Money In The Bank 2019 : un PPV renversant !

Un mois après le plus grand show de l’année, voilà le tout nouveau Pay-Per-View de la WWE. On avait rendez-vous dans la nuit de dimanche dernier à Hartford dans le Connecticut au sein du XL Center pour Money In The Bank ! Défense des titres et surtout les spécifiques Money In The Bank Ladder Match propres à ce show étaient au programme. Récit.

WWE Photo

Crédit photo : WWE.com

Cette nuit était attendu, celle où les lutteurs de la fédération peuvent disposer d’une magnifique opportunité : décrocher un contrat pour le match de championnat qu’ils désirent. Ce PPV marque aussi le premier grand évènement post-WrestleMania et ainsi le début d’une toute nouvelle saison où toutes les cartes sont remises en jeu. Si le show principal a eu une durée équivalente de quatre heures, il a connu des hauts et des bas, et a surtout connu deux phases.

Une première partie en demi teinte

Tout a commencé tranquillement dans le pré-show avec un match par équipe masculin inter-division où les Usos appartenant à Raw (Jimmy/Jey) se sont défaits des actuels champions par équipe de Smackdown Daniel Bryan et Rowan dans un combat où les titres de ces derniers n’étaient pas remis en jeu. Un match plutôt étonnant quant à sa place dans le show quand on sait que Bryan défendait son titre de champion de la WWE il y a un peu plus d’un mois au MetLife Stadium.

Vient l’heure du show principal, et ça commence fort. C’est le Money In The Bank Ladder Match féminin qui ouvre le bal. Pour rappel les participantes étaient Carmella, Mandy Rose, Bayley et Ember Moon du côté du show bleu ainsi que pour le show rouge : Dana Brooke, Natalya, Naomi et Nikki Cross qui remplaçait Alexa Bliss ménagée pour cause de commotion cérébrale. Après un joli quart d’heure de lutte, c’est l’ancienne championne par équipe Bayley qui remporte le précieux sésame et aura le droit d’encaisser à tout moment avant le prochain Money In. The Bank ! Suspense, suspense…

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Nous avons ensuite rendez-vous en coulisses avant Triple H et Sami Zayn où le lutteur canadien qui a pris la place de Braun Strowmann dans le Money In The Bank Ladder Match masculin se confie quant à ses doutes sur la présence de celui-çi dans l’arène. Hunter le rassure en lui disant qu’il y est banni. Un segment maîtrisé de main de maître par The Game comme à son habitude parfait dans son rôle d’officiel. Désormais, nous allons avoir droit à un scénario d’imprévus scénaristiques. C’est le match pour le titre des Etats-Unis qui en fera les frais dans un premier temps, combat opposant Rey Mysterio à Samoa Joe (c). Alors que le match se déroule comme prévu, le champion semble s’ouvrir l’arcade et pisse logiquement l’arcade. ReyRey effectue un petit paquet victorieux et remporte le titre pour la première fois de sa carrière. On nous dévoilera plus tard dans la soirée que le match a été raccourci par les officiels suite à la blessure de Joe. Il est l’heure d’un rematch de WrestleMania entre Shane McMahon et The Mis dans un Steel Cage Match, match remporté par le premier cité après s’être échappé de la cage. Couronné il y a mois, Tony Nese défend victorieusement son titre Cruserweight contre Aryia Daivari dans un match avec une très bonne intensité. Segment par la suite avec l’attaque de la Lucha House Party par Lars Sullivan.

Il est temps désormais pour le “Becky Two Belts Time” ! La double championne inédite de Raw et de Smackdown Becky Lynch conserve dans un premier temps son titre du show rouge contre Lacey Evans après un énième botch. Alors que cette dernière effectuait un petit paquet, l’arbitre n’a pas effectué le tombé ce qui a permis à Becky de la contrer avec son Dis-Arm-Her.

