Cette première mi-temps est une histoire de penalty. A peine trois minutes après avoir obtenu le penalty, Da Mota fait faute à son tour sur Sidibé. Griezmann ne se fait pas prier et redonne l’avantage à l’équipe de France à la 38ème minute. A la mi-temps, la France est devant mais est inquiétante.

Au retour des vestiaires, les coéquipiers d’Hugo Lloris passent proches de concéder l’égalisation. Sur un centre de Da Mota, Sidibé se troue mais son adversaire est également surpris. Après l’énorme occasion peu avant la mi-temps, le Luxembourg peut se mordre les doigts. Ça sera d’ailleurs la dernière grosse occasion pour les joueurs de Luc Holtz. La France gère la seconde mi-temps et se met à l’abri à dix minutes de la fin. Olivier Giroud est à la finition d’un centre de Mendy.

2

La France a tué le match et mène 3-1. Le break dans la poche, Didier Deschamps en profite pour faire entrer Mbappé. Le jeune attaquant de Monaco honore sa première sélection à 18 ans et devient le deuxième plus jeune joueur à porter le maillot de l’équipe de France.

L’essentiel est assuré. La France reprend trois points d’avance sur la Suède, prochain adversaire des bleus en juin prochain.

Jean SUREDA.

A propos de l'auteur

Passionné de football depuis plus jeune, c'est avec plaisir que je vous partage mes différents points de vue sur l'actualité footballistique. Supporter du club le plus étranger de France : le FC Sochaux-Montbéliard.

Poster un commentaire

felis risus. Phasellus in Donec eget id, fringilla odio porta.