Champions League

Ligue des Champions : Monaco, City, Real au programme, on parle des chocs de ce soir ! 

Après cette trêve internationale qui a naturellement provoqué une pause en Coupe d’Europe, les campagnes européennes reprennent leurs droits ! Aujourd’hui, place à

Après cette trêve internationale qui a naturellement provoqué une pause en Coupe d’Europe, les campagnes européennes reprennent leurs droits ! Aujourd’hui, place à la première série de matchs concernant la 3ème journée de Ligue des Champions. Les chocs Manchester City-Naples et Real Madrid-Tottenham seront à l’affiche, tout comme le match de notre club français du soir et par qui l’on va commencer, l’AS Monaco, qui reçoit Besiktas. C’est parti !

3ème journée et match déjà décisif pour les monégasques 

Le premier match à Leipzig, où Monaco avait ramené un point, pouvait être interprété comme un bon résultat étant donné le contexte : mercato agité, défaite 4-0 à Nice quatre jours plus tôt et une équipe allemande sur la pente ascendante depuis plusieurs saisons. Mais il y a trois semaines, lors de la seconde journée et sur son terrain, l’ASM a clairement reçu une fessé face à Porto (3-0). Inacceptable pour nourrir de plus fortes ambitions sur la scène européenne.

Voilà donc les compères de Fabinho et Falcao (tous deux de retours après leur absence face à l’OL) dans la quasi obligation de prendre les 3 points face aux turcs à Louis II. Sur la forme actuelle, la claque face à Porto a laissé des traces d’abord face à Montpellier (1-1) puis plus récemment face à Lyon (défaite 3-2, où des cadres du Rocher étaient tout de même à déplorer). Les buts concédés dans les derniers instants lors de ces deux rencontres montrent que mentalement, les rouge est blancs y sont moins ces derniers temps.

Lemar Monaco 2017

Côté turc, l’état de forme n’est pas au mieux non plus avec une défaite et un nul sur les deux dernières sorties. Pas de confrontations directes entre les deux clubs, mais deux adversaires récents en commun : Leipzig, contre qui le Besiktas s’est imposé 2-0 lors de la dernière journée de Ligue des Champions, et Porto, également victime des turcs au cours de la première journée.  Les « Aigles Noirs » sont donc les surprenants (plutôt inattendus) leaders de ce groupe G et comptent bien montrer leurs qualités sur le Rocher. 

Mais Jardim et ses hommes ont de la ressource ! Dans un stade qui ne devrait pas compter de supporters stambouliotes, non autorisés d’entrer sur le territoire princier, le rouge devrait primer sur le noir. Paramètre non négligeable lorsque l’on connait la ferveur du public turc, décuplant la motivation de ses joueurs. Sur le terrain, un 4-2-3-1 devrait être aligner par Gunes, avec Negredo qui semble en pole pour débuter en pointe, probablement soutenu par le trio ultra technique Babel-Talisca-Quaresma. 

quaresma-besiktas-2017.jpg

Le 4-4-2, privilégié par Léonardo Jardim, est la première option monégasque, mais l’absence de Jovetic pourrait pousser le tacticien portugais à opter pour un 4-3-3/4-5-1 avec El Tigre seul en pointe soutenu par Keita et Lopes sur les ailes. Ce match s’annonce tactique, mais surtout très techniques avec des joueurs qui savent jouer au ballon.

Si l’ASM ne s’impose pas ce soir, la suite de son parcours en LDC semble compromis. Après presque un mois sans gagner, il est temps de retrouver le chemin de la victoire et de relancer la machine… ce match est a la porté du club de la principauté !

Le Napoli capable de freiner la machine anglaise ?

Naples se déplace à l’Etihad Stadium pour y affronter Manchester City. Incroyables depuis le début de saison, ces deux équipes alignent des statistiques hors du commun : les italiens sont tout simplement invaincus en championnat et même mieux, ils ne comptent que des victoires avec 24 points en 8 matchs ! Seul petit bémol, la défaite concédée sur le terrain du Shakhtar il y un mois en Ligue des Champions.

De Bruyne - Walker - Sané 2017

Du côté anglais, le constat est sensiblement le même avec que des victoires en LDC, et un seul petit nul face à Everton en championnat, tout le reste étant des succès. Aucune défaite donc mais surtout la bagatelle de 37 buts en 11 matchs, soit une moyenne de 3,36 buts par match… énorme ! Plus que pas mal non plus pour le Napoli avec 33 buts en 12 matchs (2,75 buts/match). Avec des chiffres aussi élevés, le match de ce soir promet donc un spectacle offensif à ne pas rater !

Le petit déséquilibre de la soirée se situe au niveau comptable avec cette défaite du Napoli en Ukraine lors de la première journée de LDC, au contraire de City qui a fait le plein de points. Pour refaire le retard de son équipe, Sarri alignera avec peu d’incertitude son 4-3-3 et le trio Insigne-Mertens-Callejon pour mettre le feu dans les derniers mètres anglais. Derrière eux, Hamsik, Jorginho et Allan seront là pour faire la loi au milieu. Seul absence napolitaine, Milik, qui peut être préjudiciable en cas de défaillance de l’un des trois artilleurs de l’avant.

Mertens - Insigne - Callejon Napoli 2017.jpg

Chez les citizens, Kompany, sur le chemin du retour est tout de même absent et on rappel avec tristesse la blessure de Mendy, indisponible pour de long mois. Guardiola dispose d’un effectif très riche avec beaucoup d’options à sa disposition mais lancera sa composition type, en 4-3-3, comme son homologue italien. Aguero est dans le groupe de ce soir, mais il est peu probable que ce dernier, victime d’un accident de la route il y a peu, soit titularisé. L’entraineur catalan devrait faire confiance à sa triplette d’attaque Sané-Jesus-Sterling, très en forme ces derniers temps. Silva, De Bruyne et Fernandinho formeront probablement le triangle au milieu alors que Delph a été choisi pour palier l’absence de Mendy sur le coté gauche de la défense.

À la maison, disposant d’un effectif impressionnant et semblant tourner à la perfection, Man City part avec un avantage certain. Mais le Napoli éblouit cette saison et peut être l’équipe qui stoppera le char d’assaut mancunien. Une chose est sûre, nous aurons droit ce soir à une bataille comme on les aime, entre deux équipes stratosphériques depuis maintenant deux mois. Le vainqueur de cette rencontre réalisera une très grosse performance, mais un partage des points apparait comme une issue probable. 

Dans un groupe divisé, le vainqueur prendra une option sur la première place 

Madrid et Tottenham comptent chacun 6 points dans ce groupe H et s’affrontent ce soir avec l’objectif de prendre la tête du groupe ! Du moins, Tottenham espère ne pas être vaincu à Bernabeu où ramener un point serait déjà un bon résultat. Après un début de saison mitigé et une défaite il y a un mois à domicile face au Bétis, le Real semble enfin lancé et vient d’enchainer 4 victoires consécutives dont une sur le terrain de Dortmund il y a 3 semaines.

Benzema vs Getafe 2017.jpg

Du coté des pensionnaires de Wembley, les débuts furent également poussifs avec une défaite et un nul lors des trois premières journées de championnat. Mais depuis, que des victoires hormis le nul concédé face à Swansea il y a un mois ! Nous aurons donc ce soir, deux formations en confiance et prêtes à aller de l’avant !

Sur la pelouse, Bale, Carvajal et Kovacic n’y seront pas, tout comme Alli, Davies et toujours Lamela. Zidane, malgré l’absence de son ailier galois, a de quoi faire offensivement avec notamment le retour de Benzema, buteur ce week-end à Getafe. Un 4-3-3 sans surprise devrait être aligné par le technicien français avec Ronaldo, Benzema et Isco à l’avant, soutenus par Modric, Kroos et Casemiro. Côté Spurs, difficile de se prononcer sur le dispositif qui sera utilisé par Pochettino ce soir, étant donné que ce dernier varie souvent son style. #WeSport mise sur un 3-4-2-1, assurant une bonne assise défensive et une projection rapide vers l’avant. Kane sera évidement le fer de lance de l’équipe londonienne et aura derrière lui Eriksen et Son. À noter qu’en l’absence d’Alli et l’incertitude planant sur Wanyama, il n’est pas impossible de voir Sissoko sur le rectangle vert ce soir. 

Harry Kane 2017

Il est évident que malgré une très bonne forme actuelle, Tottenham apparaisse comme le challenger de cette rencontre face au double tenant du titre. Mais les anglais ont soif de progression et aimeraient, après leur excellent succès face à Dortmund, au moins bien figurer face à un l’un des plus grands d’Europe. Assez pour vaincre les Merengue sur leur terrain ? Cela semble très compliqué. 

Martin COLNEY

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consequat. libero. in facilisis Praesent Sed