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Dans la célébration de sa victoire, elle est rapidement interrompue par son adversaire pour son titre de Championne de Smackdown qui n’est autre que Charlotte Flair, ce qui lance son deuxième match d’affilée de la soirée ! Suite à une intervention dans le dos de l’arbitre de Lacey Evans qui lui assène son coup de poings suivi d’un Big Boot gagnant de Charlotte, ce qui marque son neuvième titre de championne !!!WWE Photo

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Mais elles ne s’arrêtent pas là ! Elles passent à tabac la lutteuse irlandaise qui sera secourue par la toute nouvelle Miss Money In The Bank qui encaisse sa malette sur Charlotte avec son Diving Elbow Drop et devient ainsi nouvelle championne de Smackdown !!! Becky “Two Belts” n’est plus et ça aura duré seulement un mois… Par la suite Roman Reigns bat Elias dans un match très rapide par son inévitable spear même s’il a été attaqué avant le combat.

On est désormais en coulisses avec de nouveau Hunter et Sami Zayn qui est pendu par les pieds, inconscients et donc forfait pour le Money In The Bank Ladder match masculin, match d’une deuxième partie de soirée bien meilleure.

Une deuxième partie nettement supérieure

Si la première partie du show a été irrégulière, la deuxième a été très bonne. Cela a débuté par un match de rêve inédit au sein de la fédération de Stamford : Seth Rollins (C) contre AJ Styles pour le titre universel. Ils s’étaient déjà affrontés il y a quinze ans sur le circuit indépendant. C’est un très bon match où gros spots, nearfall et contres auquel nous avons droit. Comment ne pas évoquer le Curt Stomb de Rollins contré par un Styles Clash qui a déclenché l’hystérie de la foule ? Mais c’est bien Seth Rollins qui conserve son titre. Les deux hommes se quittent sur une poignée de mains respectueuse, mais c’est loin d’être la fin de cette rivalité…

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Ensuite, c’est Kofi Kingston qui conserve son titre de champion de la WWE face à Kevin Owens par son “Trouble In The Paradise”, match très bien raconté par les deux lutteurs avec d’un côté le champion top Face et de l’autre un top Heel qui est sans cesse dans la provocation ! On aura eu droit à des fabuleuses séquences que ce soit dans ou en dehors du ring.

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Vient alors l’heure du Main Event avec le Money In The Bank Ladder Match masculin où étaient présents le champion intercontinental Finn Balor, Ali, Andrade et Randy Orton pour SD ainsi que Ricochet, Drew Mcintyre et Baron Corbin pour Raw en l’absence de Sami Zayn attaqué par un lutteur toujours inconnu plus tôt dans la soirée ! Quel match !!! Toutes les caractéristiques d’un match à échelles y ont été retrouvées ! Les sept lutteurs se sont démenés pour nous livrer une prestation de haut niveau et nous ne pouvons que les féliciter. Sunset Flip de Andrade sur Balor, Spanish Fly de Ali sur Andrade du haut d’une échelle ou encore la violente projection de Ricochet par Mcintyre sur une échelle en dehors du ring. Le suspens est resté très élevé tout au long du match… Alors que Ali arrive au sommet de l’échelle, la musique de Brock Lesnar retentit dans l’arène, les fans restent stoïques. Lesnar fait sa première apparition depuis la perte du titre universel à Mania contre Rollins. Il débarque furax, démonte une échelle, fait tomber Ali, s’empare de la malette et devient ainsi Mister Money In The Bank pour la première fois de sa carrière à la surprise générale !

WWE PhotoCrédit photo : WWE.com

Money In The Bank été un show inconstant avec d’un côté quelques loupés, mais nous avons quand même eu notre beau lot de surprises entre le cash-in de Bayley ou le retour surprenant de Brock Lesnar. Prochain rendez-vous pour la WWE en Arabie Saoudite dans un peu plus de deux semaines pour le WWE SuperShow Down le vendredi 7 Juin à 20h00 heure française.

 

 

Poster un commentaire

vel, commodo ut consequat. diam quis lectus