Etats-Unis

Major League Soccer (S4) : l’Union gagne, Chicharito et Ruidíaz enchaînent

Comme chaque week-end, We Sport vous accompagne au cœur de la Major League Soccer. Ce week-end, l’Union a remporté son premier match, tandis que Chicharito et Ruidíaz enchaînent les performances.

Orlando et New York se partagent les points

Peut-on parler d’occasion lorsque l’assaut n’aboutit pas à une frappe ? Si c’est le cas, alors il y a eu de nombreuses occasions. Si non, la première mi-temps en a été dépourvue. En effet, on ne peut compter qu’une seule occasion aboutissant à un tir dangereux dans les 45 premières minutes du match opposant Orlando City à New York City. Pourtant, c’était une mi-temps fluide dans le jeu, malgré quelques interventions rugueuses. De belles attaques placées étaient menées et le ballon tournait bien entre les joueurs, voire même trop… C’est notamment le cas du NYC. Dans leurs temps de possession, les joueurs distillaient certes de belles passes, néanmoins, ils faisaient trop de petites passes dans la surface ou à ses abords alors qu’une frappe ou un centre pourrait être bien plus dangereux et concluant. Leur seule occasion nette s’est faite par une transition rapide vers l’avant, où Castellanos manque son face-à-face avec le gardien adverse (28e). De l’autre côté du terrain, la défense de New York a largement dominé l’attaque d’Orlando. Malgré les nombreux débordements, les centres adressés n’ont presque jamais été conclus par un tir. Orlando et New York se quittent sur un score vierge à la pause, malgré une domination importante des Lions.

Au retour des vestiaires, la franchise d’Orlando paraît bien plus entreprenante et se montre rapidement dangereux. Et finalement Nani, le Portugais, délivre les siens d’un nouvel éclair de génie (52e), identique au but inscrit le week-end dernier. Ses coéquipiers et lui tentent de creuser l’écart, mais la défense résiste bien. Finalement, New York obtient un pénalty obtenu par Tajouri (76e). Castellanos s’en charge et glisse le ballon dans le petit filet droit. Dans les dix dernières minutes du temps réglementaires, les deux franchises ont de belles opportunités, mais les tirs sont aisément arrêtés par les portiers. Au bout du temps additionnel de quatre minutes, Medina est lancé dans le dos de la défense, mais il bute sur Gallese et ne parvient pas à offrir la victoire à son équipe. Orlando et New York se partagent donc les points.

Chicharito et Ruidíaz enchaînent les performances

Chicharito et Ruidíaz sont deux noms qui risquent de revenir fréquemment, semaines après semaines, matchs après matchs. En effet, lors deux duels importants, ces hommes ont encore marqué et montré la voie à leur équipe.

Dans un derby de Los Angeles acharné, le Galaxy de Chicharito l’emporte sur le Los Angeles FC, pourtant dominateur. Le Mexicain trouve la faille le premier. Le ballon arrive dans ses pieds, à gauche du but, et l’envoie au second poteau (11e). Pourtant, l’équipe de Bob Bradley a dominé la partie de la tête et des épaules. Le Los Angeles Galaxy peut surtout dire un grand merci à son gardien, sauveur à multiples reprises. Mais les efforts des joueurs du LAFC sont récompensés à l’heure de jeu. Finalement et contre toute attente, le Galaxy renchérit et achève le match par un but à la 80e minute. Chicharito se transforme en passeur et offre un ballon parfait dans la surface, repris par Dos Santos.

Grâce à leur nouvelle victoire à Portland, les Sounders dominent d’un point la conférence Ouest et comptabilisent le plus de points du championnat. Une victoire pourtant pas facilement acquise et due à de nombreux faits de jeu, notamment deux pénaltys. D’abord, les Timbers obtiennent une faute dans la surface, mais Valeri voit son tir arrêté par Frei. Pourtant, après vérification de la VAR, l’arbitre fait retirer le pénalty pour un mauvais positionnement du gardien au départ du ballon. Valeri a sa deuxième chance et décide de changer de côté, mais il trouve cette fois le poteau et est hors-jeu lorsqu’il conclut dans un deuxième temps. Puis, Ruidíaz ne manque pas sa chance et ouvre le score sur pénalty (63e). À la 79e minute, Montero creuse l’écart avant de prendre un superbe but sur coup-franc (90+4e).

La première victoire de l’Union de Philadelphie

Après une première mi-temps poussive, notamment un temps fort autour du premier quart d’heure de jeu, Philadelphie se crée de multiples occasions, trop souvent ratées ou stoppées par le gardien et les défenseurs. Chicago se procure deux belles occasions à la demi-heure de jeu, mais le gardien de l’Union maintient le match nul à la mi-temps. Finalement, la deuxième mi-temps aura avantagé la franchise de Philadelphie qui ouvre le score à la 51e minute grâce à une lourde frappe de Burke. Les hommes de Curtin dominent et Glesnes creuse l’écart dix minutes après. À 2-0, Chicago devient plus dangereux, mais ne parvient pas à réduire le score. Philadelphia Union remporte donc son premier match cette saison.

Les résultats et les classements

  • Real Salt Lake 1-2 San Jose Earthquakes
  • Chicago Fire 0-2 Philadelphia Union
  • New York Red Bulls 2-0 Toronto FC
  • Columbus Crew 3-1 DC United
  • Nashville SC 2-0 New England Revolution
  • Vancouver Whitecaps 2-0 Club de Foot Montreal
  • FC Dallas 1-1 Houston Dynamo
  • Orlando City 1-1 New York City
  • Los Angeles Galaxy 2-1 Los Angeles FC
  • Colorado Rapids 3-2 Minnesota
  • Inter Miami 1-1 Atlanta United
  • Portland Timbers 1-2 Seattle Sounders
  • Sporting Kansas City 2-1 Austin FC

Crédit photo : Twitter @NYCFC

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire