Manche-Atlantique : Maxime Renault piège CM Aubervilliers 93-St-Michel

Déjà vainqueur de la première manche de la Coupe de France DN3, sur la Vienne Classic, Maxime Renault (Team Fybolia Locminé) a piégé ses adversaires pour remporter la Manche-Atlantique dans un final en côte, à Plumelec.

Parcours difficile pour le peloton de la Manche-Atlantique. 158 kilomètres dans un tracé casse-pattes en terre bretonne. L’épreuve Elite Nationale accouche d’un scénario confus en début de course. Beaucoup de tentatives de toute part, mais aucun coureur ne parvient réellement à repousser le peloton à longue distance. L’événement de ce début de course vient d’une grosse chute qui cause la neutralisation de l’épreuve pendant une grosse dizaine de minutes. Mais sur le plan sportif, pas grand-chose de tranchant.

Le vent souffle fort alors que le peloton approche du Morbihan. Celui-ci se scinde alors en plusieurs groupes. Quelques coureurs tentent toujours d’anticiper une bagarre en prenant quelques mètres d’avance, mais de nouveau, personne n’a de bon de sortie. Ce sont les collectifs qui font les efforts en tête de groupes. Il faut attendre d’atteindre les 57 derniers kilomètres pour voir des échappés prendre légèrement le large, profitant d’une accalmie dans le peloton.

Plumelec enflamme la course

Il s’agit de Fabien Rondeau (CR4C Roanne) et Baptiste Bleier (CM Aubervilliers 93-St-Michel). Les deux hommes comptent 2mn30 alors qu’un contre se crée. On y retrouve Jean-Louis Le Ny, Grégoire Salmon (Sojasun espoir-ACNC), Antoine Prod’homme, Maxime Renault (Team Fybolia Locminé), Itamar Einhorn (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau), Gaëtan Lemoine, Yann Plusquellec (VC Pays de Loudéac), Théo Sagnier (CM Aubervilliers 93-St-Michel), Anthony Haspot (Les Sables Vendée Cyclisme-Cube) et Joris Vincent (UC Nantes Atlantique).

Les deux groupes à l’avant finissent par se regrouper. Yann Plusquellec et Jean-Louis Le Ny sont les premiers à céder. Le peloton se rapproche, alors les attaques défilent aux 15 kilomètres. Maxime Renault, Baptiste Bleier, Gaëtan Lemoine, Théo Sagnier et Joris Vincent ressortent. Les CM Aubervilliers 93-St-Michel profitent de leur surnombre pour attaquer chacun leur tour. Jusqu’à ce que Maxime Renault suive Baptiste Bleier. Le binôme fait l’écart nécessaire et se joue la gagne dans la bosse finale. Et c’est le coureur de Locminé qui triomphe du coureur d’Aubervilliers. Revenu de l’arrière, Valentin Ferron (Vendée U) arrache une place sur le podium.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

ut Aenean Donec eget massa consectetur pulvinar efficitur. leo libero. suscipit tristique