Cyclisme

Mathieu van der Poel remporte les Strade Bianche

Plus fort, trop fort, Mathieu van der Poel a été irrésistible aujourd’hui dans les Strade Bianche pour s’imposer devant Julian Alaphilippe et Egan Bernal. 

Une course décousue

Comme à son habitude, cette édition des Strade Bianche n’a pas manqué à la règle. Par son spectacle tout d’abord, lorsque tout s’est enflammé à 60 kilomètres de l’arrivée lorsque la Team Jumbo-Visma de Wout Van Aert, s’épuise et le laisse seul face à son destin alors qu’il reste une quinzaine d’unités en tête de la course. Alors qu’un groupe de huit coureurs se détache, la cruauté qui fait la beauté de cette course vient aussi rappeler à quel point elle est mythique lorsque le jeune Quinn Simmons auteur d’une course fantastique crève à moins de 40 kilomètres de l’arrivée. Dans le groupe de 7, Bernal, Alaphilippe, Van Aert et van der Poel font figure de favoris. C’est d’ailleurs ce dernier qui prend les choses en main à l’approche des dix derniers kilomètres pour se débarrasser de Wout Van Aert, incapable de suivre, peut-être isolé trop tôt dans la course. Un trio part donc à l’assaut de la victoire : Alaphilippe, Bernal, van der Poel.

Un sprint foudroyant

Tout va alors se jouer dans la mythique montée Santa Caterina où van der Poel dépose littéralement d’abord Bernal, puis ensuite Julian Alaphilippe dans une attaque d’une violence inouïe. Le Néerlandais remporte pour la première fois la course des routes blanches, et montre déjà qu’il faudra compter sur lui pour les classiques du mois d’avril.

On notera également chez les femmes la victoire de Chantal Blaak qui s’est imposé en solitaire devant Elisa Longo-Borghini et Anna van der Breggen.

Le ton est donné pour cette saison 2021 totalement folle, on a déjà hâte d’être sur les classiques printanières pour revoir l’explication entre tous les cadors du cyclisme mondial.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire