Olympique de Marseille : Chroniques d’un retour en Ligue des Champions

0
Ligue 1

Au départ, l’intérêt de cette série journalière était d’effectuer un état des lieux des clubs de football européens. Malheureusement, le gouvernement dans un premier temps et la Ligue de Football ont tour à tour entériné une décision qui permet à l’Olympique de Marseille de figurer à la deuxième place du classement de Ligue 1, une première depuis 2013, une éternité…

En Championnat : 2ème avec 56 points, (16V – 8N – 4D)

En Coupe de France : Elimination en quarts de finale face à l’Olympique Lyonnais

En Coupe de la Ligue : Elimination en 16èmes de finale face à l’AS Monaco

L’effet rétro

Une saison très correcte, pour un effectif modeste

Autour des recrues estivales, l’effectif de Villas-Boas, nouveau technicien olympien démarre la saison avec des ambitions assez élevées, mais raisonnables. L’objectif est clairement affiché : retourner en Ligue des Champions dès l’année prochaine, par le biais du championnat.

Et pourtant, et pourtant…. La défaite inaugurale face au Stade de Reims à domicile vient dès les débuts de la saison doucher des espoirs d’une grande saison. Mais c’est peut-être l’humilité qui en a découlé qui est une des raisons de la saison sérieuse des marseillais.

AVB, la clé tactique, grâce à un management juste

Dès l’arrivée du technicien portugais dans la cité olympienne, le peuple marseillais s’est mis à rêver d’une solidité et d’une régularité accrue, peut-être inédite depuis une période Deschamps qui commence réellement à dater. Et c’est en s’appuyant sur une équipe issue d’un savant mélange entre anciens et plus jeunes que le groupe s’est construit match après match, autour d’un effectif plutôt restreint sur le plan quantitatif.

Avec 16 joueurs de champ pouvant être titulaires sur le papier, l’absence de compétitions européennes a permis au staff de réduire la fatigue et d’éviter, à l’exception de Florian Thauvin, les blessures récurrentes.

De bons résultats face aux grosses cylindrées, une vraie nouveauté

Dans la majorité des critiques formulées envers l’effectif olympien la saison dernière et plus largement les dernières années, on retrouvait notamment l’absence de matchs références face à de bonnes équipes de notre championnat.

Mais la régularité des résultats est également assez inédite. En enchaînant 10 victoires en 13 matchs d’invincibilité entre octobre 2019 et fin février 2020, une série pour le moins inimaginable depuis de nombreuses années.

Tops / Flops

Alvaro Gonzalez, la bonne pioche

Arrivé sur la Canebière en juillet dernier, en prêt en provenance de Villareal, le défenseur central espagnol a été un élément clé de la défense olympienne, notamment aux côtés des jeunes Kamara et Caleta-Car.

Invaincu avec l’OM toutes compétitions confondues jusqu’à l’élimination en Coupe de France face à Lyon février, il a semblé chuter au niveau de ses performances en fin de saison, mais rien qui ne puisse faire oublier son influence et son rôle stratosphérique en défense en 2019.

Crédit : 24sports

Valentin Rongier, le détonateur

Recrue estivale également, débarqué pour 13 millions d’euros en provenance du FC Nantes, Valentin Rongier s’est imposé comme le pendant de son compère Morgan Sanson au milieu de terrain. Moins offensif par moments, plus solide défensivement et hyperactif à la récupération, Rongier s’est imposé comme un rouage clé de l’effectif, titulaire indiscutable (26 matchs disputés sur 27), et qui peut même se montrer décisif dans les 20 derniers mètres avec trois passes décisives. Un atout clé sur le plan offensif également, autant que dans la construction.

Kévin Strootman, un numéro 6 en retrait

Après une saison violemment critiquée pour le Néerlandais de 30ans arrivé à Marseille en 2018, Kévin Strootman a effectué une deuxième saison correcte au sein de l’effectif marseillais, mais en dessous des attentes qu’il a suscitées.

Le joueur formé à Rotterdam totalise 25 apparitions mais uniquement 15 en tant que titulaire cette saison, pour un maigre bilan offensif, bien qu’en très nette progression par rapport à l’année précédente.

Il pêche néanmoins dans le jeu, comme en atteste la statistique de ses duels remportés, 47%, et en raison de ses trop nombreuses pertes de balles. L’ancien joueur de l’AS Roma est néanmoins resté sur une bonne fin de saison, avec un penalty et une passe décisive face à Bordeaux et des performances qui laissaient présager un regain en terme de condition physique. De quoi faire remonter la côte du Néerlandais dans l’esprit des supporters marseillais.

Valère Germain, devenu second couteau

Cantonné cette année à un rôle plus excentré sur le côté droit qu’au front de l’attaque, son poste de prédilection, l’ancien joueur de l’AS Monaco de 30 ans n’est plus vraiment dans les plans de son technicien AVB. Avec 2 buts en 25 matchs joués, le ratio est bien maigre pour celui qui se considère comme un buteur, et qui es très habile à l’approche du but en dépit de toutes les critiques à son égard.

Délaissé à Marseille, son intérêt serait très certainement de s’en aller cet été, pour rejoindre un club correspondant plus à son style de jeu, et lui permettant de regagner en temps de jeu et donc en confiance.

Crédit: Gérard Julien / AFP

Solidement accroché à sa deuxième place, l’arrêt définitif de la Ligue 1 ne change que peu de choses pour l’Olympique de Marseille. Il leur sécurise cette place en Ligue des Champions qui leur échappait depuis désormais plus de 6 ans. Cette qualification est néanmoins loin d’être anodine et pose bien des questions dans un contexte de rigueur extrême sur le plan financier et d’une quasi-interdiction de recruter cet été, qui plus est dans un marché assez fermé. Quid d’un renforcement de l’effectif tant sur le plan de la quantité que de la qualité ? Que penser du fait que Florian Thauvin affirme vouloir rester cet été au milieu de toutes les rumeurs de départ à son propos ?

L’épilogue de la saison ne semble pas problématique pour les Olympiens, mais c’est la préparation de la prochaine qui s’annonce extrêmement épineuse…

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here