Mais que deviens-tu, Alexandre Pato ?

1
Ligue 1

Nous avons l’impression d’écouter ce nom depuis beaucoup trop longtemps et pourtant, Alexandre Pato, 30 ans, est encore dans le paysage footballistique. De crack du football mondial à espoir déchu, retour sur le parcours et l’avenir d’Alexandre Rodrigues da Silva plus connu sous le nom d’Alexandre Pato.

La nouvelle génération

Joyau de l’International Porto Alegre, Alexandre Rodrigues Da Silva dit Alexandre Pato en référence à son village natal Pato Branco, débute sa carrière professionnelle en 2006 et marque immédiatement les esprits. Dès son deuxième match il devient le plus jeune buteur de l’histoire de la Coupe du Monde des Clubs à 17 et 102 jours, dépassant Pelé.

Ses 12 premiers buts avec les grands lui vaudront d’attirer les gros clubs européens : le Barça, Chelsea et surtout l’AC Milan se bousculent au portillon et c’est finalement le club lombard qui empoche la mise. Transféré à l’été 2007, ce dernier devra attendre l’année suivante pour débuter aux côtés de Ronaldo, Ronaldinho ou Kaka. Pour que l’histoire soit belle, Pato débute un soir de match contre le Napoli et marquera pour sa première entrée en jeu sous le maillot milanais.

Prince des Berlusconi avant l’exil

Chouchou du public, Alexandre Pato continue sa lancée et marque régulièrement. 50 buts en 3 saisons et demi pour un joueur qui n’a qu’entre 18 et 21 ans en 2011. Hors des terrains, le Brésilien fait honneur à la réputation des joueurs cariocas. Après avoir épousé une mannequin avec qui il aura un enfant. Les tourtereaux se séparent et Pato trouvera en la fille de Silvio Berlusconi (Président du Milan AC de l’époque), un peu de réconfort. Une relation qui se terminera quasiment en même temps que celle du numéro 7 avec le club cher aux Maldini.

Constamment blessé, Alexandre Pato rentre chez lui au Brésil en janvier 2013 pour 15 millions d’euros. Aux Corinthians, le buteur retrouve des couleurs et joue une saison pleine.  Par la suite il est prêté deux ans à Sao Paulo où Pato cartonne. 38 buts en 98 matchs qui lui réouvre les portes de l’Europe pour un prêt déplorable à Chelsea et une saison ignoble à Villarreal. Le Vieux continent n’est plus la terre promise pour l’ex promesse du football brésilien.

Rédemption exotique

À l’été 2017, Pato rejoint le Tianjin Quanjian et prend le numéro 10 (purement anecdotique). Deux saisons passées en Chinese Super League où Alexandre marque 30 buts en championnat. Après une remise en question et des différents avec le club entraîné par Fabio Cannavaro lorsqu’il a signé en Chine, Pato résilie son contrat et retourne là où il s’est toujours bien senti, chez lui, au Brésil.

Sao Paulo accueille donc une nouvelle fois le buteur brésilien. Un crack qui n’a pas eu la carrière espérée malgré un talent certain pour le ballon rond. Un joueur techniquement au-dessus, rapide, adroit mais malheureusement fragile aussi bien physiquement que mentalement. En tout cas, personne n’oublie l’ancien Milanais. En Europe, en Chine ou au Brésil, je te suivrais là où tu iras, Alexandre Pato.

Crédit photo / ronaldo.com

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

  1. Il serait ému en lisant cet article ce jeune-homme qui affichait un talent très prometteur sur la scène européenne. Moi je le croyais à la retraite; mille regrets et bonne chance à lui pour le reste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here